Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Manifeste pour la lenteur en photographie
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Votre labo numérique idéal
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Les photographes sont tous C H A R L I E



 

Vous qui connaissez mon site, vous savez à quel point j'apprécie de transmettre des bons tuyaux, peut-être par vocation à faire contre poids au marchandising omniprésent (et omnipotent) dans le monde de la photographie. Pourquoi essayer de se ruiner pour obtenir du bon matériel alors qu'on peut très bien s'équiper avec de l'excellent matériel pour quasiment pas d'argent ? C'est, entre autre, le but de cette page.

Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Le M42 c'est quoi au juste ? Qui faisait du M42 ?
Pourquoi le M42 en 2014 ? Pour qui le M42 ?
Le M42 que du bonheur ? Pourquoi j'apprécie le M42 ?
Quelques M42 en test  

LE M42 C'EST QUOI AU JUSTE ?

Juste deux petits mots pour l'historique du M42 puisque ce n'est pas ce qui nous intéresse le plus !

Au début était le M39. En 1930 (à plus ou moins une année près !) Leica a mis sur le marché son appareil compact télémétrique devenu mythique, le Leica II. Cet appareil proposait une monture d'objectif à vis de 39mm qui avait un pas de 1/26" (soit 0,98mm) donc sa dénomination technique officielle était M39x1/26" (soit Monture de 39mm avec un pas de 1/26"). Cette dénomination, pour officielle qu'elle soit, était si rébarbative qu'elle a été nommée Monture Leica à Vis (MLV) ou Leica Thread Mount (LTM) ou Leica Screw Mount (LSM) en anglais (c'est la dénomination LTM qui est la plus connue) ou encore plus simplement M39. Le problème, c'est que les soviétiques ont copiés les Leica II (et III), ils ont donc également copiés la monture M39 mais si leur monture faisait bien 39mm de diamètre, pour ne pas faire de plagiat (mwai ), leur pas est devenu métrique (1mm), soit une monture M39x1 mais également appelée LTM ou M39 mais totalement incompatible avec le M39 de Leica, même si tout le monde est persuadé du contraire !... Cela posait (et pose encore) un énorme problème !

En 1947 (à plus ou moins une année près !), c'est l'autre géant de la photographie, Carl Zeiss qui a mis sur le marché le Contax S qui portait une monture de 42mm au pas de 1mm qui s'appelait donc officiellement M42x1 ou, en simplifié, M42. Cette monture n'ayant pas été déposée (contrairement à celle de Leica), elle est rapidement devenue LA monture universelle puisqu'elle a été reprise par Pentacon pour ses Praktica et par Asahi-Pentax pour ses spotmatic et par une multitude d'autres marques. C'est pourquoi le M42 est parfois appelé monture Praktica ou monture Pentax ; si ce n'est pas une hérésie, en fait c'est faux puisqu'il faudrait l'appeler monture Zeiss ou monture universelle (c'est d'ailleurs sous le nom de universal thread mount qu'elle est connue en Anglais) ou M42. Puisque non brevetée, cette monture s'est réellement imposée dans le monde et il n'y a pas 36 montures M42, elles sont toutes compatibles entre elles (contrairement au M39) !

Retour en haut de la page

QUI FAISAIT DU M42 ?

Comme je le disais dans le paragraphe précédent, le M42 étant la monture universelle, il existe un nombre incalculable de marques à l'avoir adoptée, je vais vous en citer quelques unes (source Wikipédia [plus quelques ajouts], désolé, je n'ai pas la prétention de connaître tout cela !) :

