Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Manifeste pour la lenteur en photographie
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Votre labo numérique idéal
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Les photographes sont tous C H A R L I E



 

Ce site (www.thydelor.eu) n’est pas un « tremplin » professionnel, il n’a pas pour but de se « vendre » donc il ne recueillera pas de C.V…

Cette rubrique ne sert qu’à vous donner un petit aperçu, un « instantané » (si j’ose dire) vous permettant de cerner un peu ceux qui maintiennent ce site et avec qui vous êtes appelé à participer… Au fur et à mesure de l'arrivée de nouveaux participants au site, cette rubrique de présentation grandira...

1er membre et administrateur du site :

Qui suis-je ? Un photographe ?

Comme le prouvent mes diplômes, ma déclaration de revenus et, accessoirement, la photo ci-contre (me représentant à mon poste de travail), je n’ai rien d’un photographe professionnel !...

D’ailleurs, vu ce qu’est devenue la profession de photographe (dans la majorité des cas), je n’arriverais certainement pas à en faire mon gagne pain !... Si, aujourd’hui, photographe se limite à « tirer » des photos d’identité, développer les quelques rares films de vacances qui restent encore sur le marché et venter les qualités « exceptionnelles » du dernier appareil numérique de chez « tartempion » qu’il faut absolument vendre pour pouvoir décrocher une prime misérable en fin de mois, merci, très peu pour moi !...


Bien sûr, s’il était possible de se faire rémunérer pour de la photographie « créative » (même si c’est pour de la pub), ce serait autre chose !... Mais je n’ai ni formation, ni diplôme, ni connaissances dans le milieu, et je ne suis même pas sûr d'être créatif… donc autant se faire une raison, je vais continuer à faire de la photographie pour le plaisir pendant mes loisirs…

Mon parcours photographique ? Très banal !??

Un beau jour de décembre 1967, le « panier de cadeaux de Noël pour les enfants » annuel que distribuait l’usine où travaillait mon père contenait un drôle d’engin ! Une petite boite en plastique (en fait en bakélite) noir avec des zones grises, un drôle d’œil au milieu et une espèce de viseur en haut !... C’était, je l’ai appris bien plus tard, un Fex-Indo « Impera »… Un appareil photo ! Et oui, on pouvait prendre des photos avec ça ! et je ne me suis pas gêné, tout y est passé, depuis le chien jusqu’à la voiture, que des chefs d’œuvre inoubliables (d’ailleurs, il n’en reste aucune trace !). Et puis, c’est comme tout, à cet âge, tout passe, tout lasse et on finit par jeter ce pourtant fidèle compagnon de tous les jours…

Je vous fais grâce de ce qui s’est passé ensuite, cela doit être d’un intérêt capital pour vous !...

Jusqu’au jour où, des années plus tard, me préparant à un voyage comme je ne devais pas être près d’en refaire un autre comme celui-là (le pensais-je à l'époque), j’ai découvert qu’il me fallait un appareil photo. En « grand professionnel de l’image enfantine », je suis parti comme un grand et, tout fier, je suis revenu avec un petit « bijou » qui pouvait faire des diapositives (le FEX en était bien incapable –enfin je le pensais-) et pour même pas cher !... Je venais d’acheter la merveille des merveilles… un petit compact chinois (excusez du peu) : un Hitawa®, tellement connu du monde des photographes qu’il n’a même pas de « prénom ». Ce « tout automatique » (mais non autofocus et manuel en mode flash) m’a donné environs 400 Kodachromes de belle facture pendant ces vacances. Il n’y avait pas que des chefs d’œuvre mais quand même quelques belles images… Suffisamment pour me donner envie de « fouiller » un peu dans le monde de la photographie et débuter mes « recherches photographiques ».

Et mes « recherches » se sont poursuivies avec ce petit appareil qui (c’était de l’humour tout à l’heure) était véritablement une « petite merveille »… J’obtenais de très belles images et c’est grâce à lui que j’ai compris, un jour, qu’une « belle » photo ne suffisait pas…

J’ai fait de la photo pendant plusieurs années avec ce compact, jusqu’au jour où, je suis littéralement tombé amoureux d’une véritable merveille : un Miranda RE II avec un objectif qui ouvrait à f/1.4 ! A l’époque je n’y connaissais rien ! C’était sa « prise en main » et la couleur du traitement de la lentille frontale de l’objectif qui m’avait attirés ! (J’ai presque honte de l’avouer aujourd’hui !). Ce n’est qu’à la longue que j’ai découvert qu’un coup de cœur n’était pas toujours une folie et que, parfois, ce n’était pas incompatible avec du sérieux… Et bien plus tard j’ai appris beaucoup de choses sur Miranda®, ce qui m’a permis de dire que mes premières impressions étaient véritablement fondées…

J’ai fait des milliers de photos avec mon RE II (et j’en fais encore), je consommais de la photo à tous les repas !... Mes « recherches » ne cessaient jamais, il m’est même arrivé d’avoir les félicitations du photographe qui développait mes images, jusqu’au jour où nous avons commencé à parler « photo » (c’est vrai que j’étais un bon client), il m’a montré son studio, ses appareils, m’a parlé des formats de pellicule, de tout quoi !...

