Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Manifeste pour la lenteur en photographie
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux
qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Votre labo numérique idéal
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Les photographes sont tous C H A R L I E

 

Dans cette section du site « www.thydelor.eu », je vais tenter de répondre à un e-mail de J.P-H (qui ne tiens pas à voir ses coordonnées publiées, dommage, son mail était si intéressant que, grâce à lui, une rubrique entière sera créée !). Il me dit être potentiellement intéressé par un moyen format de la marque Kiev®, mais il ne sait pas lequel choisir, où l'acheter, comment ne pas être déçu, bref toutes les questions que se posent tous ceux qui, un jour où l'autre, se sont penchés sur les productions Kiev® (bien sûr j'en avais fait de même avant de « plonger »)

Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Les Kiev® moyen format - présentations Les particularités
Les précautions/les risques Qui les modifient, que font-ils ?
Sont-ils encore en production ? Où peut-on les acheter ?

LES KIEV® MOYEN FORMAT- PRÉSENTATIONS

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

La production des Kiev® (КИЕВ) a débuté, on ne sait pas vraiment trop quand, pendant ou après la 2ème guerre mondiale, en Ukraine (ex-Union Soviétique), à Kiev (d'où le nom) la capitale, dans un consortium industriel qui fabriquait des armes et... des appareils photographiques !... et qui portait le nom évocateur d'ARSENAL (АРСЕНАЛ).

Disons-le tout de suite, ARSENAL n'a jamais été connu pour être une "entreprise" de précision, le cahier des charges a toujours été très "flou" et les réalisations assez "approximatives". Il semblerait que le consortium appliquait à sa production optique et photographique, le même soin et les mêmes exigences que pour sa production en armes lourdes... "flou", "approximation"... Si vous décidez d'acheter du matériel soviétique (je continuerai à l'appeler comme cela, même si ça fait maintenant un bon bout de temps que les soviets ont disparus d'Ukraine !), et plus particulièrement des Kiev®, il ne faudra pas vous attendre à avoir en main un "bijou" Européen ou Japonais ! Si vous voulez une image un peu plus parlante, imaginez ce que pouvait être une Citroën® C3 (1ère génération puisqu'il y a un peu de mieux dans l'industrie automobile française) par rapport à une Audi® A3, je ne parle que de la finition, bien sûr ! Là où l'allemande affichait visiblement un cahier des charges de précision d'assemblage au millimètre, la française affichait visiblement un cahier des charges de précision d'assemblage au centimètre !... Voilà... si vous achetez un Kiev®, vous obtenez une « Citroën », si vous achetez un appareil Européen ou Japonais, vous obtenez une « Audi » (toujours en termes de finition, bien sûr !).

Kiev fabriquait des compacts télémétriques dans la continuation de Zeiss Ikon après avoir délocalisé l'usine allemande. Personne ne s'est jamais donné la peine de les modifier donc nous n'en parlerons pas ici.

En moyen format, la production d'Arsenal a été très limitée (je ne parle pas du nombre d'appareils qui a été énorme, mais du nombre de modèles), en gros, on peut dire qu'elle se compose de 2 modèles !...

1er modèle :
Au début, Arsenal a produit un appareil moyen format reflex cubique type Hasselblad®. On a dit tout et n'importe quoi et son contraire sur l'origine de ce modèle, j'en ai déjà parlé ailleurs, je ne vais pas y revenir. Très proche ou dérivé du Hasselblad 1600F, on l'a immédiatement surnommé Hasselbladski (et le « nom » est resté pour ses descendants). Il s'agissait du Saliout (САЛЮТ qu'on a pu également trouver sous la graphie Салюm). Cet appareil était très peu fiable et très fragile (l'équivalent de chez Hasselblad®, le 1600F, ne valait pas mieux !). Ce Saliout a été amélioré, en réduisant ses prétentions, mais n'a pas été vraiment meilleur (il en a été de même chez Hasselblad® avec le 1000F). Puis est né le Saliout S (САЛЮТ С), meilleur que le Saliout (САЛЮТ), mais d'une fiabilité toujours très discutable et d'une fragilité toujours importante (c'est à cette époque qu'Hasselblad® a abandonné le concept pour adopter l'obturateur central - placé dans l'objectif- !).
Je déconseille fortement ces deux appareils à tous ceux qui ne s'y connaissent pas vraiment ! D'une part parce qu'ils sont maintenant très anciens, et, d'autre part, parce que vous risqueriez de les tuer avant la fin de votre premier film !...