Access / Accura / Admiral / Aetna / Agfa / Agilux / Aico / Albinar / Alfo / Alpa / Alpex / Angénieux / AOMZ / Api /Aragon / Arax / Arco / Aremac / Argus / Arsenal / Asahi Pentax / Asahi Takumar / Asanuma / Astranar / Astro-Berlin / Astron / Astronar / Avanar / Bausch & Lomb / Beaute / Beauty / Beck / Belarusian Optical / Bell & Howell / Belomo / Beroflex / Berogon / Berolina / Berthiot / Boyer / Braun / Brenner / Bushnell / Cambron / Cameron / Camron / Carena / Carsen / Caspeco / Cavalier / Centon / Century / Chinon / Cima Kogaku / Cimko / Clubman / Compact / Computar / Condoron UGL / Contax / Corfield / Cosina / Coslinar / Crestar / Cundor / Cunor / Dallmeyer / Danubia / D|B Cameras / Deitz / Derek Gardner / Diramic / Dollonds / Dr. Weih Berlin / Dufay / Edixa / Elgeet / Elicar / Enna Werk / Ensinor / Ephos / Ernst Ludwig / Exakta / Expert / Eyemik / FED / Federal / Feinmess Dresden / Flex / Flexar / Foca / Focal / Fodor / Fontron / Formula 5 / Fujica / Fujita Kõgaku Kõgyõ / Garny / Goerz / Goko Group / Greens London / Hanimex / Hanno / Hansa / Harmony / Hartblei / Helios / Hisawa / Hoya Corporation / ICA / Ichizuka / Idenar / Ifoco / Ilex / Image / Impakt / Ina / Infotar / Inter-City / Isco Göttingen / Itorex / Japan / JC Penney MC / JML Optical Industries / Kaligar / Kalimar / Kamero / Kashimura / Kawanon / Kenko / Kenlock Mc Tor / Kern Paillard / Kershaw-Soho / Kiev / Kilfitt Heinz / Kimunor / Kinoptik / Kiron / Kitstar / Kiyohara Kogaku / KMZ / Koboron / Kodak / Komura (Sankyo Kohki / Kõki) / KOMZ / Korea / Kowa / Kristar / Kyoei / Leitz Wetzlar / Lentar / Listar / LOMO / Lumetar / Luxon / LZOS / Magnon / Makinon / Mamiya-Sekor / Marep / Marexar / Mayfair / Mepro / Metrigor / Meyer Optics / Midori / Miida / Mirage / Miranda / Mitakon / Mitsuki / MMZ / Montgomery Ward / MTO / Nitto Kogaku / Norita Kogaku / Novoflex / Ojasi Seastal / Old Delft /Olympia / Olympus / Opteco / Opticam / Optomax / Osawa / Ozunon / Ozeck / Palar / Palinar / Pallas / Panomar / Panorama / Panagor / Peerotar / Pentacon / Pentar / Pentor / Petri / Phokina / Photavit Werk / Photax / Photex / Photopia / Plixor / Polar / Polaris / Polygon / Popular / Piesker / Porst Hans / Praktica / Praotor / Presenta / Prinz / Prinzflex / Prinzgalaxy / Prisma / Pro / Promaster / Promatic / Promura / Protonar / PZO / Quantaray / Quarry Master / Ranger / Rau Optik / Raynette / Raynox Polaris / Reflecta / Reflex / Reflexogon / Regnon / Reliance / Revue / Rexagon / Ricoh / Ringfoto / Robotar / Rodenstock / Roeschlein Kreuznach / Rokinon / Rollei / ROMZ / Row Rathenow / Rubica / Saitex / Sakar / Samigon / Sands Hunter / Sankor / Schacht A. ULM / Schneider Kreuznach / Sears Roebuck / Seimar Donnex / Seimer / Seikanon / Seriese / Sesnon / Siclass / Sicor / Sigma / Sirius / Soligor / Solitel / SOM / Spectra / Spiratone / Staeble / Starblitz / Steinheil Söhne / Stratocolor / Sunagor / Sun Optical / Sunactinon / Sunderland / Sunset / Suntar / Taika Optics / Takim / Takumar / Tamron / Tasman / Tasminex / Taylor & Hobson / Tefnon / Telesar / Telisar / Terragon / Tewe / Tieman / Tokina / Tokunon / Tokura / Tokyo Kogaku / Tokyo Koki / Tomioka Kogaku / Topman / Tosner / Toyo / Typonar / Underground / Uni / Unigor / Unistar / Unitax / Unitor / Universar / Universon / Upsilon / Valdaï / Varexon / Varo / Vemar / Vivitar / Voigtländer / Vologda / VOMZ / Wallace Heaton / Weistar / Welt / Weltblick / Wep / Westex / Wirgin Wiesbaden / Wray / Yashica / Zeika / Zeiss Carl Jena / Zeiss Carl Oberkochen / Zikkor / Zivnon Hervic / ZOMZ

Imaginez le nombre de millions voire de milliards d'objectifs qu'il est possible de trouver sur le marché de l'occasion...

Retour en haut de la page

POURQUOI LE M42 EN 2014 ?

