Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Manifeste pour la lenteur en photographie
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Votre labo numérique idéal
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Les photographes sont tous C H A R L I E

 

Dans cette partie du site www.thydelor.eu, je placerai les breaking news (comme disent les angueliches), ce n'est pas un blog, mais bon, ça y ressemblera un peu. Les articles les plus récents seront toujours situés au dessus, le plus anciens en dernier...

Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES (sauf précision différente) EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu


01/12/2017 : Un drôle de boîtier numérique au goût d'argentique ou vaste arnaque ?

Yashica, la célèbre marque japonaise de matériel photo de l'ère argentique, morte et enterrée semble vouloir refaire surface avec un drôle de concept... un Canada Dry photographique qui aurait le goût et la couleur de l'argentique mais qui serait un numérique pur et dur !... Ils voudraient nommer ce Frankenstein Yashica Y35. Voyons ce qu'il en est.

Vous ne voulez pas vous casser la tête à faire de la photographie argentique mais vous aimeriez ressentir les frissons de la prise de vue en argentique, le Y35 serait fait pour vous. En effet, pour pouvoir photographier avec ce petit boîtier numérique, il faut commencer par introduire dans le corps de l'appareil une cartouche qui ressemble à une cartouche de film 35mm et qui gèrera la façon dont travaillera le boîtier. Cette cartouche ne sera donc pas un film mais de l'électronique qui commandera la sensibilité du capteur, le type d'image et même le format de l'image. Ensuite, entre chaque prise de vue il vous faudra actionner un levier d'armement comme celui qui permettait de faire avancer le film dans les boîtiers argentiques.

Ce projet est hébergé sur Kickstarter (ici) et il a recueilli déjà 10.035.296 HK$ (soit 1.107.367,45 €) au jour de l'écriture de mon article -au passage, je trouve cette somme quelque peu extravagante pour un tel projet !-. Il se pose déjà une question : je pense que jamais nous ne verrons Nikon, Canon, Pentax, Fuji, Sony (etc) lancer un projet Kickstarter, pourquoi Yashica le ferait-il ? Et puis, Yashica est mort au Japon, comment se fait-il qu'il essaye de renaître à Hong Kong (c'est en République Populaire de Chine tout de même !) ? Mais bon, passons...

Je n'ai pas l'intention de vous parler ici des (futures ?) caractéristiques de ce petit boîtier -au demeurant très sympathique à l'œil- allez voir la page Kickstarter, d'autant que des voix s'élèvent déjà en essayant de prouver que ce projet est soit une blague soit une arnaque !... Vous pouvez visionner ces vidéos (en anglais) si le cœur vous en dit, ici et ici. Je tiens juste à commenter sa philosophie.

C'est un boîtier (je ne dis pas ce serait, je n'ai aucun élément pour valider les soupçons de fraude !) type compact à mise au point télémétrique (cela me plairait bien !) mais c'est à peu près tout ce qu'il peut proposer d'intéressant ! Il faut acheter une cartouche pour chaque type de rendu de film (noir et blanc ou couleur) et pour chaque sensibilité ISO... certes, cela mime bien la photo argentique où chaque film avait ces caractéristiques mais est-ce vraiment intéressant si la finalité n'est qu'une simple photo numérique ? Je n'en suis pas certain ! Bien sûr il faut ouvrir le dos pour insérer les piles, la carte mémoire et le « film numérique », et alors ? Il y a l'armement mécanique, oui, c'est drôle, cela mime bien l'argentique mais, franchement, est-ce un argument suffisamment intéressant pour acheter ce type de boîtier ? Je ne pense pas ! Il aurait été plus intéressant d'en faire un boîtier « mixte » avec capteur full frame amovible permettant de faire du numérique OU de l'argentique en remplaçant également la cassette numérique par une cartouche de film !...

En supposant que ce projet ne soit pas une arnaque, je ne suis pas certain qu'il ait une vraie chance de percer sur le marché réel ! Personnellement, si je devais manipuler un boîtier comme il faut le faire avec ce (futur ?) Y35, je pense que je ne réfléchirais pas une seule seconde, j'empoignerais un de mes boîtiers argentiques et je ferais de la vraie photo argentique !...

En supposant que ce soit une blague, elle n'est vraiment pas drôle... diluer de vrais projets sérieux avec de telles âneries est franchement critiquable !

Et en supposant qu'il s'agisse d'une arnaque, j'espère que des sanctions pénales lourdes seront appliquées ! Non seulement pour le détournement du million d'Euros, mais également pour la tromperie des donateurs et pour le discrédit jeté sur les plateformes qui aident les vrais créateurs à pouvoir donner vie à leurs vrais projets !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


25/11/2017 : Un NOUVEAU reflex argentique RÉVOLUTIONNAIRE en 2018

À force de dire et répéter que le film n'est pas mort, voilà un projet déjà bien avancé (presque bouclé) de la fabrication d'un nouveau reflex argentique petit format 35mm (24x36). Et alors? me direz-vous, à quoi bon créer un nouveau reflex argentique ? Tout a été fait, on a fait le tour de la question et ce n'est pas pour rien que les fabricants se sont tournés vers le numérique ! FAUX, et même ARCHI FAUX ! Ces allégations oublient l'inventivité et l'expertise d'un groupe de passionnés.

Imaginez un boîtier reflex 35mm « classique ». Ajoutez-lui la philosophie d'un système moyen format cubique. Ajoutez à cela ZE IDÉE GÉNIALE et saupoudrez le tout d'une petite touche de fonction spécifique aux boîtiers numériques avec un peu de philosophie open source et vous obtiendrez bientôt le REFLEX I (ce serait son nom).

Voyons cet hybride argentique d'un genre nouveau d'un peu plus près :


crédit image : kickstarter

Il s'agit bien d'un reflex classique à première vue avec toutefois quelques points anatomiques inhabituels : tels que le double bouton déclencheur (un sur la couronne, l'autre sur le devant) et deux petites « fenêtres » également sur la face avant. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat donc, mais le meilleur reste à venir !

Et si on universalisait son utilisation en imaginant un dos amovible et interchangeable ? On pourrait passer d'une photo couleur à une photo noir et blanc à une diapositive, sans devoir finir le film et sans gaspiller la moindre vue, comme avec les boîtiers moyen format cubiques.

Et si on ouvrait tout grand la porte aux collectionneurs de matériel ? On ne va pas se livrer pieds et poings liés à une marque d'objectif on va proposer non pas simplement des objectifs interchangeables mais des montures d'objectifs interchangeables, on pourra ainsi monter tout et n'importe quoi comme objectif sur un même boîtier. CÀ c'est une idée GÉNIALE !...

Et tant qu'à faire, on va un peu s'inspirer du monde numérique : un petit bosselage discret pour une meilleure prise en main, un flash intégré (et, super bien vu, décentré de l'axe optique !), cerise sur le gâteau une torche LED (également décentrée de l'axe optique !) et on va encore aller plus loin en lui greffant une connectivité avec un smartphone pour créer des métadatas correspondant à chaque image créée !...

Et puisque l'on veut se rapprocher le plus possible de l'utilisateur final, pourquoi ne pas proposer de livrer les caractéristiques mécaniques et électroniques en open source de façon à ce que tous les fabricants le souhaitant puissent créer des accessoires compatibles et même l'utilisateur lambda pourra via une conception et une impression 3D inventer et adapter ses propres accessoires pour encore personnaliser son exemplaire !...

Les caractéristiques de ce futur boîtier :

Type: Single Lens Reflex
Camera Format: 135 film, 35mm/FF
System: Reflex RM
Lens Mount: Reflex I-Plate (in M42, Nikon F, Canon FD, Olympus OM, Pentax PK)
Focus: Manual
Film Loading : Reflex I-Back
Film Advance/Rewind: Manual
Exposure: Manual - Aperture Priority (+ 4 stops EV)
DOF: inverted preview
Viewfinder: x0.86 magnification, +90% coverage, glass pentaprism
Shutter Speeds: 1s - 1/4000th, Time and Bulb
Flash sync: 1/125th
Metering: AV + Spot + 4 stops EV (LED readout)
ISO: 25-6400
Controller: Arduino based, modular design
Connectivity: Bluetooth (BLE) enabled
Body: Magnesium Alloy
Weight: 490g
Dimensions: 134mm x 74.5mm x 34mm
Electronic system: 5v Ion Lithium rechargeable via USB-C
Resolution : Zero Megapixels
(sérieux ?)

Pour en apprendre plus, en attendant la mise sur le marché, vous pouvez toujours aller visiter la page sur kickstarter ici...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


09/11/2017 : Le matériel photo du futur existe déjà ! Le trouverons-nous en magasin ? Pas sûr

Alors que tout le monde dit que les boîtiers sans miroir (mirrorless) vont tuer les reflex et devenir le matériel du futur, il existe dans les laboratoires un tout autre système qui tuera la notion même de boîtier tel que nous la connaissons aujourd'hui !... En effet, quel que soit le boîtier actuel, même le plus moderne des reflex numériques, même le plus moderne des mirrorless numériques, ils sont tous des simples évolutions de « l'appareil photo » datant de plusieurs siècles (voir ici) : la camera obscura !... Là nous sommes sur un tout nouveau concept !...

Des chercheurs de l’université de Columbia croient avoir inventé l’appareil photo du futur, il est flexible et éternel. Il ne ressemble pas franchement à un appareil photo conventionnel, il est constitué (pour le moment) de 1 089 microlentilles élastiques, le champ couvert sera fonction de sa courbure et pas de l'objectif !... Il existe une vidéo (an anglais) sur internet (ici) pour se faire une idée... Il est envisagé de commercialiser cet « appareil photo » sur de grands rouleaux de plastique que l'on pourra enrouler autour de tout ce que l'on voudra... donc le « boîtier » pourra être aussi mince qu'une carte de crédit -voire moins-.

Ce qui rend cet appareil « éternel » c'est le fait que la lumière qui est capturée pour créer l’image, sera également utilisée pour recharger la « batterie ». Un nouveau type de photosites a été développé permettant de passer d’un mode de capture d’images à celui de récupération d’énergie...

À ce jour l’image n’est pas très claire, ni très nette car elle est produite par un appareil constitué de seulement 1.089 microlentilles. Mais les recherches ne sont pas terminées et elles portent sur un prototype plus ambitieux.

À peu près dans le même ordre d'idée, les chercheurs de l’Ohio State University, travaillent sur un système « d'objectif » qui, comme des yeux, pourrait effectuer la mise au point sur plusieurs objets de la même scène, même si ces objets ne sont pas à la même distance du capteur, sans faire appel aux règles de la profondeur de champ... Ces ingénieurs ont conçu une optique remplie de liquide qui peut changer de forme et ainsi modifier la mise au point. Cette technologie pourrait produire des optiques plus fiables en éliminant la nécessité d’utiliser certaines pièces mobiles. Cette optique fabriquée à partir d’un polymère flexible est conçue comme l’œil d’un insecte : une seule grande lentille composée de plusieurs petites poches souples remplies d’un liquide. Grâce à de minuscules canaux il est possible de pomper du liquide pour faire « gonfler » ou « dégonfler » ces poches souples et ainsi modifier la forme de l’optique donc la mise au point. Plus besoin de se préoccuper de l'angle de champ (donc de la focale) de l'optique, puisque chaque petite poche souple représente un « objectif » unique qui « vise » une zone particulière et qui peut mettre au point... plus on utilisera de poches et plus l'angle de champ sera large et, moins on utilisera de poches et plus l'angle de champ sera étroit, on pourra donc passer du plus long des téléobjectifs au plus large des grand-angulaires avec un seul « objectif » !!!

Dans le titre je dis qu'il n'est pas sûr que l'on trouve tout cela dans le commerce un jour car l'industrie de la photographie est entre les mains de quelques rares acteurs qui ne vont pas rester les bras croisés pendant qu'on leur coupe la laine sur le dos... et ce ne serait pas la première fois qu'une invention révolutionnaire soit rachetée par un industriel en place uniquement pour détruire les plans et les brevets qui pourraient lui créer du tort !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


24/09/2017 : Après les soviétiques, de superbes boîtiers numériques russes peu chers ?

Cela fait des années (2010 si je me souviens bien) que KM3 (KMZ), oh pardon, ЗЕНИТ (Zenit) comme on appelle cette marque aujourd'hui, parle de se lancer dans la création d'un boîtier numérique. Seulement voilà, ils n'ont pas les technologies permettant d'aboutir...

Il y a des années que ce même ЗЕНИТ confirmait des accords d'entreprise avec ceux pouvant leur apporter les compétences dans la photo numérique.

Puis, les responsables de ЗЕНИТ ont laissé fuiter l'image d'un « prototype » :  

Je place le terme prototype entre guillemets car je trouve que ce boîtier ressemble beaucoup trop à leurs boîtiers argentiques d'aspect vieillot. Et je pense que je ne m'étais pas trompé, mais je m'avance un peu trop vite, vous allez voir la suite.

En 2017, Igor Sergeyev déclarait sur Radio Moscou que l’électronique viendrait de l’étranger, mais la partie optique proviendrait de Russie : «Nous prévoyons de lancer la production d'équipement photographique numérique et nous envisageons l'option de la coopération industrielle, puisque la compétence sur la base des composants dans le pays est actuellement absente. Nous avons un projet de coopération étroite avec l'une des principales sociétés d'équipement photographique afin de créer un produit commun, où KMZ serait impliqué dans l'infrastructure de fabrication pour la production d'optique pour ces appareils photo. L'électronique sera étrangère. Quant au prix il dépasserait celui d'un «bon smartphone».

