Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Votre labo numérique idéal
Compétences photographiques
Apprendre à voir
Tout, tout, tout, sur l'exposition...
Le summum de la vie d'une photo: l'expo photo
Photographier avec...
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Vous témoignez
Les photographes sont tous C H A R L I E

CONSEILS POUR DE SUPERBES IMAGES EN NOIR ET BLANC

Comment réaliser de superbes photographies en noir et blanc ? La photographie en noir et blanc est l’un des genres photographiques les plus intimidants, principalement parce qu’elle est associée à de nombreux grands noms de l'Histoire de la photographie, ainsi qu’à l’étiquette « photographie d’art ». Mais voici ce qu'il en est réellement :

La photographie en noir et blanc n'est pas particulièrement difficile. En fait, c'est comme n'importe quel autre genre de photographie, il existe quelques trucs et astuces qui, une fois intégrés à votre processus de prise de vue, amélioreront instantanément vos photos en noir et blanc. Et c'est tout le sujet de cet article. Je vais partager avec vous quelques astuces (attention, je n'ai pas dit règles !) pour réaliser de superbes photographies en noir et blanc. Et, après lecture, vous repartirez avec la possibilité de faire de superbes photos noir et blanc où que vous soyez. Ça sonne bien, non ?

→ Préférez les photos à contraste élevé pour obtenir les photos les plus percutantes.
Voici la première chose à retenir à propos de la photographie en noir et blanc. Tout est question de contraste. En fait, si c'est tout ce que vous devez retenir de cet article, c'est bien cela, vous en profiterez énormément, car le contraste est la pierre angulaire de la photographie en noir et blanc.

Vous pouvez créer un contraste dans vos photos de différentes manières. Avec de la lumière d'abord. Si vous ne pouvez pas faire fonctionner la lumière, vos photos en noir et blanc vont ressembler à une bouillie boueuse. Au lieu de cela, vous devez reconnaître le type de lumière avec lequel vous travaillez et essayer d'utiliser cette lumière pour obtenir le plus de contraste possible. La meilleure lumière pour la photographie en noir et blanc est (sans surprise !) une lumière à contraste élevé. Plus précisément, lumière des jours ensoleillés. Si vous n'avez exploré que d'autres genres de photographie, vous savez que la lumière est dure et désagréable par beau temps, et qu'elle ne présente pas bien en photographie... sauf en photographe noir et blanc !... Parce que la lumière brillante améliore les tons sombres et crée des tons clairs et intenses. Cela semble incroyable mais elle va vraiment propulser vos images en noir et blanc à un niveau supérieur. Si vous devez effectuer des prises de vue mais que vous n'avez accès qu'à des tons dorés (plus doux) tard dans l'après-midi ou tôt le matin, vous pouvez essayer d'utiliser un contre-jour intense pour créer un contraste supplémentaire...

On peut caricaturer ce fait ainsi : la photographie en noir et blanc est la photographie du fainéant, plus tard il quittera son lit, plus il trouvera la bonne lumière (contrairement à la photo couleur).

→ Trouvez des tonalités contrastées et associez-les. Vous connaissez déjà l’importance du contraste en photographie noir et blanc. Et vous connaissez l'importance d'utiliser une lumière très contrastée. Mais même lorsque vous trouvez la meilleure lumière, vous devez toujours vous assurer que les tons de votre photo se prêtent au look noir et blanc. Maintenant, les meilleurs tons pour le noir et blanc sont très sombres et très clairs. Par exemple, une grande photo noir et blanc peut inclure un ciel blanc et une maison sombre, ou un personnage brillant se tenant devant un bâtiment noir. Alors, lorsque vous êtes en déplacement, recherchez des tonalités contrastées. Essayez de ne pas penser en termes de couleurs, car les couleurs ne feront que vous distraire. Pensez plutôt à la luminosité relative des tons. Et cherchez les noirs et les blancs qui vont ensemble.

→ Voilà que je viens de souligner deux points importants qui trouvent leur fondement dans le contraste. Comme je l'ai dit en introduction, il s'agit de conseils et pas de règles ! Certaines images en noir et blanc feront un meilleur effet si le contraste est plus faible ! C'est à vous de voir quel contraste votre sujet exige...