Vu le nombre de marques qui faisaient du M42 (et certaines en font encore !!! -uniquement les plus prestigieuses qui ont survécues au numérique- et les russes de Zenit) et vu le nombre d'objectifs de toutes focales produits par chacune d'elles, il est très possible de trouver exactement ce que l'on cherche... En effet, si la monture est commune, la formule optique est très différente, le traitement (ou l'absence de traitement) est différent, la qualité est très variable (ce n'est pas forcément un défaut d'avoir une qualité inférieure, cela donne également un caractère particulier aux images !) bref, cela fait des milliards de "caractères" différents qui donneront à vos images des effets très personnels voire très créatifs... surtout en ces temps d'images trop parfaites en numérique !...

En 2014, le nombre de boîtiers capables de recevoir un M42, via un adaptateur s'entend, est incroyable et certainement encore appelé à croître dans les années à venir !...

Et puis, dans la mesure où l'immense majorité des objectifs M42 sont anciens, leur prix défie toute concurrence... vous pourrez vous fabriquer une collection plus que complète en M42 pour le prix d'un seul objectif moderne dédié à votre marque !...

Retour en haut de la page

POUR QUI LE M42 ?

Voilà malheureusement le paragraphe qui blesse !... J'aimerais bien dire que le M42 est la panacée et qu'il faudrait être fou pour ne pas essayer le M42 en argentique ou en numérique (mais bon, je pense qu'aujourd'hui ce sont surtout les numéristes qui sont appelés à s'y intéresser !). Mais ce n'est vraiment pas le cas !...

Disons-le d'emblée : amis nikonistes, hormis avec un Nikon 1, passez votre chemin, le M42 n'est pas pour vous !... Le tirage mécanique (la distance entre le capteur et l'objectif) de vos boîtiers est trop long !... Impossible d'effectuer une mise au point à l'infini avec un M42, c'est comme si vous chaussiez des lunettes de lecture pour admirer un panorama grandiose !... Certes, il existe des adaptateurs pour Nikon, vous pouvez même en bricoler assez facilement, mais sachez que votre M42 ne vous servira qu'à faire de la macro ou de la proxiphotographie et, éventuellement, du portrait si vous ne vous éloignez pas trop de votre modèle !... Il existe même des adaptateurs pour Nikon qui permettent la mise au point à l'infini... c'est un peu comme des lunettes de correction, mais, comme les lunettes, l'addition de lentille(s) va dégrader la qualité finale de l'image !... Certes, cela peut donner un genre à vos images mais je doute que cela satisfasse la majorité d'entre nous !...

Pour tous les autres (dans la sphère numérique uniquement !), bienvenue dans le monde du M42...

Mais qui dit M42 ne dit que monture d'objectif, il peut y avoir des disparités de tirage mécanique rendant impossible certaines adaptations, de même les objectifs ont évolué, dans un premier temps ils étaient "manuels" c'est à dire qu'il n'y avait aucun échange entre objectif et boîtier, la simple rotation de la bague des diaphragmes entraînait la fermeture (ou l'ouverture) du diaphragme, plus tard, ils sont devenus "automatiques" avec possibilité d'utilisation manuelle c'est à dire qu'en position "automatique", la rotation de la bague de diaphragme n'entraînait aucune ouverture/fermeture de diaphragme tant que le boîtier ne commandait pas cette ouverture/fermeture réelle. En fin d'évolution, le commutateur manuel/automatique a disparu des objectifs et certaines adaptations devinrent impossibles puisque les objectifs restaient désespérément en pleine ouverture !... Et tous les adaptateurs ne se sont pas chargés de la gestion des objectifs automatiques...

Si tous les boîtiers (hors Nikon, je dis bien tous les boîtiers) utiliseront sans souci les objectifs M42 manuels ou équipés d'un commutateur manuel/automatique, rares seront les boîtiers pouvant utiliser les objectifs M42 uniquement automatiques... Comble de l'ironie, l'adaptateur Pentax M42/K est incapable de gérer les M42 automatiques !... Mais un bricolage simple comblera ce manque, je m'étonne d'ailleurs que les fabricants d'adaptateurs ne se soient pas emparés de cette opportunité !??? [MISE À JOUR : j'ai trouvé un adaptateur M42/PK capable de gérer les objectifs automatiques mais au prix de 5 à 6 objectifs M42, je me demande s'il est raisonnable de s'y intéresser !). Bien sûr, je vous montrerai ce bricolage dans la rubrique ici.