Puis, Vasily Brovko, directeur de l’entreprise nous dit : C’est un produit très en demande. Nous voulons en faire un appareil de luxe, à la façon des appareils Leica. Là, ma curiosité a commencé à me démanger... KM3 fabriquait de l'excellent matériel mais qui n'a jamais franchement évolué depuis les années 1950. Les ZENIT se sont même dégradés en fin de vie avec des boîtiers en plastique du plus mauvais effet et voilà que, tout à coup, ils veulent en faire un produit de luxe !... ??? Et un Leica en plus ???!!! À suivre !!!

Puis les rumeurs ont circulé disant que le ZENIT numérique ne serait pas un reflex mais un mirrorless. Effectivement, cela semble être très à la mode aujourd'hui donc cette rumeur peut être fondée ! Exit donc le « prototype » dont je parlais précédemment, c'était certain !...

Rumeurs, toujours des rumeurs, mais dans le monde de la photo, les déclarations officielles se propagent souvent sous couvert de rumeurs, donc on peut penser (à juste titre) que chaque rumeur contient une bonne partie de vérité !... La rumeur a ensuite laissé entendre que le mirrorless ZENIT serait un full frame !... Dans ce cas, le prix dépasserait de beaucoup le prix d'un «bon smartphone», n'est-ce pas Monsieur Sergeyev ?!!!

Puis, une bombe est sortie, le ZENIT serait un ré-étiquetage du LEICA SL (!!!) avec une monture d'objectif adaptée aux productions optiques de KM3 :

Tiens, tiens, là on ne devrait pas pouvoir trouver ce ZENIT à moins de 5000 € nu !!! Bien sûr, ces images et ces bruits ne sont pas encore officiels mais si, et c'est envisageable, KM3 veut frapper fort, il peut très bien envisager de fabriquer du LEICA à peine modifié sous licence.

Se pose alors la question : Trouver un Leica à moitié prix cela peut être intéressant, mais investir 5000 € pour une production russe qui n'a jamais (de toute son histoire) fait dans la dentelle est une autre paire de manche !... Je pense que qi je devais investir une somme pareille, je me tournerais plutôt vers Pentax ou Fuji qui, pour à peine plus, proposent du vrai moyen format !!!...

Cela dit, les rumeurs, toujours elles, ont également parlé d'électronique française et allemande. Dans ce cas, le pseudo-Leica serait du flan ! Surtout que, depuis toujours, les productions russes ZENIT en particulier, travaillaient avec une entreprise d'électronique de la région de Besançon !... Peut-être qu'un nouveau rapprochement est prévu et que le ZENIT numérique sera plus abordable ? Affaire à suivre...

Mais pour répondre à la question titre de cet article, je pense que c'est clairement NON !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


23/09/2017 : Les joies du grand format sans la chambre ?

Vous aimeriez faire du grand format mais vous n'avez pas de chambre et vous ne souhaitez pas en acheter une. En même temps vous avez un boîtier numérique et vous aimez cela, vous ne voulez pas faire d'argentique. Bref, vous êtes coincé, oubliez cette idée stupide... À MOINS QUE...

Voilà déjà longtemps que des bricoleurs de génie ont adapté leur chambre grand format pour fixer leur boîtier numérique sur le corps arrière. Ils bénéficient ainsi des mouvements de la chambre grand format et des possibilités photographiques qui en dépendent et de fichiers numériques directs grâce à leur boîtier numérique. Bien sûr, ils s'amputent des qualités inhérentes au grand format ainsi que des qualités de l'argentique mais pourquoi pas !...

Aujourd'hui, une société néerlandaise propose un système tout prêt qui se fixe sur votre boîtier numérique. CAMBO ACTUS Mini, c'est son nom, vous propose tous les mouvements de la chambre grand format à greffer sur votre boîtier numérique (plein format ou APS) :

Vous pouvez adapter ce système aux boîtiers Fuji-X, Sony a7 et les reflex Canon et Nikon... mais il y a toute une série d'accessoires pour plein de matériels différents. Attention : je ne fais pas de pub (!!!), je ne l'ai pas testé, je trouve juste cet accessoire assez cocasse pour en parler... c'est tout !...

À mon avis cela ne doit pas être donné ! Mais pourquoi pas... il est tout de même dommage de créer de tels effets sur des petits capteurs numériques, surtout APS, mais il faut avouer que le travail doit être plus confortable en visant sur un boîtier qui redressera l'image que de jongler avec le dépoli de la chambre, en contre partie, on s'ampute d'une bonne part du plaisir de la photo grand format, tant à la prise de vue qu'au laboratoire et lors de tirages taille XXL !...

Vous pourrez en apprendre plus ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


03/09/2017 : A-t-on encore besoin des reflex numériques ?...

Si on admet que le passage du film au numérique est une révolution, il faut avouer que l'apparition des boîtiers sans miroir (mirrorless) en est une autre. Au début, cette nouvelle génération de boîtiers était boudée (à raison !) pour des problèmes de viseurs électroniques de piètre qualité, pour des problèmes de qualité d'image, pour des problèmes de petits capteurs, pour des problèmes de réactivité, etc.

Depuis, les viseurs électroniques se sont énormément améliorés, les capteurs sont devenus aussi grands que les reflex (APS-C et même Full Frame) avec autant de pixels, la qualité d'image s'est hissée au niveau des reflex depuis le Fuji XPro1 (ou le X-100). On a même dit que le Sony α7 RII (cela ne date pas d'hier !) offrait la même résolution et la même qualité d'image qu'un Nikon D810 ou un Canon 5Ds... En plus, les mirrorless proposent maintenant une gamme impressionnante d'objectifs de qualité... Et même le moyen format !... Il n'est plus question d'hybrides aujourd'hui !...

Donc, si tous leurs défauts de jeunesse ont été résolus, que leur taille est toujours bien inférieure à celle des reflex, que leur poids est dix fois inférieur à celui des reflex, on est légitimement en droit de se poser la question de la survie des reflex à plus ou moins court terme... Certains grands fabricants disent déjà que les reflex sont d’une autre époque, que les mirrorless sont la suite logique de cette inéluctable évolution.

Un de mes amis, heureux possesseur d'un Nikon 850, s'est offert, juste par faiblesse comme il dit avec une petite moue, un Fuji XT-10. Depuis, il a totalement tourné le dos à son reflex et à la collection d'objectifs qui l'accompagnait (il a laissé tomber son Nikon 750 dans un ravin)... Et encore, cette personne n'est pas obsédée par l'accumulation de boîtiers, cette réaction serait donc emblématique...

Et tout cela est sans compter les smartphones spécialement orientés photo !...

Cela vaut vraiment la peine d'investir des sommes énormes pour se payer du matériel photo numérique ! Après l'obsolescence programmée, voilà que des pans entiers sont poussés vers la sortie par une nouvelle philosophie... et je suis persuadé que dans les cartons des constructeurs existent déjà les plans d'une autre génération de boîtiers qui rendent déjà les mirorless à venir totalement obsolètes !...

Encore une raison de plus de conclure FAITES DE LA PHOTO ARGENTIQUE, FAITES DU FILM, LE FILM N'EST PAS MORT !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


17/07/2017 : Mais qu'est-ce qu'ils ont tous contre les photographes ?...

Avec le numérique les ingénieurs ont transformé les photographes amateurs en pressent-bouton. Il a fallu 10 ans pour assumer la "révolution numérique" et retrouver ses bonnes vieilles habitudes de photographes. Les pressent-bouton apprécient les évolutions technologiques, voyez simplement la folie des "photos" téléphone et tablette.

Pour ces béociens de la photographie, toutes les nouveautés sont bonnes à prendre. C'est ainsi que l'intelligence artificielle commence à envahir les "appareils photo-téléphone" pour encore simplifier (c'était possible ?) la création d'images.

Mais voilà que les vendeurs de matériel (véritablement) photo s'intéressent à cette technologie pour les boîtiers reflex évolués !!!!! COMMENT FAUT-IL LEUR DIRE QU'ON N'EN VEUT PAS ?

Un accessoire nommé Arsenal (quelle drôle d'idée !) est sur le point d'être greffé aux reflex afin de leur permettre, par exemple, de savoir si le sujet est en mouvement... c'est vrai que le photographe est aveugle et con, lui non plus ne le sait pas !!! Bref Arsenal sera capable "d'étudier" 18 facteurs comme la vitesse du vent (et pourquoi pas l'âge du photographe ?), la présence d'un trépied, la focale de l'objectif monté, les caractéristiques de l'objectif, les faiblesses de l'objectif, la stabilisation, etc pour choisir la vitesse de déclenchement pour éviter les flous !... Et si nous, en tant que créatifs, on en veut des flous ? Comment on fait ?

En plus il "analysera" la taille du capteur, sa dynamique, la diffraction de l’optique qui est utilisée pour corriger les faiblesses... et si nous, en tant que photographe, on souhaite exploiter ces "faiblesses" dans un but créatif ? Comment on va faire ?

Maintenant, c'est bon, avec Arsenal, le boîtier peut se passer de photographe !!! Reste à lui greffer des roues et roule ma poule, pendant que je joue avec mon smartphone, je pourrai lâcher mon boîtier à l'extérieur pour qu'il fasse des photos à ma place et pourquoi pas qu'il les vende à ma place ? Comme cela, je pourrai grossir en grignotant des cochonneries toute la journée, affalé dans mon fauteuil et aller me faire opérer pour maigrir !!!...

Bon, on peut essayer de se rassurer en pensant que ce sera hors de prix... et bien non ! Arsenal n'est pas encore finalisé mais il devrait couter moins de 200€ !!!!

Une seule solution, que je n'arrête de proclamer à longueur de pages : FAITES DE LA PHOTO ARGENTIQUE, FAITES DU FILM, LE FILM N'EST PAS MORT ET LES PHOTOGRAPHES NON PLUS !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


09/01/2017 : Dia... Positiver !...

Alors, c'est qui qu'avait encore une fois raison ? L'argentique est l'avenir de la photographie. Je n'arrête pas de le proclamer à longueur de pages... et bien, aujourd'hui, encore une preuve de plus :

Kodak® va relancer la diapositive Ektachrome courant 2017 (!!!) alors qu'il avait abandonné en 2012 !!!

Bon, ce n'est pas la mythique Kodachrome, mais c'est un bon début et une bonne nouvelle pour les argentistes, non ?!!!...

D'accord, pour l'instant il n'est question de ressusciter que le film 35mm mais qui sait... un 120 et un 4x5"... pour l'année prochaine ?... On peut rêver !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


25/10/2016 : Décidément, ils n'ont toujours rien compris !...

Après plusieurs années à nous marteler que les smartphones font de meilleures photos que les boîtiers dédiés (c'est bien connu que c'est le matériel qui fait des photos, pas celui qui l'utilise ! De même, il est évident qu'un téléphone permet de faire de meilleures images qu'un appareil photo !), les fabricants de téléphones font à nouveau preuve de leur totale méconnaissance de ce qu'est la photographie... Si encore ils avaient la pudeur de dire que leur matériel fait des images (et pas des photos !), je ne relèverais même pas ! Après nous imposer des images avec une plage dynamique ridicule, l'impossibilité de représenter des contrastes contigus; des profondeurs de champ infinies, bref tout le contraire de ce qu'un photographie devrait proposer, voilà qu'une grande marque (apparemment reconnue par les aficionados des "images téléphoniques") nous propose le premier smartphone qui délivre des photos (encore !!!!) nettes même en cas de mouvements rapides...

SUPERBE !... le peu de photographique qui restait dans les images smartéléphoniques disparait !... À quoi bon vouloir photographier une voiture de rallye en pleine action si elle doit apparaitre comme immobile sur l'image capturée, à quoi bon photographier le smatch du champion du monde de tennis puisqu'il semblera poser, statique, immobile...

Et oui, le mouvement, le flou de bougé fait souvent la photo, si le filé n'apparait plus, l'image n'a plus du tout le moindre intérêt !...

Encore une fois bravo aux industriels et à tous ceux qui trouveront géniaux et achèteront ces gadgets... Arrêtez de dire n'importe quoi, renseignez-vous un minimum, faites de la confiture si vous aimez ça, mais n'appelez pas cela de la photo !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


06/06/2016 : Mon expérience Bièvres 2016...

Vous vous doutez bien que je me rends régulièrement à la grand'messe de la photographie début juin à Bièvres et, ce fut le cas cette année. J'avoue avoir découvert cette années des situations inhabituelles et il me fallait vous en parler à chaud, peut-être pour vous mettre en garde pour les éditions à venir !...

Certes, la foire internationale de Bièvre est ce qu'elle a toujours été, agréable, intéressante, instructive, une organisation qui ne saurait mériter la moindre critique, bref LE PIED... mais en 2016 j'ai un gros bémol à apporter... Victime de son succès, certainement, cette foire a fini par attirer des personnages ne venant à Bièvres que pour faire non pas du commerce mais des bénéfices injustifiés aux dépends des non spécialistes de matériel photographique. Nombre de débutants ou d'amateurs pensent que dans un environnement comme celui de cette foire, ils étaient à l'abri de toute dérive... Cela a toujours plus ou moins été le cas, il y avait toujours quelqu'un pour remettre les profiteurs sur le droit chemin, mais là, en 2016, il y aurait eu tant de travail que cette "sécurité" n'existait plus !...