Arsenal a ensuite abandonné son Saliout S (САЛЮТ С) pour le remplacer par le Kiev 88 qui est un appareil de même philosophie, reflex moyen format cubique. De légères améliorations sont apparues par rapport au Saliout S, mais, toujours les mêmes problèmes persistent... faible fiabilité et grande fragilité ! Le Kiev 88 a, lui aussi, bénéficié d'améliorations au cours du temps, mais rien de révolutionnaire !... Il est toujours aussi peu fiable et aussi fragile !... Donc je ne vous le conseillerai pas plus !...

Le bloc soviétique a "explosé", Arsenal est devenu Arsat®, il a décidé de reprendre en main le Kiev 88, de corriger tous ces défauts en créant le Kiev 88 SM (en réalité КИЕВ 88 CM). Ce dernier né est déjà mal parti à cause de son nom : je m'explique, attention, soyez très attentifs, la confusion est grande (!!!) :
Depuis le premier Saliout, jusqu'à l'avènement du Kiev 88 CM, tous portaient une monture d'objectif commune dérivée de la première monture Hasselblad®, chez Arsenal ils appelaient cela la monture « B » (qui, comme tout le monde sait aujourd'hui, se dit « V » en graphie latine). Le Kiev 88 CM inaugurait une nouvelle monture d'objectif qui est dérivée de la monture du Pentacon® 6, plus universelle, d'où le nom de « SM = Six Monture », autrement dit « CM » en graphie cyrillique, cette monture étant totalement incompatible avec la monture « B » (« V ») précédente. Devinez comment ils ont appelé cette monture ? « Б », ce qui donne « B » en alphabet latin !... Pour corser le tout, visant l'exportation, Arsat a décidé de nommer son dernier né en alphabet latin (c'est à dire Kiev et non plus КИЕВ) sans pour autant traduire le « CM » en « SM » ! Du coup, une fois c'est traduit, une fois ça ne l'est pas, vous vous retrouvez donc avec des objectifs « B » qui veulent dire « V » (non traduit), des objectifs « B » traduits de « Б » et des objectifs « V » traduits de « B » !... Pour simplifier tout ça il y en a qui ont décidé de nommer la monture « B » (c'est à dire « V ») en monture « C » (c'est à dire « S ») que d'ailleurs certains ont traduit en « S » ! Le nom des objectifs étant également traduit une fois sur deux !... Vous avez tout compris ? Moi pas !... Bref, je vous ferai un topo en fin d'article pour ne pas vous perdre !...

Bref, on se retrouve avec un Kiev 88 CM qui porte une monture Pentacon® 6 (« B », « V », « C » ou « S », au choix, plus universelle), qui a été revu en profondeur, avec un nouvel obturateur en tissus (moins bruyant et moins cause de pannes), un flocage efficace à l'intérieur, une manivelle d'avancement du film et d'armement de l'obturateur qui limite les risques d'accidents, un bouton de déclencheur tourné à 45° vers l'extérieur pour faciliter l'utilisation des objectifs de gros diamètre, une meilleure finition générale, des nouveaux dos plus fiables, plus hermétiques à la lumière et plus faciles à charger, un carter interne qui protège la mécanique des accumulations de poussières (causes de pannes sur les anciens Kiev 88), un nouveau viseur capuchon plus solide, un nouveau dépoli plus clair et équipé d'un stigmomètre, etc... Bref un énorme mieux MAIS, le plus gros point noir des Saliout et des Kiev 88 (non CM) est resté inchangé : la logique de l'armement et du réglage de la vitesse ! Une fausse manipulation, une seule, et votre Kiev 88 CM est définitivement mort et irréparable !... Il est devenu fiable, certes, mais ce point de fragilité reste à prendre en compte !...