Voyons donc le type d'adaptateur correspondant à votre boîtier (la liste n'est pas exhaustive, il y a de nouveaux adaptateurs sur le marché tous les jours ou presque !) :

Marque de boîtier
Type d'adaptateur
Critique
PENTAX K
C'est l'adaptateur original signé Pentax. Il permet la mise au point à l'infini. Il ne sait pas gérer les optiques M42 uniquement automatiques.
PENTAX K
C'est le même adaptateur mais bricolé par mes soins. Il a les mêmes capacités MAIS il sait gérer les optiques M42 uniquement automatiques.
PENTAX Q
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
CANON FD
Permet la mise au point à l'infini. Ne sait pas gérer les objectifs M42 uniquement automatiques. Un petit bricolage devrait permettre de les utiliser aussi.
CANON EOS
Permet la mise au point à l'infini. Il sait gérer tous les objectifs M42 (manuels ET automatiques). La mise au point est relativement difficile puisque le système autofocus Canon ne sait pas tester la mise au point avec les optiques non Canon.
CANON EOS
Permet la mise au point à l'infini. Il sait gérer tous les objectifs M42 (manuels ET automatiques). Il permet théoriquement une aide à la mise au point en faisant croire au boîtier que l'optique montée est d'origine Canon... C'est de la théorie et cela ne fonctionne pas avec tous les boîtiers ni avec tous les micrologiciels de certains boîtiers.
CANON EOS-M
Permet la mise au point à l'infini. Ne sait pas gérer les objectifs M42 uniquement automatiques. Un petit bricolage devrait permettre de les utiliser aussi.
NIKON D et F
Ne permet pas la mise au point à l'infini. Ne sait pas gérer les objectifs M42 uniquement automatiques. Un petit bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
NIKON D et F
Permet la mise au point à l'infini MAIS grâce à l'ajout d'une lentille de correction source de dégradation importante de la qualité d'image. Permet l'utilisation des objectifs uniquement automatiques.
NIKON D
Uniquement pour les objectifs de longue focale. Ne permet pas la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un petit bricolage devrait permettre de gérer les optiques automatiques.
NIKON D
Uniquement pour les objectifs de courte focale. Ne permet pas la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un petit bricolage devrait permettre de gérer les optiques automatiques.
NIKON 1
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
SONY A
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
SONY A
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
SONY NEX
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
MINOLTA A et D
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
MINOLTA A et D
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
MINOLTA MD
Ne permet pas la mise au point à l'infini. Gère les objectifs M42 uniquement automatiques.
SAMSUNG NX
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
OLYMPUS OM
Ne permet pas la mise au point à l'infini. Gère les objectifs M42 uniquement automatiques.
OLYMPUS 4/3
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
OLYMPUS µ4/3
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
SIGMA SA et SD
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
PANASONIC µ4/3
Permet la mise au point à l'infini. Sait gérer les objectifs M42 uniquement automatiques.
FUJI X
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.
LEICA M
Permet la mise au point à l'infini. Ne gère pas les objectifs M42 uniquement automatiques. Un bricolage devrait permettre l'utilisation des optiques automatiques.

Retour en haut de la page

POURQUOI J'APPRÉCIE LE M42 ?

Parce que je suis collectionneur et que j'aime les vieilleries ? Aussi ! Mais ce n'est pas la raison principale, vous vous en doutez bien, puisque je suis également utilisateur de mes vieilleries !...

Je pense que le point numéro 1 est la quasi universalité de cette monture, trouvez-moi beaucoup d'autres moyens qui me permettraient d'utiliser les mêmes objectifs, donc des objectifs que je connais bien, sur des boîtiers aussi différents, argentiques et numériques, et de marques si différentes.