On y trouve de plus en plus de gens qui vendent du matériel neuf venant Dieu sait d'où sans les garanties sensées accompagner le matériel neuf, ou du matériel récent d'occasion encore plus cher que ce que l'on peut encore trouver neuf (et garanti) dans les magasins officiels... Est-ce cela l'esprit d'une foire photo d'occasion ? Je ne le pense pas !... Et que dire de ces personnes peu scrupuleuses vendant du matériel totalement hors d'usage (l'aspect cosmétique ne valant pas beaucoup mieux) en se gardant bien de signaler que ce matériel ne pourrait jamais servir à autre chose que de réservoir de pièces détachées ... et à un prix identique à un matériel identique en parfait état vendu par quelqu'un d'autre quelques mètres plus loin. J'ai également vu des gens qui visiblement ne connaissaient strictement rien au matériel photographique (et pas plus en photographie d'ailleurs) tenir des stands en bazardant une marchandise qu'ils avaient eux-mêmes acquis sans se renseigner, prodiguant de pseudo conseils sans fondement pour justifier l'énorme bénéfice qu'ils devaient se faire au passage... Et que dire des tarifs pratiqués par certains autres ? Ah, si tous ont la main sur la bible des cotes de l'occasion lorsqu'on leur propose du matériel à acheter, très peu nombreux sont ceux à sortir cette même bible lorsqu'on leur fait remarquer les sommes demandés pour la vente !!!



J'ai vu un exposant réclamant des sommes faramineuses pour des choses sans la moindre valeur (genre bouchon d'objectif de diamètre classique, en plastique classique et sans marque -que l'on peut trouver neuf à 2€- pour 10€. Ou un mini trépied de table, d'occasion, même pas en très bon état, sans marque, avec des tas de points de rouille -que l'on peut trouver neuf à 20€- pour 130€).

Je me doute bien que l'organisation d'une telle manifestation est un travail pharaonique, qu'il est très difficile, voire impossible aux organisateurs de tenir les marchands du temple à distance, mais je tiens tout de même à affirmer que cette toute petite minorité de mauvais vendeurs met en péril la manifestation toute entière et tout l'investissement qu'elle demande ! Faudrait-il créer une équipe d'organisateurs qui ferait la chasse à ces indésirables ? Faudrait-il créer un bureau des plaintes au milieu du marché pour dénoncer ces indésirables ? Prévoir de chasser ces parasites de la foire ? Prévoir d'obliger le remboursement des transactions frauduleuses ? Je n'en sais trop rien ! La balle est dans le camp des organisateurs. Il ne faudrait surtout pas que, pour quelques profiteurs, une foire aussi extraordinaire que celle de Bièvres vienne à disparaître !!!

En attendant, je répète qu'il s'agissait d'une minorité, qu'il existe toujours autant de vendeurs honnêtes qui proposent du matériel extraordinaire pour des tarifs honnêtes, d'ailleurs j'ai moi-même craqué à deux reprises (mais je m'égare, c'est hors sujet). Si vous planifiez un déplacement pour Bièvres l'année prochaine (ou toute autre foire car ce cancer se propage certainement), faites-le, je ne pourrai que vous y encourager MAIS allez-y avec une (ou plusieurs) idée(s) précise(s) de ce que vous recherchez avec, en tête, la valeur reconnue des choses !!! Ou, si vous vous y rendez pour vous faire plaisir, ne craignez pas d'emporter une bible des cotes afin de ne pas vous faire plumer !... En plus, je le répète à longueur de pages sur ce site, aucun matériel n'est unique... faites le tour de la foire à plusieurs reprises, prenez des notes sur un vendeur (tous les emplacements sont numérotés) et allez comparer ailleurs, vous retrouverez le matériel de vos rêves peut-être en meilleur état et à un meilleur prix, sinon vous pourrez facilement retrouver celui que vous avez conservé sur vos tablettes...

Chapeau à la foire 2016 malgré tout et à l'année prochaine et... bonnes foires photo à tous.

N.B. les photographies ne présentent pas les stands critiqués dans l'article !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


18/02/2016 : Incroyable, il est enfin arrivé...

Voilà des années que qu'on l'espère, qu'on l'attend, que l'on désespère et puis... il est arrivé !

Le plein format arrive (enfin !) chez Pentax. C'est très bien mais c'est un peu tard à mon avis !... Toutes les grandes marques ont déjà fait leur « trou » en plein format, Pentax devra donc se contenter de la place de l'outsider !... Et outsider à 2000€ boîtier nu, ce n'est pas gagné !... Surtout que Pentax n'a plus produit d'optique couvrant le 24x36 depuis longtemps !... Il faudra donc envisager l'achat d'un objectif neuf en même temps !... Bien sûr, comme tous les Pentax, le K1 pourra accepter des objectifs de tout temps mais avec un capteur de plus de 36 MPxl, il n'est pas certain que ces anciennes optiques, même de grande qualité, soient en mesure de satisfaire ce capteur !...

Mais parler d'un Pentax à 2000€ ne veut rien dire ! En effet, depuis toujours, Pentax en donne beaucoup pour le prix, en va-t-il de même cette fois ?

Pour concurrencer les autres marques de plein format, Pentax a aligné une artillerie assez impressionnante :
- 36 MPxl (je l'ai déjà dit). C'est beaucoup trop, mais puisque les autres le font, il ne pouvait pas en être autrement.
- Réduction de la taille d'image en cas d'utilisation d'un objectif APS-C. On se retrouve avec une couverture de capteur de la taille APS-C de ~15MPxl. Nikon le fait déjà depuis longtemps mais le K1 peut le faire automatiquement.
- Possibilité de faire une image plein format avec un objectif APS-C sans vignettage mais au prix d'une perte de qualité non récupérable dans les angles.
- Nouveau stabilisateur d'image sur 5 axe et 5x plus rapide mais toujours intégré au boîtier (ce n'est pas forcément mal !).
- Un écran LCD arrière orientable dans toutes les directions (sauf usage selfie, mais c'est un boîtier pro, pour faire des vraies photo !) et toujours dans l'axe optique. Le système parait complexe, il faudra l'essayer...
- Un éclairage d'assistance pour utilisation dans la pénombre. Bon, ça c'est un gadget, un photographe doit connaitre son matériel et doit savoir l'utiliser sans le regarder !
- Un pentaprisme à couverture 100%, c'est bien le minimum.
- Un module WIFI intégré. Bon, pourquoi pas, ce n'est pas vital.
- Un module GPS intégré. Bon, pourquoi pas.
- Boussole électronique.
- Un module de compensation de la rotation terrestre pour la photo astronomique. C'est révolutionnaire mais bon, ne servira que très peu pour la majorité des utilisateurs.
- Sensibilité poussée à 204800 ISO !!! Il faut arrêter le délire !...
- Absence de filtre passe bas mais stimulation de ce filtre pour une meilleure définition.
- Résolution exceptionnelle par technologie pixel shift. Qui consiste à prendre 4 images identiques décalées d'1 pixel. Ce qui évite fausses couleurs, bruit, détails plus fins et tout cela avec correction automatique de mouvement.
- Correction des aberrations et franges colorées.
- Correction automatique du vignettage.
- Toujours une tropicalisation au top (typique de Pentax).
- Fonctionnement garanti jusqu'à -10°C.
- Donné pour 300.000 déclenchements.
- Mode Live View évolué.
- Correction automatique de l'horizon.
- Ajustement de la composition.
- Niveau électronique.
- Fonctions intelligentes regroupées sur une roue supplémentaire à main droite.
- Affichages électroniques incrustés sur le viseur optique (un peu comme sur le Fuji X-Pro 1).
- Nombreuses personnalisations.
- Posemètre analytique RVB à 86.000 pixels.
- AF à 33 collimateurs dont 25 croisés.
- Modes d'expositions multiples (à la Pentax, déjà présents sur K5).
- Obturateur 1/8000è.
- Logement 2 cartes SD.
- Correction des tons chair.
- Fonction HDR.
- Surimpression (de 2 à 2000 images !!!). En Live view, les images déjà capturées restent affichées en transparence pour composer la surimpression suivante.
- Filtres numériques.
- Renforcement des couleurs dominantes (anti balance des blancs !!! débrayable, bien sûr !!!)
- Développement RAW intégré.
- etc...
- et toujours : taille compacte (136,5x110x85,5mm) et poids réduit (925g à vide).

Sur le papier, il semble très intéressant. Il faudra le tester dans diverses conditions, et notamment avec des objectifs anciens, avant de donner un jugement définitif !...

Il est déjà disponible en précommande chez Pentax et disponible en magasin en avril 2016.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


10/10/2015 : Invention géniale ou gadget sans intérêt ?...

J'étais passé à côté, pourtant ce système ne date pas d'hier... puisqu'est sortie la version 2. Au dire du fabricant, il s'agit d'un système génial qui permet de nettoyer votre appareil réflex ou votre compact à objectif interchangeable de façon super efficace et super facile, capteur compris !

Voyez plutôt la vidéo de présentation (https://www.youtube.com/watch?v=BtbmaWBodEo). OK, pour nous autres francophones cela ne nous apprendra pas grand chose (je pense que nous sommes peu nombreux à parler japonais !) mais les images sont très parlantes. On peut également regarder ces deux autres vidéos sensées prouver l'efficacité du système : https://www.youtube.com/watch?v=JNgNKb61gZU et aussi https://www.youtube.com/watch?v=FWFrU3FDWJ4. Malheureusement, ces vidéos mettent en scène des éléments macroscopiques... est-ce aussi efficace avec des poussières microscopiques collées sur un capteur couvert d'électricité statique ?!...

Je crois savoir qu'on ne peut pas trouver cet accessoire partout, mais via internet tout est possible et devrait coûter entre 30 et 50€. Cet aspirateur ressemble à un 50mm L de Canon ou à un 50mm de Nikon (au choix) et semble être fabriqué par deux compagnies : Nisshin en Chine et Fujin au Japon.

Si quelqu'un le possède, ce serait sympa de partager ses expériences avec nous sur mon site.

Cela dit, le principe est franchement intelligent, l'efficacité est encore à prouver ! Surtout qu'il serait assez simple de s'inspirer du principe et de bricoler un système approchant simplement avec un ventilateur de processeur d'ordinateur que l'on pourrait placer dans un simple tube fixé sur le boîtier.

Mais quoi qu'il en soit, même si l'efficacité est discutable (à voir !), au moins il s'agit d'un accessoire sans danger pour son matériel... contrairement à cette technique (aussi inefficace que dangereuse !!!) : https://www.youtube.com/watch?v=lrdkFXsr5Us.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


13/07/2015 : Un ballon d'oxygène pour la photographie argentique !...

Ça y est, enfin !... Depuis le temps qu'on le disait, depuis le temps qu'on l'espérait, c'est parti !... Enfin des gens s'emploient à refabriquer des films argentiques disparus voire fabriquer de nouveaux films !...

Certaines sociétés se sont décidées à faire appel au financement participatif, citons par exemple le projet New55 FILM et le projet CineStill Medium Format Film qui vise la production d’un film négatif couleur tungstène au format 120 (l'équivalent 24x36 existe déjà). Mais peut-être plus intéressant encore, citons le projet du fabricant italien Ferrania qui veut récupérer (avec l’aide financière du public) des machines permettant d'assurer la production de nouveaux films couleur. Sachant que le budget de Ferrania est quasiment bouclé on est en droit d'espérer retrouver bientôt des films de cette marque...

Tout ceci ne fait que démentir mes prédictions (datant de pas mal de temps) quand j'affirmais que des sociétés d'Europe de l'Est et/ou d'Asie se chargeraient certainement de nous fournir en matériel argentique... Mais face à cette bonne nouvelle, je suis heureux de m'être trompé !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


14/04/2015 : La mode appelle les bénéfices !...

Ça y est, la photographie est, elle aussi, touchée de plein fouet par la vague de la mode... mais, malheureusement pas au sens noble du terme !...

Polaroïd a jeté l'éponge en ce qui concerne la production et la commercialisation de ses films à développement instantané ainsi que de ses appareils photographiques spécifiques...

Il y a relativement peu de temps qu'est né The Impossible Project, qui a décidé de ressusciter le film à développement instantané... et ça a fait un véritable tabac ! À tel point que Fuji s'est lancé dans la brèche en proposant ses propres films à développement instantané ainsi qu'à sa gamme de boîtiers Instax spécifique. The Lomography company, a également lancé sa ligne de boîtiers spécifiques pour les films instantanés... et tout cela semble fonctionner très bien, commercialement parlant (!) puisque j'ai découvert récemment dans les vitrines d'un revendeur de matériel photographique un superbe appareil Polaroïd des années 1970~1980 (qui portait d'ailleurs la marque Polaroïd) vendu dans une boîte étiquetée The Impossible Project, perfectly refurbished camera (The Impossible Project appareil parfaitement remis à neuf) au prix de 300€ !!!...

Certes, ce boîtier ressemblait à du neuf, mais vu le nombre de ces appareils dans le même état sur le marché de l'occasion, je me demande bien en quoi une éventuelle remise à neuf s'imposait !... Je serais même prêt à parier que The Impossible Project s'est lancé dans le rachat de tout le matériel Polaroïd d'occasion en excellent état pour uniquement l'emballer dans un carton portant son nom et faire doubler ou tripler du même coup le prix de vente !...

Je ne sais pas si ces appareils « parfaitement remis à neuf » sont couverts par une garantie (j'ai comme un doute), mais voilà une opération commerciale peu commune !... Tout est permis pour se faire du fric, ce n'est pas une nouveauté dans le monde capitaliste, mais là je trouve que c'est un peu fort de café !... Si je salue The Impossible Project pour avoir relancé les films à développement instantané et ainsi faire revivre un engouement oublié, je ne suis pas prêt à m'extasier sur cette truande !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


16/02/2015 : Le retour tu serpent de mer ?...

Ça y est, c'est officiel, du moins si j'en crois le mail que Pentax m'a envoyé :
«

UN REFLEX FULL FRAME
A l’occasion du CP+, l’un des plus grands salons dédié aux appareils de photographie et de l’image en Asie – RICOH IMAGING a dévoilé son Reflex Numérique plein format 24x36mm à monture K. Actuellement en cours de développement, il sera lancer d’ici là fin de l’année. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous avec plus d’éléments dès que possible.