→ Simplifiez vos photos en noir et blanc autant que possible. Une fois que vous aurez trouvé le bonne lumière et le bon contraste, vous devriez envisager ce conseil de composition. La photographie profite généralement d'une composition simple. Cependant, les images en noir et blanc bénéficient le plus d'une composition simple. En effet, la photographie en noir et blanc se veut simple. Il n'y a pas de couleurs complexes. Pas de contraste de couleur chaotique. Au lieu de cela, c'est juste… noir et blanc. Ainsi, chaque fois que vous vous apprêtez à faire une photo en noir et blanc, arrêtez-vous et réfléchissez. Déterminez s’il existe des moyens de simplifier la composition. Pourriez-vous supprimer quelque chose qui distrait en arrière-plan ? Pourriez-vous utiliser une grande ouverture pour rendre l'arrière-plan plus flou ? Pourriez-vous changer votre angle afin de trouver une option moins gênante ? Faites tout ce que vous pouvez pour simplifier votre sujet. Plus la composition sera simple est meilleure elle sera, toutes choses égales par ailleurs.

→ Essayez de capturer l'émotion brute pour une photographie en noir et blanc convaincante. Voici l'un des plus gros avantages de la photographie en noir et blanc. C'est un genre qui adore capter l'émotion. Le sourire d'une personne dans la rue. Le rire d'une personne qui regarde un spectacle. Le froncement de sourcils d'un enfant triste. Ce sont tous des moments très photogéniques en noir et blanc, des moments que vous ne devriez pas manquer. Et le noir et blanc est le moyen idéal pour les enregistrer. En fait, je vous recommande d'essayer de capturer les émotions avec la photographie en noir et blanc. L'aspect sombre d'un contraste élevé en noir et blanc adsorbera les émotions et les rendra encore plus puissants sur une photo. Cela pourrait même vous donner un effet tridimensionnel.

→ Utilisez le minimalisme pour faire ressortir vos compositions. Qu'est-ce que le minimalisme ? Le minimalisme est une technique de composition qui met l'accent sur une simplicité extrême. Et pas la simplicité, comme je l'ai expliqué ci-dessus, mais une vraie et profonde simplicité, une qui soit intégrée à la composition. Le minimalisme utilise beaucoup d'espace blanc pour attirer l'attention sur votre sujet principal. Les espaces blancs sont simplement des espaces vides sur une photo. (Il n'est pas nécessaire que ce soit blanc - cela peut simplement être gris ou noir, tant que rien ne se passe dans cette partie de l'image)... La photographie minimaliste utilise le poids de l'espace négatif pour mettre en valeur votre sujet. Vous n’avez donc pas à craindre les photos extrêmement minimalistes. Pour créer des photos noir et blanc minimalistes, je vous recommande de rechercher un arrière-plan lisse et pur, tel qu'un ciel blanc. Ensuite, placez votre sujet principal dans le cadre, en suivant l’un des points de la règle des tiers (ou même carrément centré). Si tout se passe comme prévu, alors vous devriez avoir une belle photo minimaliste ! N'ayez pas peur de jouer avec le placement de votre sujet.

→ Tirez sur le ciel pour obtenir un look silhouette. Dans le conseil précédent, j'ai mentionné qu'un ciel blanc constituait un joli fond minimaliste. Et c'est vrai. Un ciel blanc brillant peut être utilisé sur une photo en noir et blanc pour mettre en valeur un sujet plus sombre, et c'est exactement ce que vous voulez faire ! Lorsque le ciel est particulièrement lumineux, vous pouvez même créer une silhouette partielle, où le sujet principal ne contient aucun détail mais se détache sur un fond blanc. Trouvez le sujet principal. Il peut s'agir de n'importe quelle couleur, mais les tonalités les plus foncées conviennent le mieux. Baissez-vous ensuite de manière à ce que le sujet principal soit cadré sur le ciel. Si vous photographiez par temps nuageux, votre sujet sera très éclairé (même si cela ne semble pas être le cas). Si vous photographiez par une journée ensoleillée, une partie brillante d'un ciel bleu devrait suffire. Expérimentez avec différents angles possibles, tout en veillant à ce que votre sujet principal ne chevauche rien autour ou derrière lui. Puis expérimentez avec différentes expositions. Faites quelques clichés très sous-exposés, quelques clichés bien exposés pour le sujet et quelques clichés surexposés. Finalement, vous trouverez la technique qui vous plaira !