Le point numéro 2 (je l'aurais bien mis en n°1 ex-equo !) est d'ordre esthétique ! Dans ce monde de l'image aseptisée du numérique, les optiques anciennes apportent une dimension d'image inimitable, qui sort totalement du cadre trop lisse des images numériques. Certes, les images numériques ne prendront pas vie du simple fait de les créer avec des optiques anciennes, mais l'âme de ces images sera totalement différente. Il existe, dans le monde des objectifs anciens -comme dans celui des objectifs modernes d'ailleurs- deux grandes catégories : les optiques qui tiennent le haut du pavé et... les culs de bouteilles (avec toutes les qualités intermédiaires, bien sûr). Si on utilise un objectif M42 ancien de top qualité, on retrouvera un micro-contraste extraordinaire mais avec une onctuosité impossible à obtenir avec des optiques actuelles. Si on utilise un objectif M42 ancien tirant plus vers le cul de bouteille, on aura certainement plus de difficultés pour éviter les problèmes propres au numérique (aberrations chromatiques en tête) mais on obtiendra une atmosphère très personnelle dans notre production d'image. Et, devinez, cette recherche d'atmosphère personnelle a toujours été la quête du Graal de tout photographe, depuis la nuit des temps de l'image argentique et ne s'est pas tarie avec l'arrivée du numérique !... Pourquoi alors chercher du côté de Photoshop (ou autre) pour se créer son atmosphère propre, si on peut obtenir beaucoup mieux et dès la prise de vue avec des optiques anciennes choisies ?...

Le point numéro 3 est beaucoup plus sujet à controverse, puisque très personnel, mais si je reconnais que l'autofocus est un outil extraordinaire pour la rapidité de prise de vue, il est réellement un frein dans la création recherchée et travaillée de l'image... De ce fait, des optiques à mise au point manuelle apportent un outil supplémentaire non négligeable dans la création d'effets de mise au point, beaucoup plus puissant et beaucoup plus souple que l'autofocus !...

Le point numéro 4 tient compte de la qualité de fabrication de ces matériels : tout de verre et de métal, ils sont lourds, peut-être, mais ils sont beaux, bien finis et... très solides (en comparaison avec les optiques actuelles, bien sûr ! Vous ne pourrez pas vous en servir pour enfoncer des clous tout de même !!!)

Le point numéro 5 (je l'aurais classé encore plus bas dans la hiérarchie si j'avais pu ajouter des paragraphes) est, bien évidemment, le prix d'achat de ces optiques. Même extraordinaires, puisque anciennes maintenant, on peut les négocier pour quelques dizaines d'euros (et les culs de bouteilles pour même pas 10€ !). Loin de moi l'idée de vouloir faire des économies pour faire des économies, MAIS si vous faites la somme des quatre points ci-dessus et que vous prenez en compte le cinquième, vous vous apercevrez que cela a toute son importance... surtout pour le choix de l'objectif dont je n'arrête pas de parler ! Choisir un objectif moderne revient à en acheter plusieurs et à essayer d'en vendre plusieurs à perte avant de trouver celui qui nous apportera exactement ce que l'on cherche. En M42, si on achète un objectif qui ne nous apporte pas ce que l'on souhaite, au pire, on aura gaspillé 10€ (!!!) ce n'est pas la mort !... Et n'oublions pas, toujours au chapitre des économies, la possibilité d'acheter des objectifs super lumineux pour une poignée de cacahuètes, alors que vous devriez investir de 100x à 1000x plus pour obtenir la même rapidité dans des objectifs modernes...

Retour en haut de la page

LE M42 QUE DU BONHEUR ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : NON ! Au moins ça a le mérite d'être clair ! Mais alors pourquoi avoir écrit une page complète pour traiter du M42 ? Parce que, si ce n'est pas que du bonheur, le M42 permet de tirer pas mal d'avantages de ses défauts... Je vais lister quelques-uns de ses défauts et, dans la mesure du possible, souligner en quoi certains de ces défauts peuvent nous apporter un plus.