»
[nda : j'ai respecté les fautes d'orthographe d'origine]

C'est drôle, cela fait des années que tout le monde attend le Full Frame de chez Pentax, sans trop y croire. Maintenant Pentax met fin aux rumeurs en contactant les aficionados, mais cela ne suffit pas vraiment à me mettre en joie !... Pourquoi ?

D'abord, au CP+ Pentax ne présente qu'une maquette non finalisée, ce n'est qu'une forme, pas d'écran, pas d'inscription, rien.

Ensuite, comme le précise l'e-mail reproduit ici : « Nous ne manquerons pas de revenir vers vous avec plus d’éléments dès que possible. », cela veut dire que Pentax ne sait encore rien des futures caractéristiques... alors pourquoi osent-ils dire « Actuellement en cours de développement » ?

Enfin, si vous vous souvenez du lancement du Pentax 645 (premier du nom), il a été annoncé comme imminent pendant des années... une fois on réfléchissait sur la forme du prisme, une fois sur la police de caractère de la marque, une fois sur la résolution du capteur, une fois sur la forme de la platine, etc, etc, etc...

Ce reflex petit format full frame sera-t-il à son tour un serpent de mer qui n'apparaîtra que dans 5 ans, malgré la promesse de lancement avant la fin 2015 ?

Et puis, ne serait-ce pas déjà trop tard ? Il y a maintenant une offre importante (sinon pléthorique) de full frame sur le marché, les Canon, les Nikon, les Sony... que du bon et même plusieurs modèles par marque !... Reste-t-il réellement une place pour un Pentax ? Il sera équipé (fort logiquement) d'un capteur Sony, il ne sera donc pas révolutionnaire. Qu'offrira-t-il de plus que les autres ? 1 milliard de mégapixels comme le voudrait la mode ? Sans intérêt ! Un boîtier haut de gamme moins cher que les autres ? Certes c'est la marque de fabrique de Pentax, mais serait-ce suffisant ?

Pentax fait un excellent moyen format (le 645Z - en fait, ses deux versions étaient excellentes-), Pentax fait d'excellents APS-C, avec une tropicalisation au top, Pentax fait des petits capteurs, pourquoi ne se limiterait-il pas à ce qu'il fait déjà ? Le capteur APS-C n'est pas mort, Fuji lui a donné un sacré coup de jeune avec sa série X, Pentax aurait en théorie les moyens de révolutionner ce format. Mais il reste une niche à laquelle personne ne semble penser : améliorer les micro-capteurs de manière à obtenir une excellente qualité d'image et une profondeur de champ infinie... il y a de plus en plus de clients pour ce genre de photo ! Et, si Pentax veut réellement faire fort, qu'il se concentre sur un 645 allégé, accessible à la bourse des amateurs... il laissera tous les concurrents sur le carreau !!!...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


14/02/2015 : Mais quand vont-ils comprendre ?...

Lorsque Nikon a sorti son D800/D800E avec ses 36Mpxl ne n'ai rien dit dans mon site, si des gens frémissent de plaisir en possédant un boîtier avec les pixels qui débordent par tous les orifices, soit, libre à eux. Bien sûr, j'ai tiqué lorsque j'ai entendu Nikon placer son nouveau boîtier dans la cour des moyen formats, mais comme je suis certain que toute personne sensée aura compris d'elle même qu'on ne fera jamais un moyen format avec un capteur 24x36, même en l'embouteillant de pixels, je ne me suis pas excité plus que cela.

La concurrence entre marques est une chose saine, très saine même... à condition que la concurrence ne porte pas sur l'énormité des affirmations !... et là c'est franchement chose faite !!! Il me fallait pousser un cri !!!

Nikon avait ouvert la voie d'un full frame plein à ras bord de pixels. Bien sûr Canon ne pouvait pas laisser passer cet affront... Nikon plaçait son D800 parmi les moyen formats, Canon se devait de faire mieux... Ainsi la réponse du berger à la bergère est cinglante : moi je ne me contente pas d'imiter votre D800, je vais concurrencer directement les PhaseOne IQ250, Hasselblad H5D-50c et Pentax 645Z... mes 5Ds et 5DsR sont de vrais moyen formats puisqu'ils offrent aussi 50Mpxl !

STOP ! MAINTENANT C'EN EST ASSEZ !!! Le PhaseOne IQ250 propose 50 Mpxl mais sur un capteur gigantesque (presque le double du 24x36), idem pour le Hasselblad H5D-50c et encore idem pour le Pentax 645Z. Normal, ce sont tous des moyen formats (!!!) alors que les Canon 5Ds et 5DsR ne sont et ne seront toujours que des petits 24x36 !... Ce que j'ai dit pour Nikon reste vrai pour Canon !... Un 24x36 est et restera un petit format... point final... même avec 50Mpxl et même avec 1000Mpxl s'ils veulent continuer à jouer aux cons (pardon pour le mot, mais je n'en vois pas d'autres !...).

Je ne dis pas que les D800/D800E ne sont pas de très bons boîtiers, je suis certain que les 5Ds/5DsR seront de très bons boîtiers MAIS ils ne sont pas capables et ne seront pas capables de reproduire « l'onctuosité », la dynamique et la « justesse colorimétrique » reconnues aux seuls capteurs de moyen format...

Canon affirme concurrencer PhaseOne, Hasselblad et Pentax en moyen format avec leur nouveau couple 5Ds.. soit ! Je ne connais pas encore leur politique tarifaire* (mais c'est du Canon, faut pas rêver !) mais je pense plutôt qu'ils vont ouvrir la porte à Pentax pour offrir aux acheteurs potentiels de petit formats surpixellisés un vrai moyen format pour un prix très proche... C'est drôle… va-t-on nous rejouer l'arroseur arrosé ? L'avenir -proche- nous le dira !!!

Bon, il y a pire... Canon a déjà parlé de son capteur APS-H (plus petit que 24x36 !) de... 120Mpxl (!!!) [j'en ai déjà parlé dans cette page le 27/07/2012] en vue de créer de l'image animée en 13K (60x le full HD !!!!!!!!) qu'on ne pourra jamais visualiser sur nos TVHD (de 4K !!!!) alors pourquoi ne pas transférer cette technologie sur un capteur plein format 24x36 et ainsi créer le premier appareil photo petit format à environs 180Mpxl (!!!!!!!!!) ??? Peut-être pour ne pas décourager les gogos prêts à ingurgiter toutes les couleuvres du marketing industrio-photographique....
____
* dans les 4000€ boîtier nu d'après certaines rumeurs. Ce serait en effet relativement peu par rapport au Pentax 645Z (50%) mais ce ne serait toujours que du petit format !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


06/11/2014 : Bienvenue à... DEUX Zenit!...

Je me suis rendu dimanche 02/11/2014 à la foire photo de Strasbourg pour essayer d'acheter quelques objectifs soviétiques (je sais, je suis indécrottable ! Mais c'était uniquement pour vous faire des tests supplémentaires ). Je n'ai pas trouvé grand chose (je parle toujours de mes objectifs, la foire avait de quoi faire rêver !)... un seul petit stand proposait du matériel soviétique mais uniquement des boîtiers avec objectifs montés. Bien sûr, j'ai demandé au vendeur s'il accepterait de me vendre uniquement les optiques... il a refusé en me disant qu'il ne voulait pas se charger pour le retour donc qu'il me vendait l'objectif pour une dizaine d'euros et qu'il m'offrait le boîtier qui va avec... en précisant qu'il préférait que je me charge de le jeter...

Pour une vingtaine d'euros, j'ai donc acheté un HELIOS 44M-4 et un INDUSTAR-50 (bien sûr, ce ne sont pas franchement des optiques de rêve -sauf peut-être l'HELIOS-, mais ils entreront parfaitement dans ma rubrique de test des optiques anciennes et soviétiques ici) et j'ai hérité, au passage, d'un ZENIT -12 xp de 1990 état neuf et d'un ZENIT -E de 1977 état quasiment neuf !...

Il est vrai que si j'aime le matériel soviétique, je ne me suis jamais trop intéressé aux reflex petit format, leur préférant les compacts télémétriques (plus beaux, plus intéressants et même -souvent- de bien meilleure qualité) mais vu l'état de ces deux spécimens, je ne pourrai jamais me résoudre à les jeter -ou même les vendre- donc je vais les garder. J'en profiterai pour vous en faire une critique et un mode d'emploi en attendant d'en trouver des originaux (ça doit bien encore se trouver !)

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


21/09/2014 : Collectionneur, oui... Gogo, 'faut pas pousser !...

Si vous êtes un fidèle de mon site, vous savez déjà tout le mal que je pense d'eBay (!) et je n'y reviendrai pas, mais voilà que Philippe, un amis qui adore se promener sur tous les lieux de vieilleries (même dématérialisés), m'a alerté sur cette annonce :

Eh oui, vous ne rêvez pas... 2.880€ !!! Dans un premier temps je pensais qu'il y avait eu confusion entre € et ¥ mais le vendeur est européen... J'ai ensuite pensé qu'il s'agissait d'un vendeur âgé qui n'avait pas encore compris la conversion Pesetas/Lire -> € mais non, il s'agit bien de 2.880 EUROS et même pas de livraison gratuite (et avec 50€, le paquet pourrait faire 4 fois le tour du monde en première classe avant d'être livré !) !...

Bon, je ne dis pas que le Canon AE-1 Program était un mauvais appareil, bien au contraire, ce fut le rêve de toute une génération de photographes amateurs avertis et même le boîtier de nombre de professionnels. Seulement voilà, le Canon AE-1 Program était un appareil fabriqué en très grand nombre, il n'est donc pas rare !... Il était fabriqué en livrée argentée/noire ou noire/noire. La version totalement noire étant plus rare, elle se vend un peu plus cher que la version argentée, ce n'est pas le cas ici ! Le Canon AE-1 Program était livré avec un objectif Canon FD 50mm f/1.4 ou f/1.8. Il est bien évident que la version f/1.4 est plus chère que la version f/1.8 mais ce n'est pas le cas ici non plus !...

Même si l'annonce nous proposait un appareil jamais utilisé (à voir !), même si elle proposait un appareil jamais sorti de son emballage d'origine (à voir !), même si elle proposait un appareil entreposé dans une atmosphère idéale pour la meilleure conservation possible (à voir !), elle oublie de préciser que le Canon AE-1 Program a été fabriqué de 1981 à 1987... ce qui fait tout de même un appareil vieux de 30 ans (!!!) et qu'il peut se passer beaucoup de choses en 30 ans !!! Un appareil neuf n'est jamais à l'abri d'une panne ou d'une malfaçon garantie, un appareil de 30 ans jamais utilisé est encore plus à risque... il est préférable d'acheter un matériel d'occasion utilisé convenablement qu'un appareil tout "grippé"... Et, cerise sur le gâteau, ce boîtier extraordinaire (oui, il était extra !), vendu neuf dans les années 1980 valait une fortune estimée à ~600€ actuels... et le marché de l'occasion regorge de AE-1 Program en excellente condition esthétique, électronique et mécanique pour moins de 20 fois ce tarif !!! Il faut vraiment être eBayiste pour demander des prix pareils !!! Même un Hasselblad moyen format (mythique et professionnel s'il en est !) monté avec du Carl Zeiss moyen format (!!!) de cet âge ne se vendra jamais à ce prix.... et, excusez du peu... ce ne serait pas un Canon et... un petit format !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


09/08/2014 : Bienvenue au ... Fuji X-Pro 1

Voilà bien longtemps que je voulais trouver un boîtier numérique "étroit" qui me permettrait d'y adapter mes objectifs petit format du temps de l'argentique. Mais voilà, pour avoir un peu "joué" avec un bridge j'ai découvert que j'avais horreur des viseurs électroniques !... Suffisamment pour être refroidit d'investir dans un hybride ou du moins un compact à objectif interchangeable.

Et puis Fuji a sorti sa série X avec viseur mixte (optique + électronique), ce qui pouvait présenter un avantage non négligeable pour moi, mais les premiers modèles de la série X ne proposaient qu'un seul objectif fixe et donc cela les éliminaient du champ de mes recherches... Ah, si je n'avais pas loupé le coche dans le début des années 2000... l'Epson RD-1 était (et reste encore) le représentant idéal de compact numérique (selon mon point de vue !)... Ce "petit" 6 Mpxl était un compact argentique auquel on avait greffé un capteur numérique et un écran LCD arrière... tout le reste étant resté d'origine : le télémètre, bien sûr, les boutons et molettes mécaniques, bien sûr, mais aussi (et surtout)... le levier d'armement !... Cette lignée Epson (dans un boîtier Voïglander) représentait le tout début des compacts télémétriques numériques, bien avant les Leica M8/M9... Bien sûr, on peut encore trouver des RD d'occasion, mais dans quel état et avec combien de déclenchements au compteur et pour un prix supérieur à celui d'un Fuji X-pro 1 malgré les quasiment 10 ans d'écart !... Il ne me reste plus donc qu'à me reporter sur les Leica M8/M9 et suivants, mais ma bourse ne le permet pas...

Envisager les choses sous cet angle n'est pas très flatteur pour le Fuji X-Pro 1, j'en suis très conscient, mais il faut préciser que si j'ai finalement décidé de me l'offrir, ce n'est pas uniquement pour son prix "dérisoire" par rapport aux Leica...

Nous voilà donc en présence d'un compact hybride. Bon, j'ai horreur de qualifier ces appareils sous ce vocable... en effet, c'est à croire que ce concept a été inventé au XXIème siècle alors que les compacts à objectifs interchangeables existaient déjà dans les années 30 (je veux dire 1930, bien sûr !). Je vais donc le nommer compact numérique à objectif interchangeable (CNOI)...