Bien sûr, ce photographe m’a donné envie de faire du « moyen format », mais je n’étais pas encore financièrement autonome, autant dire que je n’ai jamais cherché à acheter d’appareil « moyen format »… Un jour, dans la salle d’attente d’un médecin (ou un dentiste, je ne sais plus), je feuilletais une revue dans laquelle une publicité ventait un appareil « moyen format » : l’appareil 6x6 le moins cher du monde, à peine 50 francs ! (même pas 10 € d’aujourd’hui !).

Il faut avouer qu’il m’a été facile d’économiser cette somme et en peu de temps j’étais devenu l’heureux propriétaire d’un LOMO Lubitel 166 B !... On était en 1980… Ce que je ne savais pas (et le photographe qui m’avais mis cette idée de moyen format en tête s’était bien gardé de me dire) c’est que faire du moyen format c’est très différent du petit format (et avec un appareil aussi spartiate que le Lubitel, c’est vraiment du « sport ») !... Je me suis donc cassé les dents pendant des mois avec ce « petit monstre », ma persévérance en photographie n’étant entretenue que par mon Miranda !... Et puis un jour, Miracle ! j’ai pu tirer quelque chose de pas mal du Lubitel et je faisais à présent de la photo dans les deux formats avec le même plaisir (bien que le moyen format demande plus de technicité et donc moins de spontanéité dans l’acte photographique).

Puis, vient le jour où on est financièrement autonome. Pour une raison qui m’est encore inconnue aujourd’hui, j’ai décidé de m’offrir un appareil reflex dernier cri, on était en 1983 j’ai donc craqué pour « l’appareil Européen de l’année », oui, je parle bien du… Pentax® SuperA avec un beau trans-standard de 35-105mm macro…

J’avoue qu’il était tellement « Super » que pour un temps le Miranda est resté dans son placard ! Ce Pentax savait tout faire ! C’est incroyable ! Il est vrai que je ne lisais pas la presse photo, donc logiquement je ne savais pas ce qui existait sur le marché, mais là… sidéré !...

Logiquement, on devrait dire que mon histoire (photographique) est terminée, j’étais comblé par mon matériel, j’avançais doucement dans le chemin de la « créativité », je commençais à lire la presse photo, je m’inscris à un club photo, tout aurait pu s’arrêter là, seulement voilà :

Un jour, me baladant en ville (pour faire de la photo, bien sur), dans un quartier où je n’étais jamais allé, je tombe sur une petite boutique (aussi « glauque » que le quartier dans lequel elle se trouvait) qui proposait du matériel photo d’occasion à la vente ! Je ne savais même pas que cela pouvait exister, à l’époque l’occasion en photo n’était même pas imaginable ! J’entre (bien sûr) et mon œil est immédiatement attiré par une espèce de char d’assaut, un appareil « géant » ! ça prend des photos ça ? m’exclamais-je. Et après 1/2 heure de discussion avec le propriétaire de la boutique (qui était passionné par son job) je le quitte avec un sachet en plastique qui pesait ses 5 kilogrammes. Je venais d’acquérir un KIEV 60 (qui devait d’ailleurs mourir avant la fin du 1er film, mais je connaissais le risque puisque le vendeur m’avait prévenu en s’engageant à me rembourser en cas de problème, ce qui fut fait !)… J’ai tellement aimé cet appareil que je n’ai eu de cesse que d’en trouver un en bon état… ce qui fut dit fut fait… J'en ai trouvé un... Et en même temps j'ai attrapé le virus des appareils anciens (et soviétiques qui, même modernes pour eux sont anciens pour nous). Depuis, je cours les salons de matériel photo, les boutiques d’occasion, les brocantes et autres Emmaüs à la recherche de merveilles que je trouve parfois… Cet appareil, je l’adore… et c’est à lui que je dois ma « folie » de rechercher toujours plus !...

Et voilà comment est née ma « folie » des appareils anciens et « exotiques »… « folie » qui m’a poussé jusqu’à essayer les appareils numériques que j’exécrais au début pour en accumuler également dans mon « arsenal » photographique… Et même finir par en A-DO-RER un : le Pentax K10D.

 

Cette fois, c’est vraiment la fin de mon parcours de photographe et d’icônomécanophile ! Je suis condamné à poursuivre dans cette voie… et bon sang… que j’aime ça !...

 
--------
 

Et... de longues années plus tard, c'était à craindre, j'ai craqué pour le grand format !... J'aurais ainsi fait le tour de la discipline (à moins que je ne vive jusqu'à l'apparition de l'holographie grand public…)

Retour en haut de la page

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE CHAQUE AUTEUR PARTICIPANT AU SITE www.thydelor.eu


INTERVIEW LECAMELEON.COM -2015-
Interview du webmaster de http://www.thydelor.eu/photographie/accueil.html : Thierry Delorraine.

[Nota Bene : ceci est une copie à l'identique de l'interview... fautes d'orthographe comprises !]