LE M42 AUTOMATIQUE N'EST PAS UTILISABLE VIA TOUS LES ADAPTATEURS
Certes, nous l'avons vu dans le paragraphe précédent ! Cela va nous obliger à faire quelque bricolage. En fait, il y a deux cas de figure :
1) Vous ne possédez aucun boîtier pouvant gérer le M42 automatique ? Rien ne vous empêche de faire rentrer la petite patte de l'objectif à l'intérieur de l'objectif et de la fixer définitivement ainsi... vous aurez créé un M42 manuel et... plus de problème si votre adaptateur ne savait pas gérer les M42 automatiques.
2) Vous possédez un ou plusieurs boîtiers pouvant gérer les M42 automatiques OU vous souhaitez conserver vos M42 dans leur état natif ? C'est mon cas, je possède un Revueflex SC-I et un Zenit-12 qui, tous deux savent gérer les M42 automatiques ET, en plus, en tant que collectionneur je n'ai vraiment pas envie d'intervenir sur du matériel ancien. Il ne reste plus que la solution d'intervenir sur l'adaptateur ! Cela sera plus ou moins compliqué selon l'adaptateur... le seul moyen est de trouver un système pour qu'en installant le M42 sur l'adaptateur, la petite patte de l'objectif automatique soit écrasée pour passer en ouverture réelle du diaphragme (comme s'il était manuel !). Pour mon cas, je possède principalement des Pentax (argentiques et numériques), des Canon (argentiques et numériques), un Miranda (argentique) et tout le reste est incompatible avec les M42. Bien sûr il reste mon Fuji X-Pro 1. Mon adaptateur Canon EOS permet la gestion des M42 automatiques, reste à trouver une solution pour modifier les adaptateurs pour Pentax K, Miranda et Fuji-X. L'adaptateur M42/Fuji-X me semble difficile à bricoler, l'adaptateur Miranda et l'adaptateur Pentax K, eux, sont simples à bricoler donc mon choix a été simple : bricoler les adaptateurs bricolables (M42/PK et M42/Miranda) et adapter les M42 sur mon Fuji-X via un double adaptateur (!!!) Pentax K/Fuji-X et incorporer mon adaptateur M42/Pentax K bricolé et... le tour est joué !

Je ne vais pas vous donner un moyen de bricoler tous les adaptateurs, il y en a de trop, mais ce n'est pas bien compliqué, vous pourrez vous inspirer de ma modification de l'adaptateur M42/Pentax K ici.

LE M42 N'EST PAS AUTOFOCUS
Voilà franchement, à mon humble avis, le moindre des défauts !!! Certes, si vous montez un objectif à mise au point manuelle sur un boîtier numérique, cela vous demandera un certain temps d'adaptation dans la mesure où le dépoli des appareils modernes est très fin et qu'il ne propose aucune aide à la mise au point manuelle (ni stigmomètre, ni couronne de microprismes). Certains appareils permettent l'utilisation de l'autofocus pour confirmer que la mise au point manuelle est faite, c'est le cas de tous les Pentax numériques, mais ce n'est pas le cas chez Canon (attention, les adaptateurs avec "puce" intégrée, sensés permettre la confirmation de mise au point, coûtent plus chers et... ne fonctionnent quasiment pas, ou très mal !). Si votre boîtier numérique est équipé d'un viseur électronique, ce dernier sera équipé d'aides à la mise au point qui vous faciliteront aussi la vie (moins que le système Pentax toutefois !). MAIS, quoi qu'il en soit, si la mise au point manuelle est plus lente que la mise au point automatique, aucun souci à se faire : le point se fera exactement là où vous le souhaitez et non pas là où le boîtier pense que vous le souhaitez et, en plus, la mise au point manuelle sera généralement beaucoup plus précise que la mise au point automatique.

LE M42 EST À OUVERTURE RÉELLE DE DIAPHRAGME
Un M42 manuel ouvrira ou fermera son diaphragme en temps réel dès que vous tournez la bague de sélection du diaphragme. Un M42 automatique ne sera pas utilisable (sauf à pleine ouverture constante) s'il n'est pas modifié ou s'il n'est pas placé sur un adaptateur permettant son utilisation. Si la modification est effectuée, le M42 deviendra donc (ou du moins agira comme) un M42 manuel !

Cela présente un énorme défaut et une énorme qualité :
- Le défaut tout d'abord : la mise au point doit se faire à pleine ouverture pour être plus précise donc il n'est pas question de déterminer une valeur de diaphragme avant d'avoir fait le point.
- La qualité ensuite : dès que vous réglez la valeur de diaphragme, vous verrez dans le viseur, en temps réel, quelle sera la profondeur de champ.
- La somme de ces deux point fait que vous devrez jouer en permanence avec votre bague de réglage de la valeur de diaphragme... et c'est dépaysant surtout si vous êtes nés à l'ère du numérique !... Mais, croyez-moi, on s'y fait très vite.

LE M42 NE PERMETRA PAS DE TRAVAILLER EN AUTOMATIQUE
Ah bon ? Ils ne permettront jamais le réglage du diaphragme depuis le boîtier, certes, donc ils ne pourront jamais être utilisés en automatique total (programme), ni en automatique à priorité vitesse, [ni même en modes prédéfinis sur les boîtiers amateurs], mais, même si le mode qui correspond le mieux à ces objectifs est le mode manuel, rien n'empêche de travailler en automatique à priorité diaphragme !...