Je recherchais un compact avec un viseur optique, j'aurais bien aimé un compact à mise au point télémétrique (type RD ou Leica), mais l'offre (hors Leica) n'existe plus... donc le système proposé par le Fuji X-Pro 1 est, aujourd'hui, le mieux adapté à ce que je recherchais...

Outre le viseur optique, le Fuji X-Pro 1 est un CNOI à grand capteur. Non, il ne s'agit pas d'un full frame mais d'un APS-C, ce qui offre des performances élevées en termes de plage dynamique et de profondeur de champ limitée, beaucoup plus que sur des appareils à petit capteur...

Le Fuji X-Pro 1 embarque le système sans filtre passe bas (qui se généralise tout doucettement sur toute la gamme des appareils numériques de tous types) avec une excellente gestion du moiré. Si on se base sur le contenu des sites internet de test, on doit s'attendre à un résultat offrant une qualité d'image identique à celle obtenue sur des boîtiers full frame. J'ai même lu que sa qualité d'image serait identique à celle obtenue avec un Canon 5D Mk III !... À voir... j'ai tout de même un doute !...

Enfin, son look rétro n'est pas fait pour me déplaire non plus, même si j'aurais préféré pouvoir trouver un X-Pro 1 chromé, comme le Fuji X-100 par exemple. Mais, au-delà du look, son mode de fonctionnement également rétro (oui, je sais, on dit vintage aujourd'hui !) est un plus incontestable...

Bien sûr, si on se réfère toujours au contenu des sites de test, on découvrira que le X-Pro 1 n'est pas dépourvu de faiblesses et de défauts MAIS n'oublions pas que ces articles émanent de personnes élevées au numérique !... Un vieux de la vieille, comme moi, verra et sentira les choses sous un tout autre angle et ne trouvera rien à redire... Il est un seul point sur lequel je rejoindrai les critiques de ces "jeunes" testeurs : l'autofocus du X-Pro 1. Eux trouvent qu'il n'est pas très rapide, personnellement je trouve qu'il est trop présent !... J'aurais largement préféré un système sans autofocus, donc avec une mise au point manuelle... mais Fuji a trop dessiné ses séries X autour de l'autofocus et donc la mise au point manuelle est quasiment inutilisable avec les objectifs dédiés au système X !... Heureusement que j'utiliserai plus souvent d'anciens objectifs manuels que des objectifs Fuji modernes...

Un autre point à souligner : lorsque l'on découvre le X-Pro 1, il est difficile de ne pas penser à la fable de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse qu'un bœuf !... Aussi incroyable que cela puisse paraître, le Fuji X-Pro 1, tout compact soit-il, est 6% plus large et seulement 16% moins haut que le reflex Pentax K5 !!! Cela dit, il est de notoriété publique que Pentax a toujours été le grand spécialiste de la miniaturisation. Par contre, et c'est là tout l'intérêt de ce type de boîtiers (pour l'utilisation que je souhaite), le X-Pro 1 est 42% moins profond que ce même Pentax K5 et on pourra donc l'utiliser avec quasiment tous les objectifs manuels existants. En plus, et cela ne gâche rien, il pèse 39% de moins que le K5... Si vous n'êtes pas trop spécialiste du K5, vous pourrez comparer les dimensions du X-Pro 1 avec le boîtier de votre choix ici.

Pour finir, disons-le tout de go, le X-Pro 1 ne peut pas être choisi pour son prix non plus (!!!). À l'heure de la publication de ces lignes, pour le prix du X-Pro 1 nu, (qui je le rappelle est en fin de vie donc à un tarif "sacrifié") on pourrait s'offrir un véritable reflex de qualité, bien plus polyvalent, pas plus gros (voire moins gros) et pas beaucoup plus lourd (voire moins lourd) ! Juste pour vous faire comprendre mon point de vue, je vais vous lister, de mémoire, quelques possibilités :
pour le prix d'un X-Pro 1 nu, on pourrait s'offrir :
- 1 Canon 700 D + 1 ou 2 optiques
- 2 Nikon D3200 nus OU 1 Nikon D3200 + 1 ou 2 optiques
- 1 Nikon D3300 + 1 ou 2 optiques
- 1 Nikon D5200 + 1 ou 2 optiques
- 1 Nikon D5300 + optique (la moins chère)
- 2 Pentax K30D nus OU 1 Pentax K30 D + 1 ou 2 optiques
- 1 Pentax K5II + 1 optique
- 1 Pentax K5 IIS + 1 optique (la moins chère)
- 2 Pentax K50D + 1 ou 2 optiques
- 2 Sony a58 nus OU 1 Sony a58 + 1 ou 2 optiques
Avouez que ça calme !... On a tout de même du beau linge ici !!!

Alors, si on résume, on a un d'un côté un compact (d'ailleurs pas si compact que cela) à la polyvalence limitée, à la réactivité limitée et de l'autre, toute une série de reflex bien plus polyvalents, bien plus réactifs, plus petits et plus légers (pour certains)... Alors pourquoi avoir choisi le X-Pro 1 ?

Pour ses "faiblesses" et ses "défauts" justement !... Voilà un boîtier exigeant qui redonne le goût de la photographie argentique avec délivrance de très bons fichiers images numériques !... Le Fuji X-Pro 1 est donc un boîtier à réserver aux spécialistes des appareils "anciens" (ou du moins aux habitués !). Et puis, comme son nom le laisse supposer, Fuji s'est donné les moyens de faire du matériel pro pour les pros... et la qualité s'en ressent...

Et, cerise sur le gâteau, le Fuji X-Pro 1 est en fin de vie commerciale, son remplaçant devrait être présenté à la Photokina le mois prochain... donc, logiquement, son pris a "fondu" (avec les réserves décrites plus haut !). MISE À JOUR : à la Photokina 2014... point de X-Pro 2 !!!

Comme chaque fois, je vous ferai un article plus complet sur le X-Pro 1 dans ma rubrique de tests...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


15/04/2014 : Et le Z fut ...

ATTENTION : voir la mise à jour en fin d'article

Voilà des années que le monde entier attend avec impatience le premier boîtier professionnel Full Frame de Pentax. Voilà des mois que les dirigeants de Pentax affirment haut et fort leur conviction de l'intérêt de proposer un boîtier Full Frame. Voilà une éternité qu'on nous fait languir avec un compte à rebours interminable (sur http://www.camera-pentax.jp/645z/en/) en attendant la sortie officielle du nouveau Pentax Z...

Pentax « Z », cela ne vous rappelle rien ? Eh bien si, il y a eu une gamme de Pentax Z à l'époque de l'argentique... on pouvait donc espérer que cette fois ci sera la bonne... reprendre un ancien nom, ce ne serait pas la première fois et hop, le full frame Pentax apparaîtrait sur notre liste de cadeaux pour le lièvre de Pâques (ah oui, dans l'est de la France, comme dans les pays de tradition germanique -et autres- c'est un lièvre et non une poule ou une cloche qui offre les cadeaux de Pâques).




Comme tout le monde, j'ai attendu avec impatience ce 15/04/2014 pour voir apparaître ce fameux Pentax Z sur le site japonais de Pentax... pour découvrir... une nouvelle mouture de... leur 645 !!!!!!!!!......

Certes le 645 de Pentax est du très bon boîtier, personne ne pourra dire le contraire, tout le monde rêve de pouvoir en posséder un, mais bon, là, la frustration est très grande... Nous refaire le coup du K5 en sortant le K5 II avec ce 645 suivi du 645 II (bon, ils ont fait l'effort de l'appeler "Z" !) c'est trop !!!!

Sans compter que le site japonais de Pentax s'évertue à souligner le fait qu'un 645, même cropé (puisque le Z n'est toujours pas un 645 full frame !!!!) vaut beaucoup mieux qu'un full frame 24x36... Bon, ce n'est pas faux (!!!)... mais la différence de prix n'est pas négligeable non plus !!! Si un amateur peut éventuellement se "saigner" pour acheter un full frame 24x36 à 3000€, j'en connais peu qui pourraient en faire autant pour acquérir un 645 (même cropé) à 10.000€ !!!!!!!!!!!! Bon, il est vrai que je ne connais pas encore le prix de vente du 645 Z mais on ne devrait pas en être très loin...

Pour être tout à fait honnête, je ne connais pas encore toutes les caractéristiques de la bête (je ne comprends pas le japonais)... mais

il semblerait bien que ce nouveau 645 Z ne soit rien de plus qu'un 645 pur jus avec -peut être- quelques améliorations probablement mineures (comme le K5 II par rapport au K5)...

Monsieur Pentax, je suis un aficionado de votre marque mais là il faudrait arrêter de délirer... Vous avez toujours fait du moyen format de haute qualité, mais vous n'avez jamais abandonné les amateurs en leur offrant de l'excellent matériel petit format... ce n'est franchement pas le moment de snober les petites gens... Vous ne réussirez certainement plus à détrôner Hasselblad, ni Mamiya, ni Phase One dans le monde du moyen format numérique... ce n'est pas en vous aliénant les amateurs que vous allez redresser la barre de votre entreprise... Il y a eu Hoya, maintenant Ricoh à qui le tour ? Pas Kodak toujours, ils sont déjà morts... à moins que vous ne souhaitiez les rejoindre au-delà du Styx...

Bon, si je me calme un peu je dirai que votre 645 Z est attirant, même si je ne serai jamais en mesure de m'en payer un... aussi j'espère que vous allez suivre une très vieille habitude Pentax à savoir sortir un flagship (généralement un 645) pour puiser dans votre nouveauté de quoi fabriquer un super petit format, ce fut le cas pour le Super-A qui est né juste après un 645, pour le K5, le K3... alors n'oubliez pas un K1 plein format après votre 645 Z !...

MISE À JOUR DU 16/04/2014 :
J'ai écrit hier mes premières impressions sur le nouveau Pentax 645Z, sans en posséder les caractéristiques, aujourd'hui, j'ai pu en apprendre plus, ce qui doit me faire modifier pas mal de choses dans l'article d'origine...

Débutons par l'idée d'une micro amélioration du 645 D : en réalité il s'agit d'une refonte en profondeur ! Si la forme générale n'a pas évolué, le cœur de la bête est 100% nouveau !!! Fini le CCD de 40 Mpxl, bonjour le CMOS de 50 Mpxl... Mais le plus dément c'est sa sensibilité de capteur poussée à 204.800 ISO (oui, je me suis bien relu, pas de faute de frappe !)... La mise au point de 11 collimateurs dont 9 en croix est passée à 27 collimateurs dont 25 en croix (!!!) avec un nouveau module SAFOX 11. L'exposition change de génération également en passant d'un classique multizones de 77 segments (ce qui n'était déjà pas si mal) à un capteur RVB de 86.000 pixels (!!!)

À part cela, il faut noter une volonté évidente de faire sortir le 645 de son ghetto (le studio)... Outre sa sensibilité impressionnante, le 645Z est capable de rafales de 3 images/secondes, certes cela paraît bien peu MAIS n'oublions pas qu'il s'agit d'un moyen format ET de fichiers images de 50 Mpxl (!!!) cela est assez extraordinaire du coup... Bien sûr, la super tropicalisation Pentax est également présente... Il ne s'agira pas d'un boîtier de grand reportage en terrain de guerre mais tout de même, ce 645Z trouvera bien sa place en photographie extérieure voire de reportage (calme !).

Il n'y a qu'un point sur lequel je ne m'étais pas trompé, c'est le prix... je l'estimais à 10.000€ alors que le 645Z devrait être proposé à 8.000€ nu, si on lui adjoint un objectif (ce qui est tout de même la moindre des choses) on finit effectivement à 10.000€ !!! En toute logique, le 645Z devrait accepter les optiques de tous les 645 de l'histoire de Pentax ainsi que les innombrables optiques pour 645 (ou 60x60) européens ou soviétiques adaptables aux anciens 645 de Pentax, ce qui permettrait quelques économies, MAIS avec un capteur de 43,8x32,8 mm, avec le 645Z on se retrouve avec une focale "normale" de 55mm, bien loin des 75 ou 80mm de focale "standard" d'un vrai full frame 45x60... donc toutes les autres focales se trouveraient être transformées en "longue focale" (c'est le même problème qu'avec un APS-C quand on veut utiliser des focales prévues pour le full frame 24x36 !)

Le plus dérangeant, à mon avis, c'est tout ce qui a été greffé sur ce 645Z : un écran LCD articulé -comme sur des boîtiers amateurs-, un mode vidéo -comme sur des boîtiers amateurs-, un Live view -comme sur les boîtiers amateurs- . Tous ces petits détails qui me font craindre que Pentax n'a nullement l'intention de fabriquer un « bête » full frame en 24x36 en préférant se positionner sur l'excellence en APS d'un côté et en rendant « accessible » le superlatif du moyen format !... Mais à presque 8.000 €, ce 645 Z (nu) trouvera-t-il sa place chez les amateurs (même fortunés) alors que pour ~6.000€ ils pourraient s'offrir un Canon 1Dx nu (avec "uniquement" 19 Mpxl) ou un Nikon D4s nu (avec "uniquement" 16 Mpxl) ? Et que dire si on devait le comparer avec les ~2.500€ pour un Canon 5D mk3 nu (avec "seulement" 22 Mpxl) ou un Nikon D800e nu (avec "seulement" 36 Mpxl) ? Bien sûr, on devrait plutôt comparer ce Pentax 645Z à un Hasselblad moyen format ou à un Phase One moyen format qui tarifent tous à plus de 3x le 645Z (!!!) mais tout de même !... Sans compter que pour traiter des images de 50 Mpxl il faut posséder une chaîne informatique qui tienne vraiment la route !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu. LES IMAGES SONT CELLES DE PENTAX ®
(tirées de leur page http://www.ricoh-imaging.co.jp/japan/products/645z/)

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


05/04/2014 : Jouer les experts ...