Arrive l'an de grâce 2009 (ça dépend pour qui !) où Arsat® dépose le bilan, le Kiev 88 CM existe mais n'évoluera plus ! Puis-je vous conseiller le Kiev 88 CM ? Je n'en sais trop rien ! C'est une énorme responsabilité de donner mon avis dans le cas de cet appareil ! Certes, j'en possède un, il me donne entière satisfaction depuis déjà pas mal de temps, mais voilà, je connais bien ses faiblesses, je le manipule exactement comme prescrit par le fabriquant et avec le plus de douceur et de lenteur possible... Théoriquement, mon Kiev 88 CM a une espérance de vie infinie, en serez-vous capables ? je n'en sais rien, en principe oui, mais je ne vous connais pas ! Donc je me mouille : oui, le Kiev 88 CM est un excellent appareil reflex moyen format cubique, il fait de l'excellent travail, il est fiable, mais... tout dépend de vous... soyez certain de lui donner toute l'attention qu'il réclame avant de courir en acheter un... Op jij komt't aan (it's up to you) comme on dit !...

Pour découvrir un peu mieux le Saliout S, c'est ici, ici et ici
Pour découvrir un peu mieux le Kiev 88 CM, c'est ici, ici et ici

Les 2 montures d'objectif des Kiev :
Le seul moyen de ne pas trop se perdre dans les noms des objectifs, autant laisser de côté les dénominations et se concentrer sur la forme de la monture de l'objectif, là le doute n'est plus permis, les erreurs deviennent impossibles !... Regardez bien ci-dessous et la brume se dissipera !...

La monture du Saliout au Kiev 88 (non CM)
= ancienne monture Hasselblad®
La monture du Kiev 88 CM et du Kiev 60
= monture Pentacon® 6
Monture « V » (latin) ou « B » (cyrillique)
Monture « B » ou « S » (latin), « Б » ou « C » (cyrillique)
Monture à vis
Monture à baïonnette

2ème modèle :
Arsenal a fabriqué (et Arsat a continué) le Kiev 60. On lit partout qu'il s'agit de la copie du Pentacon® 6. Quand on regarde les 2 appareils on voit très bien qu'il s'agit de 2 appareils très différents !... Le Kiev 60 est né d'un prototype qui a donné naissance au Kiev 6C fabriqué en très petite quantité car de conception discutable pour être rapidement remplacé par le Kiev 60. Mais bon, il semble être de bon ton de critiquer les productions soviétiques donc, OK proclamons qu'il s'agit d'un clone du Pentacon® 6 (pourtant tout aussi soviétique que le Kiev puisqu'originaire d'Allemagne de l'est !...) Juste une parenthèse, si vous le permettez : Pourquoi l'Exakta® 66 qui reprend exactement le même châssis, le même prisme, quasiment la même mécanique que le Pentacon® 6 n'est pas descendu en flèche, mais encensé ? Parce qu'il est né en Allemagne de l'Ouest ? Bref, l'Exakta® 66 est un excellent appareil, le Kiev 60 aussi ! Pourquoi le Norita®66, qui est une copie quasiment conforme au Pentacon® 6 (à part la monture d'objectif) n'est pas chahuté, parce qu'il est originaire du Japon ? Peut-être. Le Norita®66 est un excellent appareil, le Kiev 60 aussi !