LE M42 EST ANCIEN, IL SERA DONC MOINS QUALITATIF QU'UN OBJECTIF MODERNE
Oui, à quelques rares exceptions, le M42 sera ancien. Et alors ? Est-ce que dans le mot qualité on entend le mot âge ? Il est vrai que les formules optiques ont évoluées, qu'on utilise aujourd'hui des verres à faible dispersion, que les traitements ont évolués MAIS ce n'est pas pour autant qu'on peut dire que tous les objectifs actuels utilisant ces technologies soient qualitatifs, si ?
Personnellement, je préfère largement un objectif ancien de qualité, malgré le retard technologique, à un mauvais objectif actuel avec toute la technologie d'aujourd'hui (et ce ne sont pas les exemples qui manquent !).

LE M42 ÉTAIT ÉTUDIÉ POUR LE FILM ARGENTIQUE
Oui, c'est vrai, les objectifs M42, sauf ceux qui sont encore produits par les marques prestigieuses, sont tous des objectifs anciens étudiés pour les films argentiques et donc, théoriquement, ils n'offrent pas une définition suffisante pour les capteurs numériques actuels. Seulement, ce n'est pas une règle générale ! Si certains objectifs anciens montrent un début de faiblesse avec les capteurs numériques de plus de 10 MPxl, ce n'est pas le cas de tous ! Je n'irai pas jusqu'à dire qu'ils peuvent tous être extraordinaires avec le capteur de 35MPxl du Nikon D800, mais il ne faut pas pour autant tous les condamner sans les tester ! En même temps, prendre l'exemple du D800 est un mauvais exemple puisque jamais un Nikon pourra obtenir de bons résultats avec un M42 du fait de l'incompatibilité de tirage mécanique et de l'addition de lentille(s) pour effectuer le point à l'infini !... Voilà le maître mot de conclusion à cette remarque : il faut tester chaque objectif avant de juger... certains seront incapables de fournir des résultats satisfaisants, d'autres permettront des résultats époustouflants.

LE M42 ÉTAIT ÉTUDIÉ POUR LE 24x36
Encore une fois, oui, c'est vrai ! Il est donc bien évident que très peu de boîtiers actuels peuvent les utiliser pour ce pour quoi ils ont été créés... le nombre de full frame étant encore très faible sur le marché en 2014 !. Mais, justement, leur utilisation en APS-C (et à fortiori avec des capteurs encore plus petits) permettra de n'utiliser que la meilleure portion de ces optiques : la zone centrale, la plus qualitative.

Certes, il faudra les affecter d'un facteur de correction (x1.5 ou x1.6 pour les APS, x2 et plus pour les 4/3 et µ4/3) mais ceci n'a rien de péjoratif dans la mesure où on obtiendra des téléobjectifs très lumineux, beaucoup plus lumineux que les téléobjectifs actuels (certains du moins !) et pour vraiment pas cher.

Bien sûr, en les utilisant sur des capteurs plus petits que 24x36, on perdra leurs capacités de bokeh en faible profondeur de champ MAIS si on les choisit très lumineux, on pourra très bien s'approcher de leurs qualités de bokeh, même sur des capteurs plus petits...

LE M42 ANCIEN PEUT ÊTRE MALADE DE CHAMPIGNONS
Oh le vilain coup bas ! Qui a dit que l'âge avait une quelconque relation avec les infections fungiques ? Je connais des très vieux objectifs qui en sont dépourvus alors que je connais des objectifs très récents qui en sont affectés !... C'est un faux procès !

Par contre si les vieux objectifs ne sont pas plus sujets aux champignons que les récents, il faut reconnaître qu'ils sont plus sujets à l'opacification des lentilles (pour certains seulement, c'est toujours le même problème de généralisation !) ou au décollement des lentilles au sein d'un groupe (même remarque que tout à l'heure, ce n'est pas le cas de tous !).

Cela dit, d'une part il est très possible de trouver des objectifs sains, mais, même s'ils sont atteints, il faut savoir que le plus gros problème est le décollement des lentilles, problème qu'il est facile de diagnostiquer avant achat ! Pour les autres problèmes, qu'il s'agisse d'opacification OU de champignons, au pire, ces problèmes aboutiront à des images un peu plus douces (moins piquées) qui sera du meilleur effet en photo de portrait par exemple !... Je connais un collectionneur qui n'achète aucun objectif s'ils sont exempts de champignons... En effet, malades, ils se négocieront pour quelques euros et le jour où leur infestation deviendra trop importante, ce sera sans arrière pensée qu'il pourra les jeter pour les remplacer !...