Vous avez certainement tous vu au moins un film ou une série télévisée montrant des enquêteurs agrandir 1000 fois une image pour repérer un suspect... Bien sûr, cet agrandissement ne causant aucune pixellisation, il était évident qu'il ne s'agissait que d'un trucage improbable de cinéma... Et bien voilà que PhaseOne® a contrecarré mon jeu favori (me moquer de ma compagne qui adore les "experts") puisqu'aujourd'hui la société danoise communique sur leur toute dernière création !!!... Il est maintenant possible de jouer aux experts chez soi...

Vous pouvez aller visiter leur page ici, mais, en gros, voici ce qu'ils proposent pour leur logiciel Capture One® pro 7 :

Une "bête" image... Au passage, on apprend (en fait JE l'apprends, puisque je l'ignorais !) que même les fichiers RAW de nos boîtiers ne présentent souvent qu'un partie de ce que le capteur peut capturer... Avec leur nouveauté, il est possible de récupérer ce que le boîtier a cropé à notre insu (!!!) :

C'est déjà bluffant mais le meilleur est à venir (!!!)... vous voyez la petite "tache" blanche à droite de l'image (assez loin devant le 4x4), on dirait une voiture non ? Donc si on fait un crop 100% et, au passage, un agrandissement supplémentaire, on obtiendra cela :

Comme on pouvait s'y attendre (dans la vraie vie !), on voit bien qu'il s'agit d'une voiture, on voit que la plaque minéralogique est présente mais pour lire ce qu'il y est marqué... c'est loupé... Et c'est là que la "magie" de leur algorithme opère :

C'est incroyable non ? Si nous étions début avril, je n'en aurais pas parlé... mais ce n'est pas le cas !... Bon, reste un point à éclaircir... l'angle de prise de vue... il y a presque un angle de 90° entre l'axe sur l'image originale et celui de l'image finale (!!!) Le logiciel permettrait-il une rotation 3D ? peut-être, mais je n'ai aucune information à ce sujet...

Et ce n'est pas tout, d'après leur communication, ils peuvent également retravailler les reflets afin de "recréer" un visage d'après un vague reflet sur une surface réfléchissante !!! Big Brother est à la portée de tous aujourd'hui... Ça fait frémir non ?

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu. LES IMAGES SONT CELLES DE PHASE ONE®
(tirées de leur page http://blog.phaseone.com/new-forensic-enhancements-in-capture-one-pro-7/)

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


02/04/2014 : Bienvenue à CAPTURE ONE PRO 7® ...

Ça y est, j'ai craqué... À défaut d'avoir les moyens de m'offrir un appareil moyen format numérique étiqueté PhaseOne®, je me suis offert le dérawtiseur danois... Je vais vous donner ici mes premières impressions à chaud... biens sûr, je ne manquerai pas de développer plus longuement lorsque j'aurais réussi à le "prendre en main"... Vu la richesse du logiciel, cela risque de prendre du temps, mais bon...
Pourquoi avoir choisi CaptureOne alors que je possède déjà une licence Lightroom et que

je possède Corel PaintShopPhotoPro ? La question ne manque pas d'intérêt ! En effet, CaptureOne a la même vocation que Adobe Lightroom. D'un autre côté, CaptureOne offre toute une panoplie d'outils de traitement d'image, un peu à la manière de Corel PaintShopPhotoPro (mais toutefois moins riche que PSPP).

D'abord, l'interface de C1 (CaptureOne) ressemble beaucoup à celle de LR (Lightroom) même si les commandes sont uniquement localisées à gauche de l'écran. En plus, C1 fait la même chose que LR et coûte aussi cher... mais les algorithmes de C1 semblent beaucoup plus puissants et beaucoup plus souples que ceux de LR. En plus, le travail sur les images est beaucoup plus intuitif avec C1 qu'avec LR. Bon, il est vrai que je ne possède pas Lightroom 5, mais la dernière mouture -à ce jour- n'est pas fondamentalement différente de sa version 4... Et je dirais que C1 semblerait se situer quelque part entre LR et Camera Raw avec une greffe des fonctions principales de Photoshop, les seules que le photographe "de base" utilisera.

Pour comparer C1 à PSPP, on remarquera que PSPP possède une interface beaucoup plus touffue et beaucoup plus riche... mais en réalité PSPP, contrairement à C1, bien que permettant de dérawtiser, se proposera plus de travailler les images et se situera beaucoup plus près d'un "micro" Photoshop avec un pseudo CameraRaw, alors que C1 est un "vrai" dérawtiseur qui embarque quelques outils de traitement indispensables... C1 possèdera donc des outils de travail des RAW beaucoup plus puissants que ceux de PSPP...

Voyons les premiers points positifs (peut-être qu'à l'utilisation je les apprécierai moins !) :
- C1 offre un système étendu de cataloguage et de classement des images (beaucoup mieux que LR)
- C1 offre un système d'acquisition (téthering) plus étendu que LR et peut même gérer l'éclairage Prophoto® du studio selon les réglages de l'appareil (mais cela ne me servira pas, du moins pas tout de suite !!!). Cette acquisition est encore plus étendue pour qui travaille sous MacOS (et iOS), ce qui n'est pas mon cas.
- C1 offre un traitement automatique de base qui donne des résultats extraordinaires dans près de 98% des cas, dès l'importation... les petits curseurs ne servent qu'à affiner ces réglages automatiques.
- C1 modifie à presque 100% l'APN qui a fait la photo (!!!) si, si !... Je n'ai JAMAIS réussi à obtenir des images d'une telle présence, d'une telle netteté d'un tel éclat avec aucun autre logiciel, même après des heures de travail (alors qu'ici c'est quasiment immédiat et presque automatique !!!)
- C1 modifie à presque 100% l'APN qui a fait la photo (!!!) encore ? Oui, mais je veux parler du bruit ISO (et du bruit tout court d'ailleurs), je n'ai JAMAIS réussi à obtenir des images aussi propres avec aucun autre logiciel même après des heures de travail... alors qu'ici c'est immédiat et presque automatique !!!
- même si C1 est destiné à travailler les RAW, il ne snobe pas les JPEGs pour autant...
- l'interface de C1 est "propre", bien pensée et accessible si pas forcément 100% intuitive
- le système d'aide de C1 (principalement en ligne même depuis l'interface) est pléthorique... et, cerise sur le gâteau, se voulant un logiciel professionnel, C1 entre dans le cadre d'une politique de PhaseOne qui consiste à vous envoyer tous les jours, via e-mail, des liens pour vous donner des trucs et astuces ou des témoignages...
- C1 offre des outils que je n'ai encore jamais rencontré sur un autre logiciel, je pense particulièrement à l'outil de surlignage des zones de netteté parfaite de l'image (entre autre)
-  C1 offre également les outils "classiques" de retravail d'image tels les courbes, les niveaux, les histogrammes, le réglage de netteté, le HDR, les réglages locaux et généraux, la balance des blancs, l'amélioration de la tonalité, l'effacement des taches ou des poussières mais également un éditeur de couleur, l'utilisation de masques, etc...
- C1 permet une édition non destructrice de ses RAW.
- C1 est déjà connu pour sa puissance de gestion du bruit.
- C1 permet la correction des perspectives et des distorsions.
- C1 reconnaît les RAW et les caractéristiques d'un nombre important de boîtiers mais également certains objectifs.
- C1 permet de créer (facilement) un profil de correction des dominantes possibles avec certains objectifs
- avec C1, il est aussi facile d'appliquer des corrections à plusieurs images que de faire un "copié/collé"
- C1 propose des "actions" toutes prêtes (à télécharger gratuitement) mais vous permet d'en créer de toutes pièces.
- Pouvoir retravailler facilement ses images et faire l'économie (non négligeable) de Photoshop, que demande le peuple ? En plus, à l'heure où Adobe demande un abonnement (discutable vu la sécurité du système !!!) pour son nuage, voilà une alternative de poids !... Et, après tout, s'éloigner de la suprématie d'Adobe peut également être un argument !...

Voyons maintenant les points négatifs que j'ai déjà repérés :
- C1 est relativement lent surtout lors de la création et de l'affichage des catalogues (sur ma configuration du moins... avec un PC "moderne" cela ne serait probablement pas le cas)
- Certaines fonctions de C1 sont assez lentes (même remarque que ci-dessus... avec ma configuration !)
- la liste des objectifs dont le profil est intégré est assez restreinte (surtout par rapport à LR), c'est dommage, même si on peut très bien s'en sortir manuellement -mais c'est plus long-
- C1 propose une logique de fonctionnement qu'il faut acquérir (mais est-ce un défaut ? il en va de même pour tous les logiciels !)

Voilà tout ce que je peux en dire aujourd'hui... Il va falloir que j'apprenne à le maîtriser avant de vous en reparler plus longuement.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


27/01/2014 : IL FALLAIT BIEN S'Y ATTENDRE... CETTE FOIS ON A TOUCHÉ LE FOND !!!...

La photographie a toujours été un "monde" de passionnés jusqu'au jour où est né la photo numérique grand public. Là une nouvelle espèce de "photographes" a vu le jour... les geeks (au sens des gens qui s'intéressent à l'objet technologique et non pas qui s'investissent dans une passion !)... Pour eux l'appareil photographique se réduit à un outil hautement technologique qu'il convient de "décortiquer" et ne sert certainement plus à faire de la photographie...

Bon, il y a de la place pour tout le monde dans notre vaste monde mais une étape a été franchie il y a peu, étape qui risque fort de ternir un peu plus le terme de "photographe"... Voici qu'est apparu (aux États Unis, mais les "geeks" des autres contrées ne sont pas oubliés !) un concours photo dont le slogan était « Marre de ces concours où des photos floues, pleines d’aberrations et de distorsions et dépourvues d’informations techniques remportent des palmes sous le prétexte qu’elles sont émouvantes ou artistiques ? Vous serez heureux d’apprendre l’arrivée du concours Photogeek, destiné aux maniaques du matériel plutôt qu’aux fans de photo. »

C'est ainsi que les nouvelles "classes" de concours ne sont plus ni le paysage, ni l'architecture, ni la photo de rue, ni le portrait, ni le nu, ni la photo conceptuelle, ni le montage photographique, ni la macrophotographie mais plutôt les obsessions techniques telles que la netteté dans les angles, le rendu du relief, les mires de test 2D, l'accumulation d’accessoires entre objectif et appareil, l'illustration des éléments à l’intérieur d’un objectif, la correction logicielle des aberrations, la démonstration de plage dynamique, l'appareil sans mode vidéo, etc...

Je suis prêt à accorder de l'intérêt à toutes les curiosités mais là (!!!) vouloir mettre sur un pied d'égalité la photographie et des images pareilles... c'est trop !... Cela reviendrait à vouloir comparer un photographe amateur qui se saigne aux quatre veines pour s'acheter du bon matériel dans le but de créer de belles images à un "désosseur" richissime qui se paye le nec plus ultra des dernières nouveautés pour photographier deux mires et jeter son acquisition au bénéfice du dernier boîtier sorti... Cela serait moitié mal si, après avoir "testé" ses deux mires, le "geek" revendait à bas prix à un amateur photographe ce matériel qui fait rêver... car tester un matériel photographique, même numérique, c'est le pousser dans ses derniers retranchements dans la création d'une image fouillée et pas uniquement "tirer" des feuilles blanches pour dépister un éventuel vignettage !...

À moins qu'il faille remercier ces fanatiques des tests de "laboratoire" pour créer la scission entre la "vraie" photographie (sous entendu : argentique) et la technologie photographique (sous entendu : numérique)...

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pourrez toujours visiter le blog de Lensrentals.com sur http://www.lensrentals.com/blog/2013/10/the-first-annual-photogeek-geek-photo-contest qui présente le 1er concours de 2013 qui sera certainement renouvelé... en 2014...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


05/11/2013 : NON CE N'EST PAS UNE BLAGUE !!!

Je répète depuis toujours et sur plusieurs de mes pages que la photographie argentique n'est pas morte et qu'elle n'est pas prête à rendre l'âme !... Jusque là vous pensiez, et moi aussi, qu'il fallait se tourner vers le reflex F6 de chez Nikon (et cambrioler une banque !) pour s'offrir un reflex argentique neuf OU ALORS se tourner vers le marché de l'occasion.

Et bien figurez-vous qu'il est possible de se procurer un boîtier argentique neuf avec monture d'objectif Nikon pour... moins de 300€ (nu, bien sûr !)... Bon, l'info n'est pas nouvelle pour les geek du net mais perso, je découvre...

Voici la marque, les noms et les caractéristiques de ces deux modèles très proches :

1) KENKO KF-1n Chrome

Kenko a la délicate attention de proposer sous sa marque un boîtier argentique reflex semi-automatique à l'heure ou toutes les nouveautés sont équipées d'un capteur silicium. Ce reflex basique est disponible en monture Nikon Ai. Ses entrailles ne sont pas inconnues car elles sont communes à beaucoup de reflex argentiques d'entrée de gammes des années 90 à nos jours : Nikon FM 10, Yashica FX 3, etc...

Il possède tous les petits raffinements des boîtiers hauts de gamme compacts des années 80 : posemètre Silicium, affichage par diodes, vitesse maximum de 1/2000ème de sec, stigmomètre à 45° et testeur de profondeur de champ.

Sa mécanique éprouvée, sa facilité d'emploi en font un boîtier idéal pour débuter en argentique ou pour faire vivre un parc d'objectifs manuel.