Bref, le Kiev 60 est un appareil reflex moyen format plat. Il ressemble très vaguement au Pentacon® 6, mais a un système de transport de film totalement différent et bien plus efficace, une mécanique assez proche et très efficace, un viseur beaucoup plus clair et un prisme inédit. Peut-être que la platine porte objectif est la même que celle du Pentacon®, mais dans ce cas, il faudrait dire que le Pentax® 6x7 est un clone du Pentacon® aussi... Arrêtons le délire... une platine porte objectif est une platine porte objectif, il ne peut pas y avoir 36 design différents... Bien sûr, le Kiev 60 a adopté la monture d'objectif du Pentacon® 6 ce qui lui donne un caractère quasiment universel... est-ce de la copie ? NON, quand Pentax® inventait ses montures propres, elles ont été reprises par tout le monde, ce n'est pas pour cela que tout le monde faisait du clonage de Pentax®...

Depuis sa création, le Kiev 60 n'a pas changé, pourquoi aurait-il dû changer, il est « parfait » comme il est (pour autant qu'un appareil photo puisse être parfait ! Soviétique qui plus est !). Bien sûr, il a aussi des points faibles, mais sans aucune commune mesure avec ceux de son cousin le Kiev 88 CM !... Bien sûr, il s'agit d'une fabrication d'Arsenal, donc la "politique" de l'approximatif s'applique également pour lui ! Par contre, son fonctionnement beaucoup plus simple le place quasiment hors de portée des erreurs d'utilisation, il est robuste, fiable, un compagnon idéal sur le long cours. Si vous souhaitez vous équiper en Kiev moyen format, pour peu que vous sachiez choisir votre vendeur, pas de surprise, pas d'hésitation, le Kiev 60 vous ravira !... pour toujours...

Pour découvrir un peu mieux le Kiev 60, c'est ici, ici et ici

Mais pourquoi vouloir un Kiev ? Voilà la question qui doit être posée ! J'y ai déjà apporté une petite réponse ici. Mais, le point le plus important de tous les arguments est bien la possibilité d'utiliser un nombre impressionnant d'objectifs parmi les meilleurs du marché, qu'ils soient signés Kiev (comme le 30mm, le meilleur du monde et je ne suis pas le seul à le penser ! A lui seul, pour le plaisir de l'utiliser, il faut investir dans un appareil Kiev !), Schneider®, Zeiss Ikon® et autres en monture P6.

Bien sûr, il existe une énorme différence de philosophie entre le Kiev 88 CM et le Kiev 60, différence telle que les deux boîtiers sont complémentaires ! Et pour le prix d'un « simple » Exakta66, vous pourrez vous offrir le double système Kiev avec, en prime quelques objectifs Kiev !... Cela mérite une étude approfondie des modes d'emploi et une précaution poussée au moment de l'utilisation !...

Mon système Kiev :

Oh, il est loin d'être complet !... En plus je n'y ai figuré que le matériel de «base», sans les accessoires (viseurs capuchon, bagues allonges, filtres etc...). Vous pouvez repérer le Kiev 88 CM équipé de son viseur prisme TTL Spot (acheté chez Arax - dommage qu'il y ait ce nom sur l'appareil !) à gauche et le Kiev 60 (Brut de chez Arsenal) à droite. Au premier plan, de gauche à droite vous trouvez le Rubinar (f/8 - 500mm) le Mir 26B (f/3.5 - 45mm), le doubleur de focale K6 B et le deuxième dos du Kiev 88 CM. A côté du Kiev 60 se trouve le Kaleinar 3B (f/2.8 - 150mm) et derrière lui, le Zodiak 8B (f/3.5 - 30mm). En arrière plan se trouve le Jupiter 36B (f/3.5 - 250mm). Les deux boîtiers sont montés avec un Volna 3B (f/2.8 - 80mm) chacun. Les numéros de série ont été masqués.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


LES PARTICULARITÉS

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Comme nous l'avons déjà entrevu dans le paragraphe précédent, les deux appareils « modernes » Kiev, le 88 CM et le 60, sont deux appareils très différents mais très complémentaires. Ils ont, en revanche deux points communs qui « obligent » quasiment la possession des deux boîtiers :

Le Kiev 88 CM
C'est un appareil cubique, avec tout ce que cela sous entend de versatilité, de travail professionnel, de travail de studio -mais pas seulement, vu son poids « plume », il est très à l'aise sur le terrain aussi-. Sa mise en œuvre est lente, comme tout reflex moyen format cubique, ce qui oblige le travail photographique en amont. Idéal pour la photo d'art, le portrait, la macro-photographie, la photo animalière, la photo publicitaire, la photo architecturale et même le paysage.
Pour compléter les pour et contre des appareils reflex moyen format cubique, c'est ici.