LE M42 EST LOURD ET VOLUMINEUX
Soit, voilà un argument qui tient la route ! Le M42 date d'une époque où les objectifs se devaient d'être tout de verre et de métal construits, ils sont de ce fait beaucoup plus lourds que les objectifs d'aujourd'hui en plastique, mais pas beaucoup plus lourds que les objectifs actuels de qualité faits de verre et de métal ! Pour ce qui est de leur volume, il ne faut pas exagérer, il existe également des pancakes en M42 et les autres ne sont pas plus volumineux que les objectifs actuels à luminosité comparable !...

Ensuite il faudra se poser la question de savoir sur quoi on veut installer un M42 !!! Monter un objectif X sur un Nikon 1 ou monter le même objectif X sur un Canon EOS 1DX ça fait une sacrée différence et de taille et de poids !... Mais ça fait également une sacrée différence de focale !!! Il est évident que monter un M42 sur un boîtier µ4/3 va entraîner une drôle d'augmentation de poids et de volume au boîtier, monter le même M42 sur un Sony NEX ou un Fuji X-Pro1 sera moins marquant et monter le même objectif sur un reflex full frame ne choquera plus personne (sauf pour certains M42 qui paraîtront ridiculement petits sur un full frame)...

LE M42 N'EST PAS DE QUALITÉ CONSTANTE
Ah bon, parce que tous les objectifs actuels sont de même qualité ? Parce que tous les objectifs d'une même marque sont de même qualité ? Si vous en êtes persuadés, renseignez-vous ou bien vous allez vite déchanter !... Eh bien OUI, selon leur marque, selon leur niveau de gamme, selon le modèle, selon la formule optique choisie, selon la qualité de verre choisie, selon le(s) traitement(s) de surface choisi(s), tous les objectifs en monture M42 ne seront pas de même qualité !!! Et c'est bien évident !!!... Ce n'est pas parce que 1.000.000 de marques utilisent la monture M42 que toutes ces marques fabriquent la même chose !!! Si les Nikon, Canon, Pentax et tous les autres proposent aujourd'hui dans leur gamme de véritables bijoux d'optique, ces mêmes marques déplorent également aujourd'hui des culs de bouteilles dans leur gamme... pourquoi devrait-il en être autrement à l'époque du M42 ?

LE M42 NÉCESSITE DES ADAPTATEURS
Certes, et je ne m'en suis pas caché je pense !... Donc OUI, il faut acheter des adaptateurs et OUI, très souvent un adaptateur peut coûter autant voire plus qu'un objectif M42 MAIS un adaptateur est à usage multiple, le nombre d'adaptateurs à acquérir sera uniquement fonction du nombre de boîtiers de marques différentes que vous souhaitez utiliser... et pour l'immense majorité des photographes amateurs, le nombre de marques de boîtiers (voire même le nombre de boîtier) se limite à... UN !...

Retour en haut de la page

QUELQUES M42 EN TEST

Je ne vais pas faire une vraie rubrique de test ici, je réserve cet exercice pour une autre rubrique (ici), je vais simplement associer quelques images faites avec quelques M42, pas tous de grande qualité pour vous montrer ce qu'on peut espérer tirer de ces vieilleries, même d'entrée de gamme !!! Pour se faire une petite idée un peu plus précise, je les utiliserai sur un Full Frame (Canon EOS 5D MkII) ainsi que sur un APS-C (Canon 600D)... en restant dans la même marque pour éviter les biais des forces et des faiblesses différentes entre les marques de boîtiers qui utilisent des capteurs d'origines différentes... Pourquoi aussi souhaiter utiliser deux tailles de capteur différentes ? Simplement pour trois raisons évidentes :
- Le plein format soulignera les éventuelles faiblesses dans les angles
- Le plus petit format, avec la concentration beaucoup plus importante de petits photosites soulignera les éventuelles faiblesses de définition et de micro-contraste
- Il sera facile de voir si la qualité de bokeh est vraiment très différente entre ces deux formats pour un même objectif.

Allez, assez parlé, venons en aux images :

EN COURS DE CRÉATION...


Retour en haut de la page

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


Flag Counter
En savoir plus