LC: Pouvez-vous nous présenter votre site ? Quel est son rôle, ses objectifs...
TD: Il s'agit du site d'un photographe et icônomécanophile amateur qui souhaite promouvoir la photographie au sens le plus large auprès des AMATEURS de photographie... Pas des conseils d'achat ou des tests comparatifs pour telle ou telle marque de matériel mais plutôt un partage d'expériences et de connaissances... Il s'agit d'un "club photo virtuel" en fait ! J'y traite (j'essaye d'y traiter) des visions et des recherches inédites dans ce domaine... Je parle de numérique, bien sûr (comme tout le monde) mais aussi (surtout ?) d'argentique... et de voies alternatives... Un monde de découvertes pour nombre de photographes amateurs (selon les mails que je reçois déjà). J'ouvre également ce site à tous ceux qui peuvent l'enrichir en leur donnant la possibilité de m'envoyer leurs articles (et certains le font déjà), en prenant en compte leurs remarques, leurs corrections, leurs suggestions etc...

LC: D'où vient le nom du site ?
TD: Quelle importance ? Mon site (je le dis d'ailleurs dans mes pages) préfère se concentrer sur le fond et certainement pas sur la forme !... Ce qui m'arrange un peu puisque je suis une buse en informatique...

LC: Comment avez-vous eu l'idée de créer ce site ?
TD: J'ai toujours aimé faire et parler de photographie, j'ai toujours aimé le matériel photographique. J'ai déjà, dans le temps, animé un club photo et cela fait longtemps que je me suis surpris à penser qu'il serait intéressant d'en créer un de toutes pièces mais... virtuel ! En me promenant sur le net j'ai trouvé des centaines de sites très intéressants et très beaux qui traitaient de photographie, mais personne (à ma connaissance) n'avait choisi de traiter le sujet sous l'angle qui m'intéressait.

LC: Combien de temps avez-vous mis pour construire ce site ?
TD: Une ÉTERNITÉ !!! Puisque par définition il est loin d'être terminé... le sera-t-il un jour ? Je suis sûr que non !... En réalité, il existe déjà depuis 2009, il vit son petit bonhomme de chemin sans référencement et sans publicité jusqu'au jour où un amis m'a stimulé à tenter le référencement... voilà qui est fait. Dans la mesure où mon site a déjà trouvé des lecteurs sur les cinq continents, sans aide (!!!) j'espère pouvoir partager mes idées avec encore plus de monde avec l'aide des annuaires de sites.

LC: Depuis quand le site existe-t-il ?
TD: J'en suis à la version 2.1 ! Le site est né en 2009 et il n'a fait que s'étoffer depuis... Il a pris un tel volume que je serai bien en peine d'améliorer ou de modifier son aspect ! Il me faudrait pour cela 1) prendre des cours de création de site mais ma vie professionnelle ne m'en laissera pas le loisir 2) reprendre tout l'ancien contenu ce qui empêchera l'évolution du contenu... donc, à moins de trouver une bonne âme pour se charger de la technique informatique, je vais poursuivre la création de contenu au détriment de la création de "maquillage".

LC: Pouvez vous nous donnez quelques statistiques ?
TD: Des statistique ? De quoi grand Dieu ? Nombre de pays visiteurs ? 152 depuis décembre 2012. Nombre de visiteurs ? Environs 70.000 depuis la version 2.1 de 2010. Environs 10 pays visiteurs par jour. Environs 400 visites par jour. C'est peu, mais tout cela est secondaire !... Je préfère regarder le carnet d'adresses mail du site qui grossit régulièrement.

LC: Quel rôle occupez-vous au sein du site ?
TD: Pour l'instant : tous !...

LC: Combien de temps passez-vous par jour à vous occupez du site ?
TD: Par JOUR ? Réponse impossible... ma profession, ma passion et accessoirement ma vie privée ne me permettent pas d'y passer aussi longtemps que je le souhaiterais...

LC: Aviez-vous déjà d'autres sites avant ?
TD: Non, pourquoi ?

LC: Quels langages de programmation maîtrisez ?
TD: Pour le web ? AUCUN !... J'utilise 1 logiciel qui traduit le français en html, c'est déjà pas mal !... Non ?

LC: Avez-vous des sites, des jeux, des logiciels favoris ?
TD: Des sites : innombrables. Des jeux : zéro. Des logiciels : ce ne sont que des utilitaires sans intérêt.

LC: Que dire de + ?
TD: Bienvenue à vous si vous souhaitez participer au club photo virtuel ! Aucune inscription n'est exigée !!!

LC: Quels conseils pourriez-vous donner aux "futurs" webmasters ?
TD: Allez-y, foncez, MAIS UNIQUEMENT SI VOUS AVEZ QUELQUE CHOSE À DIRE...

LC: Merci d'avoir répondu à mes questions
TD: Ce fut un plaisir

Retour en haut de la page

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE CHAQUE AUTEUR PARTICIPANT AU SITE www.thydelor.eu

 

Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.



Flag Counter
En savoir plus