Le Kiev 60
C'est un appareil plat, de ce fait il est un peu comparable à un système reflex petit format. Moins lent à mettre en œuvre que le 88 CM, il ouvre des perspectives quasiment impossibles au Kiev 88 CM. Idéal pour le reportage, le photo-journalisme, la photo animalière, la photographie astronomique et le paysage. La macro-photographie, la photographie publicitaire, la photo d'art et le portrait ne lui sont pas interdites pour autant...
Pour compléter les pour et contre des appareils reflex moyen format plat, c'est ici.

Les deux
Ils partagent le même format 60x60, la même monture d'objectif donc les mêmes objectifs. Leurs prismes, bien que très différents et incompatibles entre eux, fonctionnent de la même manière !... Tout est fait (involontairement, j'en suis sûr, vu la politique commerciale d'Arsenal !) pour se créer un superbe système moyen format comprenant ces deux boîtiers et quelques objectifs, une qualité d'image supérieure, des capacités d'agrandissement phénoménales et le tout pour le prix d'un reflex numérique APS !...

Par contre, je tiens à vous citer des extraits d'une publication d'Arax® (un revendeur Kiev et un atelier de « reprise en main » ukrainien) :
Les signes en rouge vous renvoient à des remarques personnelles au sujet de ce qui est dit.
«
DIFFÉRENCES ENTRE KIEV-60 ET KIEV-88
Le Kiev-88 (toutes versions) ne fonctionne pas aussi bien lorsque vous photographiez à 1/500 ou 1/1000*1 en comparaison du Kiev-60. Le mécanisme du Kiev-60 est étudié de telle façon que même aux vitesses les plus élevées, l'obturateur se déplace efficacement. Dans le Kiev-88, l'obturateur est incapable d'atteindre la haute vitesse nécessaire, résultat, vous risquez d'obtenir une exposition inégale sur l'image, qui se traduit par la présence de bandes verticales de luminosité différente*2...
[...]
Outre ce problème, le Kiev-88 a un mécanisme d'interaction du dos / obturateur très complexe, qui peut être un
problème, même en théorie. Non seulement les fuites de lumière*3 affectent cette partie du système, mais aussi de nombreux défauts existent en raison de l'absence de contrôle de qualité raisonnable à l'usine. Par exemple, tous les magasins NT produits par Arsenal entre 1997 et 2001 sont défectueux*4. Ils ne peuvent être réparés que par remplacement des pignons de base des mécanismes. C'est pourquoi tous les dos réalisés pendant cette période dysfonctionnent - et, par conséquent, le mécanisme de l'obturateur peut endommager l'appareil. Mais si les dos sont bien faits, il ne devrait pas y avoir de problèmes tels les risques de fuites de lumière ou de ruptures soudaines.
[...]
Un autre point faible du Kiev-88 est le mécanisme de sélection de la vitesse d'obturation*5. Il est conçu de telle sorte que le photographe ne peut changer la vitesse qu'après avoir armé l'obturateur. S'il nous arrivait accidentellement de le faire avant que l'obturateur soit armé, nous nous retrouverions avec un appareil photo cassé*6. Ce problème ne peut être résolu. Le Kiev-60, lui, est exempt de cette restriction.