→ En photo numérique, faites des photos en couleur, puis utilisez le post-traitement pour les convertir. J'ai parlé de capturer de superbes photos en noir et blanc dès la prise de vue. Mais une grande partie du processus de photographie en noir et blanc est le post-traitement. Après tout, c’est là que vous devriez convertir vos images couleur en photos noir et blanc ! Lorsque vous ouvrez vos photos pour la première fois dans un programme de post-production, elles peuvent sembler fades. Elles pourraient même sembler un peu mauvaises... Mais ne vous inquiétez pas. Tout d’abord, vous abaissez la saturation jusqu’à disparaître complètement. Cela devrait vous donner une photo pleine de gris. Ensuite, vous augmentez le contraste pour que la photo sorte de la page. Je recommande également de renforcer les blancs et de réduire les noirs. Cela ajoutera un contraste supplémentaire à la photo. Cela assure également une plus grande gamme de tons, ce qui est plutôt beau !

→ Maintenant, tout ce qu'il vous reste à faire est… de sortir et de commencer à tester par vous-même. Des photos étonnantes vous attendent !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


FILTRES NUMÉRIQUES POUR PHOTOS NOIR ET BLANC

Quand on pense aux photographies en noir et blanc, on les associe généralement à une absence de couleur. Ce n'est certainement pas le cas. Comme toutes les photographies, les images en noir et blanc sont faites à partir de la lumière, et la lumière se compose d'innombrables longueurs d'onde qui produisent les couleurs que nous voyons avec nos yeux. Avec la photographie en noir et blanc nous pouvons ne pas voir la saturation des couleurs de la même manière, mais les valeurs de luminance de ces couleurs restent les mêmes que nous les regardions en couleur ou en noir et blanc. C'est pourquoi il est si important de prendre des photos numériques noir et blanc en mode RAW afin de pouvoir manipuler plus tard ces valeurs de luminance intactes pour contrôler les contrastes dans nos photos en noir et blanc converties numériquement.

Tout ce que je viens de dire n'est valable que pour l'utilisation de filtres physiques « couleur » (que l'on fixe sur d'objectif), qui filtrent différentes longueurs d'onde de la lumière pour produire des effets de contraste variables dans la photographie en noir et blanc. Un filtre rouge produit un ciel sombre et spectaculaire dans les photos de paysage tandis que les filtres orange peuvent réduire radicalement l'apparence des taches de rousseur et autres imperfections de la peau dans vos portraits. Bien sûr, cela signifie avoir en permanence un ensemble de filtres avec soi et également compenser la légère réduction de la lumière avec des ajustements de vos expositions.

Mais que se passe-t-il si je vous dis que votre appareil photo numérique possède (très) probablement tous les filtres de couleur dont vous aurez besoin pour un travail en noir et blanc exceptionnel dès la prise de vue ? Je sais, je vais vous surprendre, voire vous choquer au début, mais poursuivez la lecture...

De vrais (ceux que l'on fixe sur la face avant de l'objectif) filtres de couleur pour le noir et blanc fonctionnent pour filtrer les autres longueurs d'onde de la lumière qui ne tombent pas dans le spectre de couleurs du filtre. Lisez les articles de cette autre page ici. Cela signifie que les filtres rouges permettent aux longueurs d'onde rouges de passer, le bleu permet au bleus de passer, etc. La chose intéressante est que de nombreux grands fabricants d'appareils photo ont jugé bon d'inclure des fusions numériques de ces filtres de couleur. Ils peuvent très bien être perdus dans les menus de votre appareil photo, mais tous les boîtiers modernes proposent des filtres colorés intégrés pour le noir et blanc. Comme toujours, le manuel d'utilisation de votre appareil photo est votre meilleur ami. Vous pouvez souvent trouver ces options de filtre dans les paramètres monochromes de votre appareil photo numérique.

Voilà, c'est le moment du choc : généralement, en photographie numérique, le format RAW est de rigueur... mais, lorsque vous utilisez ces filtres numériques intégrés (pour le noir et blanc), il peut être préférable de prendre des photos JPEG… pas RAW !... Bien sûr, vous allez perdre un important levier de post-traitement, mais vu que vous pouvez voir les effets de vos choix de filtre et que vous avez de toute façon l'intention de vous retrouver avec une photo en noir et blanc, il n'y a pas beaucoup de raisons de sauvegarder les informations de couleur avec un fichier RAW. Ce qui est merveilleux avec les filtres numériques noir et blanc intégrés, c'est que vous pouvez profiter d'un retour (une vue) en temps réel des effets de filtre...