Caractéristiques techniques :
Modèle: KF-2N
Type: Reflex 24x 36 (film 35mm)
Monture: Nikon F /Ai
Testeur de profondeur de champ
Obturateur mécanique, vitesses de 1/2000 à 1s et pose B
Retardateur: 10 secondes
Vitesse de synchronisation maxi: 1/125 ème de seconde
Prise de synchro flash et sabot synchronisé
Multi-expositions possibles, bouton de débrayage sur la face avant
Posemètre intégré, mesure centrée
Limites de couplage du posemètre: EV5 à EV17 (ISO100 / F1.7)
Sensibilité de film: 25 à 3200 ISO
Batteries: Deux SR44 oxyde d'argent 1,55V ou deux LR44 alcalines 1.5V
Dimensions: 138mm x 60mm x 90mm
Poids: 520g

2) KENKO KF-2n Chrome

Kenko a la délicate attention de proposer sous sa marque un boîtier argentique reflex semi-automatique à l'heure ou toutes les nouveautés sont équipées d'un capteur silicium. Ce reflex basique est disponible en monture Nikon Ai. Ses entrailles ne sont pas inconnues car elles sont communes à beaucoup de reflex argentiques d'entrée de gammes des années 90 à nos jours : Nikon FM 10, Yashica FX 3, etc...

Il possède tous les petits raffinements des boîtiers hauts de gamme compacts des années 80 : posemètre Silicium, affichage par diodes, vitesse maximum de 1/4000ème de sec, stigmomètre à 45° et testeur de profondeur de champ.

Sa mécanique éprouvée, sa facilité d'emploi en font un boîtier idéal pour débuter en argentique ou pour faire vivre un parc d'objectifs manuel.

Caractéristiques techniques :
Modèle: KF-2N
Type: Reflex 24x 36 (film 35mm)
Monture: Nikon F /Ai
Testeur de profondeur de champ
Obturateur mécanique, vitesses de 1/4000 à 1s et pose B
Retardateur: 10 secondes
Vitesse de synchronisation maxi: 1/125 ème de seconde
Prise de synchro flash et sabot synchronisé
Multi-expositions possibles, bouton de débrayage sur la face avant
Posemètre intégré, mesure centrée
Limites de couplage du posemètre: EV5 à EV17 (ISO100 / F1.7)
Sensibilité de film: 25 à 3200 ISO
Batteries: Deux SR44 oxyde d'argent 1,55V ou deux LR44 alcalines 1.5V
Dimensions: 138mm x 60mm x 90mm
Poids: 520g

Avec, en plus, une garantie de 1 an...

Sources et photo :
http://www.lapetiteboutiquephoto.com/boutique/liste_produits.cfm?type=184&code_lg=lg_fr&num=121

Mais, bien sûr, on en trouve quasiment partout...

Bon, ce n'est pas que les "vrais" Nikon d'occasion soient difficiles à trouver ni qu'ils ne soient à un prix très abordable, mais bon... Du matériel argentique neuf à (beaucoup) moins que 1000€ (Voigtlander par exemple) ça méritait d'être souligné...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


21/08/2013 : Bienvenue au CANON EOS 3

Décidément, ce mois d'Août 2013 a été faste pour la collection Canon... En 13 jours seulement, me voilà en possession de l'α (alpha) et de ω (ohmega) de la gamme EOS argentique. L'EOS 650 était le premier de la lignée, l'EOS 3 le dernier (si on fait abstraction de la sortie de l'EOS 1v argentique sorti en 2000 et qui n'avait pour rôle que de rassurer les vrais professionnels que Canon ne les oubliait pas... le 1v étant le dernier des Mohicans de Canon -encore disponible sur commande en 2013- comme le F6 est le dernier des Mohicans de Nikon... tous deux condamnés à rester au catalogue ad vitam æternam...).

Bien sûr, pour un collectionneur, l'EOS 3 n'a pas d'autre valeur que sa marque de fin d'une époque... MAIS pour le collectionneur - photographe, ce boîtier né en 1998 a tout de même été le meilleur boîtier EOS argentique (normal, c'est le plus récent - je fais toujours abstraction du 1v-)... il a même réussi à survivre au passage du numérique, puisque si Canon a mis sur le marché son premier reflex numérique en 2000, l'EOS 3 est resté au catalogue jusqu'en 2007 (donc en magasin encore plus longtemps !)

On a dit que le Canon EOS 3 était la "répétition générale" de ce que devra être le reflex professionnel numérique Canon (à vérifier si c'est vrai !) mais que finalement, vu le prix de revient (et le prix de vente d'ailleurs), Canon a décidé d'abandonner quasiment tous les raffinements de l'EOS 3 pour l'ensemble de sa production numérique, même en tout haut de gamme professionnelle (d'ailleurs, l'EOS 1v n'en a pas bénéficié non plus !...)

Il est vrai qu'à part l'écran LCD arrière et le capteur numérique, l'EOS 3 avait tout du reflex numérique, même des menus de personnalisation (difficiles à gérer sans écran LCD).

Mais je vous en dirai plus dans les rubriques matériel et test... ainsi que dans mode d'emploi ...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


08/08/2013 : Bienvenue au CANON EOS 650

Mais il ne s'agit pas d'une nouveauté ! Non, bien sûr, et loin s'en faut ! Ce boîtier est né en 1987... Pourquoi donc en avoir fait l'acquisition ? Il n'est pas vieux, ou du moins pas assez vieux pour faire son entrée dans une collection, il n'est pas franchement beau, c'est le moins que l'on puisse dire (!!!), il n'est pas franchement révolutionnaire... à voir (!!!) c'est tout de même le tout premier boîtier EOS de l'histoire et, s'il n'a pas révolutionné le monde de la photographie, il aura tout de même marqué -et durablement- les créations Canon...
Bon, ce serait trop beau, mais je pense bien que je serai incapable de rassembler tout Canon dans ma collection, et même si je devais me limiter au système EOS :

C'est tout, je me suis bien fait une raison avec la production Pentax, je pourrai aussi assumer avec la production Canon !

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


27/07/2013 : Adobe sacrifie les amateurs sur l'hôtel des bénéfices ?

Ce n'est pas par hasard que je viens de souligner l'opportunité d'essayer CaptureOne (voir paragraphe précédent -en dessous-). Adobe a fourni une collection impressionnante de logiciels et utilitaires pour les photographes. Je ne ferai que souligner :
- le format RAW DNG qui se voulait devenir à plus ou moins court terme LE format RAW
- Lightroom
- Photoshop bien sûr (même si rares sont les amateurs à avoir les moyens de l'acquérir).
- Et je laisse de côté tous les petits utilitaires gratuits dont je parle de-ci de-là dans mes pages.

Tout le monde s'est habitué à compter avec les produits Adobe et voilà que Photoshop CS6 et CameraRaw8 signent la perte de l'autonomie !... Adobe se lance dans les nuages (le cloud) avec Adobe Photoshop CC. À partir de maintenant, il faudra payer un abonnement pour pouvoir utiliser photoshop... autant dire que vous avez drôlement intérêt à beaucoup l'utiliser pour espérer rentabiliser votre location !... Mais si ce n'était que cela ! Puisque le monde "CS" disparaît, le monde CameraRaw disparaît aussi... donc tous les nouveaux appareils photo produiront des fichiers RAW qui ne seront plus compatibles avec photoshop !!! Donc obligation est faite de se tourner vers l'abonnement Adobe !... Franchement c'est déloyal... On se sera saigné aux quatre veines pour nous offrir un photoshop, les CameraRaw étant mis à jour gratuitement ... jusqu'au jour où il fallait absolument changer de version de photoshop pour bénéficier des mises à jour de CameraRaw... ce n'était déjà pas très propre (!!!) mais en téléchargeant gratuitement DNG Converter, on augmentait la lourdeur de notre workflow mais on pouvait bénéficier des RAW des nouveaux boîtiers dans la version de photoshop que l'on possédait...

« Grâce » à photoshop dans les nuages, disparu DNG Converter, disparu photoshop, et apparu l'abonnement Adobe... Si cela n'est pas ce qu'on appelle une double peine, je ne sais pas comment l'appeler !...

Adobe a promis de poursuivre « pour un temps » les mises à jour de DNG Converter. Je ne me fais aucune illusion, quand un monstre capitaliste fait des promesses, il les honore rarement... on aura des mises à jour pendant combien de temps ? Un mois ? Un an ?

Il a également promis de poursuivre Lightroom. Je suis peut-être paranoïaque mais cette promesse raisonne à mes oreilles comme le glas d'une autre philosophie pour le photographe amateur...

On dirait qu'Adobe souhaiterait voir se multiplier les sites de téléchargement pirates avec offre de photoshop CS6 cracké... ou s'il ne le souhaite pas, il fait comme si...

Espérons que les autres éditeurs sérieux de logiciels de traitement de RAW ne nous fassent pas le même coup... sinon adieu la photographie amateur... Le JPEG c'est bien mais un peu limite... Les nouveaux appareils ne proposeront même plus de RAW puisqu'il n'y aura aucun moyen de les traiter, bref, ... la bérézina !...

À moins que de nouveaux producteurs ne se lancent dans la fabrication de films photographiques... là ça changerait tout... on abandonnerait (enfin) le numérique pour revenir à la bonne vieille photo d'antan...

Je proposerai plutôt une autre alternative en appelant les fabricants d'appareils à généraliser la compatibilité ascendante de leurs RAW de manière à utiliser tous les nouveaux boîtiers avec nos anciens logiciels... mais je ne me fais aucune illusion !... Les loups ne se mangent pas entre eux (les hyènes non plus !).

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


27/07/2013 : CaptureOne gratuit, ça vous intéresse ?

Je ne vais pas vous faire l'article sur CaptureOne, je n'ai aucun intérêt (même pas financier !) à promouvoir ce logiciel, mais tout le monde le connaît, au moins de nom...

Et bien, si vous suivez le lien ci-dessous, vous pourrez télécharger légalement et utiliser gratuitement CaptureOne 6 (en même temps, à ce prix là vous ne voudriez pas non plus profiter de CaptureOne 7 avec mise à jour gratuite à vie !!!).

Je suppose que cette opération n'aura qu'un temps, mais je ne sais pas combien de temps cela sera possible. Cela dit, vous pourrez toujours essayer, si l'opération n'est plus à l'ordre du jour, vous ne risquez rien de plus que de vous retrouver face à un refus !...

Attention, ne vous laissez pas impressionner par la procédure, c'est un peu flippant mais allez-y, j'ai testé, rien à craindre.

1) Rendez-vous à cette adresse ici.
Vous vous retrouvez sur une page précisant que le logiciel coûte 69,00€ !... Faites comme si vous n'avez rien vu et cliquez sur « ajouter au panier » (Add to card)
2) Créez un compte : une adresse e-mail valide et un pays suffisent.
3) Il existe une zone dans laquelle on peut saisir un n° de coupon promotionnel, tapez-y DCM2013
4) La facture passe instantanément de 69,00€ à 0,00€ (!!!)
5) Validez la « commande »
6) Téléchargez le fichier d'installation
7) Pendant le téléchargement vous aurez reçu un e-mail contenant le code de validation, rendez-vous sur votre boîte mail.
8) Installez
9) Utilisez
10) C'est tout ! Et en plus, au bout de 2 jours vous recevrez par mail une facture de ... 0,00€

Bonnes photos.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


07/07/2013 : allez, on va se mettre un peu hors la loi !

Les accros du web le savent certainement déjà, pour les autres, permettez-moi de vous donner une petite technique pour obtenir Adobe Photoshop CS6 gratuitement et facilement.

Ce tutoriel n'est pas le mien... mais j'A-DO-RE, c'est pourquoi je vous le donne en lien.
c'est ici

Merci Adobe... je préfère vous voir ainsi qu'en "ogre" dévorant tout ce qui touche à l'image...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


18/06/2013 : je suis certainement un gros nul mais j'assume !!!

Je ne sais pas exactement de quand date l'événement que je vais relater ici maintenant mais personnellement je le découvre à peine !...

Connaissez-vous cette photo :

Elle est signée Andreas Gursky, photographe allemand que j'avoue ne pas connaître. Comment la trouvez-vous ?

Personnellement : pas terrible... Paysage banal, image plate, pas de lumière, un ciel gris et quasiment vide, pas de relief, pas de perspective, un décor sans intérêt, pas de message, tout au plus un graphisme ennuyeux, bref, une image que tout le monde pourrait faire et abandonner, au mieux, au fond de ses tiroirs, au pire au fond de sa corbeille !... Si encore il l'avait intitulée « tranche napolitaine » on aurait pu sourire du clin d'œil humoristique mais « Rhin II » c'est au dessous de tout !...

Eh bien, ce "super raté" a été vendu 3.100.000€ ! L'acheteur l'a considéré comme un chef d'œuvre de l'art photographique !!! Je pense que je vais essayer de contacter Andreas Gursky, je vais lui confier tous mes clichés moyens afin qu'il y appose sa signature et nous nous partagerons les gains de la vente !...

Dans notre monde qui perd tous ses repères dès qu'il possède trop de richesses, ce n'est plus l'objet que l'on achète, mais le nom, du moins je le suppose !... Et, désolé, je suis certainement un gros nul, mais je l'assume... cette photo, je la trouve franchement ... loupée !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


29/03/2013 : sautez sur les fins de série !