KIEV-60
Son point faible se trouve dans le mécanisme de transport du film. Ce dernier n'est pas «intelligent» et ne peut pas deviner l'épaisseur du film chargé. Le photographe remarquera un écartement inter-images de 3mm avec des films russes tels que les SVEMA, mais moins pour tout autre type de film. C'est parce que les films russes sont plus épais que les autres films et le mécanisme est réglée pour traiter les couches épaisses*7. Dans les dos NT du Kiev-88, le mécanisme de transport est «intelligent» et peut s'adapter à l'épaisseur du film. De cette façon vous obtenez les mêmes résultats avec n'importe quel type de film.
La deuxième faiblesse du Kiev-60 est son presse film. Il est un peu plus primitif que celui du Kiev-88. Ce presse film peut éventuellement entraîner une baisse de netteté sur les bords de l'image avec les films minces*7.
[...]
Nous recommandons le KIEV-60 pour les débutants. Cet appareil est plus simple, plus facile à manipuler, et plus difficile à casser. Une fois le débutant familiarisé avec la photographie moyen format s'il ressent le besoin de passer à quelque chose de plus avancé, comme un appareil photo avec des fonctions comme les dos interchangeables et une capacité d'expositions multiples, alors ce sera le moment pour lui d'acheter le kit Kiev-88. Le photographe recevra un appareil de pointe qui va le servir tout aussi bien que le Kiev-60, mais il va falloir s'entraîner à l'utiliser. Nous pensons que c'est bien le moins si on entend faire de la photographie professionnelle.
Nous espérons que cette petite révision sur la différence entre les deux types d'appareils est claire et qu'elle permet au lecteur de faire un choix raisonnable quant à l'appareil à acheter.
[...]
Gevorg Vartanyan,
www.araxfoto.com

(Traduction de l'anglais : Thierry Delorraine pour www.thydelor.eu)
Document original : http://www.araxfoto.com/manuals/arax_advises.pdf
»
Notes personnelles :
*1 : Rassurez-vous, personne n'utilise vraiment ces vitesses avec un appareil cubique ! La preuve ? Regardez les Hasselblad® (ce n'est pas rien !) ils fonctionnent à 1/500è au maximum, idem pour les Mamiya® RB (ce n'est pas rien non plus !) ils fonctionnent à 1/400è. OK les deux sont à obturateur central et alors ?
*2 : J'ai testé (juste pour voir), ça c'est tout à fait vrai ! c'est du vécu !
*3 : Ceci est vrai avec les Saliout et Saliout S, peut-être les Kiev 88 (non CM), avec le 88 CM je n'ai jamais eu ce genre de surprise !
*4 : Cf le *3, je n'ai jamais rien remarqué, donc ils ne sont pas tous défectueux... de la propagande pour Arax qui serait le seul à vendre des dos sans problème ?...
*5 : en fait c'est LE POINT FAIBLE DU SYSTÈME, on ne le répétera jamais assez ! Testez et vous gagnerez... le droit d'en acheter un autre !...
*6 : cf *5, j'ai connu un accro des Kiev qui a tué son Saliout S accidentellement comme cela, or le mécanisme est le même sur le Kiev 88 et le 88 CM !...
*7 : Mon Kiev 60 vient directement de chez Arsenal (pas de chez Arax !), je ne me souviens pas avoir utilisé des films Kodak® (vraiment fins), mais, puisque j'utilise presque exclusivement de l'Ilford® (qui n'est pas vraiment épais non plus !), je peux affirmer que cela est faux ! Jamais la moindre surprise !... Allez lire mon mode d'emploi du Kiev 60 ici (ça vaut le coup !)... Sinon, utilisez des films Foma®, ils sont plus gros (du moins le papier est plus gros !...)

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


LES PRÉCAUTIONS / LES RISQUES

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Demandez à votre moteur de recherche de vous afficher toutes les pages traitant des Kiev (ils disparaissent rapidement... Oh comme ils étaient nombreux à l'époque où je me renseignais avant achat !). Il y en a encore beaucoup et 99% d'entre-elles critiqueront !... C'est comme en médecine, si vous écoutez les gens, ça se passe toujours mal !... Quand vous aurez eu bien peur, relisez cette page, lisez mes mode d'emploi ici, et vous serez prêt à prendre une décision, vous aurez du pour et du contre ! Sachez, en passant, que je ne suis pas un admirateur béat des Kiev®... Si je les aime, c'est que, peut-être, ils le méritent !...