Donc, pour résumer :
→ vous souhaitez faire du noir et blanc avec les filtres intégrés à votre boîtier = faites du JPEG
→ vous souhaitez faire du RAW alors vous transformerez vos images couleur en noir et blanc en post-traitement sur votre ordinateur OU vous utiliserez des filtres physiques à placer devant votre objectif (comme en argentique !). Voir ici.

J'ai évoqué quelques-unes des circonstances dans lesquelles les filtres couleur pour le noir et blanc sont les mieux adaptés. Dans la plupart des cas, votre appareil photo numérique aura un ensemble de filtres couleur numériques parmi lesquels choisir : rouge, jaune, orange, vert et bleu. Ces options varient cependant selon les boîtiers ou selon les marques. Vous pouvez, avec intérêt, lire la page ici pour voir le rôle de ces filtres. Je me limiterai à énumérer quelques scénarii rapides pour vous aider à choisir un paramètre de filtre particulier, ce ne sera qu'un résumé de la page ici.

→ Filtre rouge : c'est un excellent moyen de créer instantanément du drame dans la plupart des photos de paysages en noir et blanc. Le filtre rouge réduit considérablement la transmission des longueurs d'onde bleues, assombrissant ainsi le ciel bleu et faisant éclater les nuages blancs. Certaines scènes peuvent prendre une apparence presque infrarouge...
→ Filtre orange : pour descendre d'un cran les effets puissants du filtre rouge, le filtre orange produit des contrastes similaires, mais atténués. Les filtres de couleur orange sont d'excellents « filtres à usage général » pour ajouter du contraste à vos photos en noir et blanc. Ils assombrissent le ciel bleu et aident à faire ressortir les nuages. Pour les portraits, ils fonctionnent très bien pour réduire les imperfections de la peau comme les grains de beauté et les taches de rousseur. Les filtres orange sont également parfaits pour réduire la brume et le brouillard...
→ Filtre jaune : pour descendre encore d'un cran les effets du filtre rouge, c'est donc un filtre orange moins puissant. Un filtre jaune est une bonne option pour faire ressortir les contrastes du feuillage et peut également être un bon choix pour un filtre photo noir et blanc « général » lorsque le filtre orange est un peu trop dur. D'ailleurs, à une époque pas si lointaine, les objectifs étaient tous livrés avec un filtre jaune ou jaune/vert...
→ Filtre vert : ce filtre permet la transmission de la lumière verte. Cela en fait un bon choix pour la photographie de fleurs et de feuillages car il contribue à ajouter du contraste entre les tiges et les feuilles souvent vertes des plantes. Tout en séparant les fleurs de différentes couleurs. Les filtres verts peuvent également éclairer le ciel bleu, mais pas autant que le filtre bleu.
→ Le filtre bleu : fonctionne quasiment de manière opposée aux filtres rouge, orange et jaune. Il assombrit les couleurs chaudes et est utilisé pour séparer les images qui ont un mélange de couleurs. Une autre application pour ce filtre est lorsqu'il y a du brouillard. Dans ces scènes, l'utilisation de ce filtre ajoute encore plus d'humeur à votre photo. Malheureusement, le filtre bleu est rarement intégré dans les boîtiers numériques. Certes, son rôle est plus limité que celui des précédents, mais ça ne coûterait rien de le généralisé...

Juste une remarque personnelle : tous les boîtiers que j'ai pu essayer et qui proposent des filtres numériques intégrés ne permettaient pas de régler la "force" de ces filtres et je trouve qu'ils sont tous trop "légers"...

Je dois avouer que j'applaudis de bon cœur l'introduction de ces filtres dans les boîtiers numériques car ils permettent d'ouvrir des horizons aux nouveaux photographes, mais je préfère toutefois l'utilisation des filtres physiques, puisqu'ils permettent une intensité de filtration plus importante et, en plus, permettent des associations de couleurs que ne permettent pas les filtres intégrés... Reste la filtration du N&B lors de la conversion de photos couleur en post-traitement... option bien plus puissante que les filtres intégrés, mais chacun doit se faire son opinion en testant les deux...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


 


 


Flag Counter

En savoir plus