Canon vient de sortir deux nouveaux boîtiers reflex : le 100D et le 700D et abandonne le 600D !... Ce "petit" boîtier reflex d'entrée de gamme qui est pourtant bien meilleur et bien moins cher que son "grand frère" se voit donc afficher des tarifs "bradés"... Si vous cherchez un excellent boîtier "amateur" ou un excellent deuxième boîtier (un "mulet" comme je dis), faites comme moi, sautez sur l'occasion !... Je ne sais pas encore ce que feront de plus que lui les 100D et 700D, mais à ce prix, il n'y a pas photo... au mieux ils vaudront les qualités du 60D -que je trouve moins bien ou au mieux aussi bien que le 600D mais bien plus cher-.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


30/12/2012 : une vie après la vie ?

Kodak, la marque historique est moribonde, ce n'est plus un secret pour personne. Il a été décidé de ne mettre la clé sous la porte qu'après avoir vendu tous ses brevets - il est vrai qu'un passif de 525.000.000$ peut stimuler à prendre ce genre de décision ! -. On pouvait donc espérer que les amoureux de l'argentique qui sont encore légion (et dont je fais partie) auront encore la possibilité de trouver des films et de la chimie Kodak sous une autre marque.

Et voilà que la décision est tombée : Kodak ne conservera plus qu'une activité dans l'emballage et l'impression commerciale (industrielle), tout le reste est déjà vendu ou en cours de cession et... aucune trace de la branche argentique !... L'impression photo online a déjà été cédée début 2012 à la société Shutterfly, tout le reste a été "digéré" par, tenez-vous bien : Google, Apple, Reserch in motion, Amazon, Microsoft et... Facebook !!! Autant dire que nos espoirs d'argenticiens sont brisés !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


19/12/2012 : minable ? vous avez dit minable ?

Avez-vous déjà imaginé vous servir de votre boîtier (même aussi gros qu'un Canon 5D Mark II) comme vulgaire capuchon d'objectif ? Non, bien sûr !
Avez-vous déjà imaginé transformer votre boîtier en observatoire astronomique ? Non, bien sûr !
Avez-vous déjà imaginé pouvoir faire l'acquisition d'un zoom à hyper longue focale ? Non, bien sûr !

Alors, j'ai fait une folie pour que vous ne la fassiez pas, ou plutôt, j'ai fait une folie pour le cas où vous décidiez de la faire aussi... mais en toute connaissance de cause...

Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Phoenix® ? Non ?
Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Opteka® ? Non ?
Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Rokinon® ? Non ?
Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Vivitar® ? Non ?
Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Bower® ? Non ?
Avez-vous entendu parler de l'hyper zoom de Samyang® ? Non ?

Alors il était grand temps que vous lisiez cet article... Le constructeur Coréen Samyang®, dont la réputation commence à s'imposer, a mis sur le marché un hyperzoom "universel" pouvant s'adapter à tous les boîtiers. Sa fabrication étant tellement marginale et pourtant si intéressante que toutes les autres marques citées ci-dessus se sont empressées de commercialiser ce même zoom sous leur propre nom.

Bon, vous l'aurez deviné, il s'agit bien du zoom 650-1300mm f/8-16.
On peut lire des tas de choses sur cet objectif gigantesque sur de nombreuses pages sur internet, et aucune remarque ne ressemble à l'autre, super pour certains, pas mal pour d'autres, nul pour les autres...

Vous me connaissez maintenant, je n'aime pas suivre bêtement ce qu'on me raconte, il faut que je me fasse ma propre idée (et que je vous la livre !). Mes antécédents d'amoureux de matériel soviétique, d'amoureux de moyen format m'ont formés au matériel lourd, grand et d'emploi plus ou moins difficile, je pense donc être bien placé pour vous donner un avis objectif sur ce "caillou".

Certaines personnes (non autorisées) ont dit qu'il s'agissait d'un objectif de 650mm à ouverture fixe f/8 muni d'origine d'un doubleur de focale intégré... n'importe quoi, ce n'est pas parce qu'il s'agit d'un zoom qui va de 650mm f/8 à 1300mm f/16 (effectivement, les extrémités tant en focale qu'en ouverture peuvent le faire penser) qu'il s'agit d'un objectif à focale fixe muni d'un doubleur intégré (!!!) car comment expliquer, dans ces conditions, les focales et les ouvertures intermédiaires ?

Vu le prix de la bête (inférieur à un objectif "normal" de bas de gamme), j'ai poussé le vice jusqu'à l'équiper d'un doubleur de focale (à 20€) pour en faire un 1300-2600mm (f/16-32). Non pas pour démultiplier sa "puissance" mais bien pour souligner ses faiblesses !... Un doubleur souligne plus les défauts d'un objectif qu'il n'augmente sa focale !... Nous verrons tout cela dans les tests à venir. D'ailleurs, rien que pour le fun, si on monte un Pentax K5 sur ce zoom (ici, vu la taille et le poids, on ne peut plus dire qu'on monte l'objectif sur le boîtier !!!) on sera en mesure d'obtenir un objectif de 3900mm dû au format APS-C. Avec une focale de près de 4 mètres (!!!) vous voyez bien que je n'exagérais pas dans mon introduction en parlant de transformer un boîtier en observatoire astronomique !!!

Je viens de recevoir le matériel, laissez moi quelques jours et je vous concocterai un beau test (du moins je l'espère)... à moins que cette imbécillité collective au sujet de cette hypothétique fin du monde ne se révèle fondée... mais je n'y crois pas une seule seconde !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


07/11/2012 : ce que je préfère chez Nikon

Comme tous ceux qui visitent régulièrement mon site, vous savez que ne n'ai pas encore la chance de posséder un Nikon, donc je n'en dirai rien. Quoi qu'il en soit, à ce jour, sans avoir encore pu utiliser un Nikon, je puis vous dire que ce que je préfère de cette marque c'est ça. Mais je pourrai peut-être compléter et développer plus tard, qui sait ?...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


23/09/2012 : le Pentax K5 n'est heureusement pas mort !

Dans presque toutes les pages de mon site je répète que le Pentax K5 est un super boîtier. J'en étais tellement convaincu que je me lamentais presque de sa disparition prochaine. Mais Voilà, la Photokina 2012 va nous remonter le moral à nous autres amoureux du K5 ! Sa vie se prolonge d'au moins 2 ans !... Bien sûr, commercialement il était inenvisageable de le prolonger "artificiellement" donc Pentax a eu la "bonne" idée de lui passer un petit coup de lifting pour le laisser au catalogue !

Amélioration du système SAFOX (autofocus) -était-ce vraiment nécessaire ?- Amélioration de l'écran LCD pas forcément indispensable et en gros c'est tout d'où l'appellation K5 II (ils auraient pu trouver autre chose que le "II" qui fait un peu trop penser au Mark II de Canon à mon goût). En parallèle, on peut le trouver dépourvu de son filtre passe-bas sensé améliorer la finesse de l'image (une découverte de Fuji, que je n'ai pas encore pu tester) nommé lui K5 IIs.

Bref, HOURRA ! Le K5 (puisque c'est toujours lui à ~100% !) va encore enchanter nombre de photographes experts et professionnels... Si seulement Pentax pouvait entendre mes rêves : Reprendre la boite du K10 (le meilleur "emballage" de Pentax), conserver les hautes exigences du K5 (ce qu'ils semblent vouloir faire) et lui adjoindre un beau capteur full frame avec très peu de pixels (25 méga au maximum !) et pourquoi pas l'appeler K1... Je le crie très fort, pourvu que ma voix porte jusque dans les bureaux de direction Pentax !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


28/07/2012 : là on ne pourra pas dire que c'est truqué !

Ah, il y a quand même des fous sur cette terre ! Il y a même des soldats qui s'ennuient ferme sur leur terrain d'opération. Si vous prenez une personne qui présente ces deux problèmes et qui, en plus, est, semble-t-il, fanatique de photographie et de Pentax®... il nous permettra de voir ceci :

ici

On ne pourra plus dire maintenant que, si les fabricants s'en donnent la peine, la tropicalisation de nos appareils photos est inefficace !!! Cela dit, jamais monsieur Canon ou monsieur Nikon ne seront en mesure d'en faire autant... il faudrait peut-être vous y mettre les gars et ne pas compter uniquement sur les gueguerres des amateurs pour continuer à vendre votre matériel dans l'état !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


27/07/2012 : il faudrait tout de même arrêter de délirer un jour

OK, l'article ne date pas d'hier, mais je viens de le découvrir !... Vous connaissez déjà ma méfiance au sujet des superlatifs qui ne mènent à rien... Mais là, c'est le cauchemar !...

Avant d'aller plus loin, lisez donc ceci.

Quand je critique le Nikon D800 qui veut jouer au moyen format (et ne le sera jamais, ce ne sera toujours qu'un 24x36) au prix d'un investissement énorme et de grosses déceptions quant aux résultats comparativement au vrai moyen format, voilà que Canon nous fait la coquetterie de se donner les moyens de créer un APS (donc même pas un 24x36 !!!) qui veut jouer au grand format !!!

Vanité des vanités [...] comme disait l'autre... Messieurs les constructeurs, essayez déjà de corriger sur vos matériels actuels tous les défauts qui sont apparus en même temps que le numérique avant de vouloir jouer les apprentis sorciers dans la cour des grands qui ne vous est de toute façon pas -encore- ouverte !...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


15/07/2012 : art, oui, iconoclaste, ça dépend

Même un photographe amateur ne peut pas être totalement insensible à l'art d'une manière générale. Personnellement, sans avoir le talent d'un artiste, je ne suis pas indifférent à l'art au sens large, par contre, si j'aime la provocation artistique ainsi qu'une certaine forme "d'iconoclastie", je n'accepte pas certaines dérives et en voici une qui m'a fait tressaillir :

Si d'un point de vue purement design on peut applaudir, en tant qu'iconomécanophile on ne peut que critiquer !... J'espère que je ne froisserai personne en disant cela, un appareil photo, même ancien, ne peut vivre que pour capturer la lumière et certainement pas pour en diffuser... Crime de lèse majesté !

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


14/07/2012 : une image en dit plus que des mots

On est en droit de se demander pourquoi, après des années de « fidélité » à Pentax, je me suis décidé, un jour, à me laisser « dépraver » par le Canon 5D Mark II. D'ailleurs on m'a fait la remarque par mail !... J'aurais bien aimé répondre que même si son interface n'est pas celle qui me convient le mieux, les résultats obtenus me plaisent bien... Mais ça ne veut pas dire grand chose !... Ah, si j'avais été un artiste, ne trouvant pas les mots idoines, j'aurais toujours pu « pondre » quelque chose comme cela :


cliquer sur l'image pour trouver l'original

Je ne pense pas que Mads Peitersen, danois de son état, voulait parler du 5D Mark II en créant cette œuvre, mais elle correspond bien à ce que je pense en l'utilisant... ce n'est pas un appareil photographique, mais plutôt une espèce hybride de biomécanique... Joli !... en attendant l'APN ultime :

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


25/06/2012 : une « bombe » dans l'univers photographique

Bon, on va encore dire que j'ai un parti pris, mais tant pis, ce que j'ai à dire, je le dis !
Cela n'aura échappé à personne, a star is born dans la galaxie : elle s'appelle Canon 7D, c'est miraculeux, enfin un appareil photo génial !!! Il faut applaudir et crier la bonne nouvelle partout... et personne ne s'en prive d'ailleurs !... Personnellement, j'ai appris à faire un pas en retrait avant de signer quoi que ce soit ... et cette fois ci, cela m'aura aidé, encore une fois !

Voyez par vous-même :
La star montante : http://www.canon.fr/For_Home/Product_Finder/Cameras/Digital_SLR/EOS_7D/. Vous avez vu mes sources, ce n'est pas un forum de troisième ordre ! Vous avez bien lu cette page ? Rien ne vous a fait ressentir comme un goût de déjà vu ? Eh oui, il y a déjà deux ans qu'une « sous marque » avait sorti une espèce d'appareil sans trop d'intérêt, et il n'est pas dommage qu'il soit en fin de vie commerciale, car il faisait tache dans le paysage : http://www.pentax.fr/fr/reflex-numerique/pentax-k5.html. Eh oui, quand Pentax sort un bijou tout le monde rigole, quand Canon sort, deux ans plus tard (!) une pâle copie, tout le monde s'extasie !... Cherchez l'erreur... À noter quelques petits points :
Le 7D possède quelques joints d'étanchéité, contrairement au K5 qui est vraiment tropicalisé. Le K5 shootait à 7images/secondes en firmware 1.0, à 8 images/seconde en firmware 1.01... Canon fait un peu mieux pour l'autofocus, la mesure d'exposition et la vidéo mais avec 2 ans de retard c'est facile, et en plus, il augmente inutilement le nombre de pixels sur un capteur de taille similaire... Bravo Canon, Chapeau bas !!!

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page


11/06/2012 : Bienvenue au CANON 5D Mark II

Bon, je sais, on devrait lire ici « bienvenue au CANON 5D Mark III » mais ce site n'est pas un site d'actualité photographique... J'ai donc bien dit, sans erreur, Mark II ! En effet, maintenant que le Mark III est sorti (à plus de 3000€ nu, tout de même !..) il est devenu intéressant de courir les revendeurs Canon pour s'offrir (enfin) un 5D Mark II à un prix « honnête »... Le mien vient d'arriver, je lui souhaite donc la bienvenue.

Le temps d'étudier le mode d'emploi, de vérifier le calage de l'autofocus (voire de le peaufiner), je vais pouvoir jouer un peu avec... Je m'engage donc à vous livrer le résultat de mes tests au plus tôt...

A voir... et à comparer avec ma marque de prédilection habituelle... Pentax... En effet, l'immense majorité des testeurs professionnels placent le Pentax K5 un poil au dessus du Canon 5D (malgré son prix 2,5 fois inférieur, mais le K5 est un APS alors que le 5D est un full frame, ceci pouvant expliquer cela...) reste à voir ce qu'un utilisateur final en pense...

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page



Flag Counter
En savoir plus