Si vous suivez exactement ce que vous racontent les sites « sérieux » (dont le mien ), vous pourrez conserver votre (vos) Kiev jusqu'à la fin de vos jours !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


QUI LES MODIFIENT, QUE FONT-ILS ?

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Depuis que les productions soviétiques sont apparues en Europe occidentale, des gens se sont (auto)proclamés intermédiaires entre le consommateur occidental et les usines Arsenal. Certains allaient jusqu'à dire qu'ils refabriquaient les Kiev, d'autres, plus modestement qu'ils les « reprenaient en main » de manière à les remettre au mieux de ce qu'ils peuvent être. Ces intermédiaires se trouvent un peu partout, en Allemagne, aux Pays Bas, En république Tchèque, en Ukraine, aux USA, etc...

Que font-ils ?
Brenner, en Allemagne, était le premier à avoir modifié la monture du Kiev 88 (non CM) de manière à autoriser le montage d'objectifs à monture Pentacon 6. Seulement, comme par hasard, après 2009, quand Arsenal a fermé, Brenner a arrêté Kiev... Bizarre non ? Idem pour tous les autres... ou presque !... Il n'en reste plus guère que 2 (peut-être 3) à continuer la « modification » de ces appareils, ont-ils constitué des stocks important pour poursuivre leur activité après la mort d'Arsenal ? Peut-être bien !... Mais je n'en sais trop rien.

A mon humble avis, ces intermédiaires ont tout le matériel nécessaire et toute l'expertise nécessaire pour réparer les Kiev. Ils ont certainement choisi eux-mêmes, directement chez Arsenal, les meilleures pièces qu'ils ont marquées de leur propre nom et ça s'arrête là !... Je suis presque certain qu'aucun d'entre eux n'a les moyens techniques de continuer la fabrication des Kiev, même en nombre restreint !... Mais l'avenir nous en dira plus !... Maintenant qu'Arsenal est mort, l'engouement pour ces matériels va grandissant, si dans 5 à 10 ans, on trouvera encore des Kiev neufs, c'est que ces « intermédiaires » se sont effectivement hissés au statut de fabriquant, sinon...

Qui sont-ils ?
(par ordre alphabétique)
www.araxfoto.com
www.hartblei.com
www.keivusa.com

N.B. : je n'ai aucun intérêt à les citer...

MISE À JOUR : Parmi tous ces intermédiaires, il en est un (au moins) qui proposait la remise en forme de toutes les productions d'Arsenal-Kiev. Qu'ai-je pu découvrir dernièrement ? Sur le site internet de cet intermédiaire est précisé en toutes lettres : « nous ne réparons plus les Kiev télémétriques, ni les Saliout, ni les Saliout-S » !... En d'autres termes, ils ne s'occupent plus que des Kiev-88 CM et des Kiev-60...
DONC mes doutes semblent se confirmer... Arsenal fermé et voilà nos "intermédiaires" en train de fermer également, doucement mais sûrement !... Je ne serai vraiment pas surpris de ne plus trouver aucun site, ni en Europe (Ukraine, Tchequie) ni aux USA d'ici très peu de temps !... DONC, ces "intermédiaires" sont INCAPABLES DE FABRIQUER QUOI QUE CE SOIT, MÊME PAS DES PIÈCES DÉTACHÉES !!!

MISE À JOUR : C. Zimler, qui me fait l'honneur d'être un habitué de mon site m'a laissé cette adresse internet : http://kamepa.ru/articles.htm?id=40 qu'il conviendra de traduire du russe (!!!) via Google ou un logiciel de traduction... dans cet article (fort intéressant) on découvre entre autre que si Kiev est mort, Arsat poursuit la fabrication de pièces détachées... pour revendre aux intermédiaires dons nous parlions ici... donc HOURRA, si Arsenal fournit toujours des pièces, nos Kiev vont pouvoir vivre plus longtemps, même s'ils sont grimés avec des marques autres que "Kiev"... Encore un grand merci à C. Z.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


SONT-ILS ENCORE EN PRODUCTION ?

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Comme je l'ai déjà dit, dans cette page et dans d'autres, Arsenal, devenu Arsat®, a fermé ses portes en 2009. Donc les Kiev ne sont plus en production ! Même leur site internet a disparu !... Comme déjà entrevu ci-dessus, si un ou plusieurs « intermédiaire » a/ont acquis la possibilité de les fabriquer, peut-être peut-on espérer en trouver encore longtemps, mais ceci est très hypothétique, à mon humble avis !...

Mise à jour : j'ai reçu un maill très intéressant (et encourageant !) de C. Zymler (zymler@skynet.be), visiblement très intéressé par Kiev (lui aussi) et qui dit :

« J'ai trouvé ce site ukrainien ( Internet Explorer traduit, ouf....): http://arsenal.co.ua/?page_id=1046.
Je comprends de la traduction automatique que tout ce matériel est encore disponible et que même les objectifs sont construits sur demande...
Je vois même que les dates affichées sont très récentes.
Alors, un ARSENAL ZAVOD "réduit" existe-il encore ?
»

Merci à lui.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


OÙ PEUT-ON LES ACHETER ?

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Quand je pense qu'il y a encore peu de temps (quelques années quand même) j'aurais pu écrire « partout » ! Aujourd'hui, les plus gros fournisseurs sont les foires au matériel d'occasion, e-bay (voir mon avis ici) et autres lieux de vente d'occasion, en ville ou sur le net !...

Il reste les vendeurs « institutionnels » qui fondent comme neige au soleil depuis 2009 (bizarre non ?). Voici ceux que j'ai trouvé, il y en a certainement d'autres !... Les adresses barrées correspondent aux vendeurs qui ont disparus ou qui ont arrêté de fournir des Kiev :

(par ordre alphabétique - je n'ai aucun intérêt à les citer !) :
www.araxfoto.com
www.beierfoto.de
www.dvdtechnik.com
www.fotobrenner.de
www.hartblei.com
www.kievcamera.com
www.kievusa.com
www.kremlinoptics.com
www.roskamoptics.nl
www.rugift.com
www.sovietcamera.com.ua
Attention, certains vendent du matériel d'occasion mais la mention « occasion » est vraiment difficile à trouver, quant aux prix... ils ne nous laissent vraiment pas toujours supposer qu'il s'agit de matériel de deuxième main (ou plus !)...

C'est là que se trouve le VRAI PROBLÈME des Kiev : il y a encore de nombreux admirateurs, il y a encore beaucoup de monde (de plus en plus ?) qui en cherchent, la demande est grande et l'offre s'écroule... donc, logiquement, les prix explosent !... On trouve aujourd'hui des Kiev d'occasion qui coûtent plus cher que les Kiev neufs de 2009 ou avant !... Et je ne parle que des boîtiers, le prix des optiques atteint des sommets !... Vu la qualité des optiques, ces prix sont encore « honnêtes », ce qui doit nous surprendre c'est le prix pratiqué avant 2009 !...

Un petit jeu, tapez sur votre moteur de recherche quelque chose comme "Kiev 60 achat" (ou Kiev 88 CM) et vous tomberez sur des tas de sites... en rupture de stock !... Par contre, il sera beaucoup plus simple de trouver des Kiev 88 (non CM), bizarre non ?...

Au fait, merci à C. Zymler pour son e-mail :
«
[...] étant moi-même utilisateur d'appareils photo russes comme le FED-5c et un beau Kiev-60 [...] J'ai découverts que le site d'ARSENAL existe toujours : http://www.zavodarsenal.kiev.ua/?lan=&id=_2_2 [...]
»

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


Flag Counter
En savoir plus