Accueil
Index général
Contacter le Webmaster
Note de copyright
Particularités & fonctionnement
Vous pouvez participer
Appel aux internautes
Liens
Dernières mises à jour
Le livre d'or
Qui suis-je ?
Mon matériel (chéri)
La page des débutants
Quelques cotes
Ma galerie photographique
Ma carte blanche
Le tableau d'honneur
Historique de l'appareil photographique
La grande histoire de Pentax®
Les appareils photographiques de l'Est
Quelques modes d'emploi introuvables
Un petit « cours » de photographie
L'alphabet russe
Les logos des marques
Des bricolages pour photographes
Les mauvais plans à éviter absolument
Les théories influençant la photographie
Les fiches techniques
Mise au point sur...
Les secrets d'une photographie
Les tests approfondis
Les tests improbables
Quid du M42 ?
La photo vue par la toute jeune génération
Faire ses débuts en photo argentique
Faire ses débuts en photo numérique
Analogique | Numérique - Une alternative
Manifeste pour la lenteur en photographie
Questions & tuyaux en photo numérique
Quel objectif pour reflex Pentax numérique ?
Un fantasme devenu possible ?
Les foires à la photo - Dénicher des occaz
Un petit tour au laboratoire
Un peu de labo numérique
Choisir son appareil photographique
Quel appareil pour quelle photo ?
Choisir son (ses) objectif (s)
Choisir son statif
Quels accessoires envisager ?
Utiliser / faire revivre les filtres
Vérifier son matériel
Que penser des Kiev et de ceux qui les modifient ?
Acheter un appareil soviétique ?
Qu'est-ce que j'peux faire ? J'sais pas quoi faire !
Les lois d'une nouvelle expérience photographique
De l'acte photographique
Le grand match
Prendre soin de ses appareils photographiques
Où faire réviser/réparer son appareil photo ?
Composition : erreurs fréquentes à éviter plus conseils
Techniques photographiques évoluées
Programmer sa propre évolution photographique
Retrouver l'inspiration photographique
Créer un studio « professionnel » à moindre frais
Projets d'expérimentations
Expériences de paléophotographie
Parlons matériel (pas marque !)
Mes photographes préférés
Quid de la lomographie ?
Dernière minute
Questions / Réponses
1001 trucs à connaître
Et si on essayait de comprendre les photos ?
Et si on essayait l'originalité ?
Et si on s'essayait à la macrophotographie ?
Et si on s'essayait au panoramique ?
Et si on s'essayait à la trichromie ?
Et si on s'essayait à l'autochrome ?
Et si on s'essayait au noir et blanc créatif ?
Et si on se construisait un appareil sténopé ?
Et si on s'essayait au moyen format ?
Et si on s'essayait au grand format ?
Photographier sans lumière ?
Photographier avec un smartphone/une tablette
Photographier avec un compact bas de gamme
Ces petits trucs qui changent tout
La photographie itinérante
Les styles en photographie
La petite histoire d'une photographie
Devenir meilleur photographe
Équipement logiciel de qualité à bas prix !
Que peut-on attendre des logiciels photo ?
Divagations
Peut-on protéger ses créations ?
Le coin des polémiques
Hommage à FERNAND BIGNON
Lettre ouverte aux (futurs) argentistes
Les photographes sont tous C H A R L I E



 
Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Dans cette partie du site www.thydelor.eu/ j'ai décidé de créer une « compilation » de ce qu'il pourrait être indispensable de connaître pour débuter et pour progresser dans sa pratique photographique.

J'ai intitulé cette rubrique « 1001 trucs » sans savoir exactement combien je vais pouvoir en lister, mais une chose est certaine, quand cette rubrique sera complète (ce ne sera pas pour demain !!!!), on ne devrait pas être loin de ce nombre faramineux !!!

Vous trouverez ici, sans aucune suite logique et sans aucune relecture (des doublons sont possibles), des pensées, des recettes jetées sur la page comme elles me viennent. Certains items paraissent évidents, mais il fallait les souligner !... Il y a des infos d'ordre général, voire philosophiques, des infos techniques et autres. Bonne lecture donc, et qu'elle vous soit profitable...

N'hésitez pas à revisiter la page, au fur et à mesure des ajouts, il y aura des changements dans l'ordre des pensées, reprendre là où vous vous étiez arrêté vous expose à manquer les nouveautés...

Si vous appréciez cette page, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

1) Assurez-vous que vos "modèles" ne sourient pas face à votre objectif, sauf, bien sûr, si vous voulez faire une photo de famille (ou d'amis) !...

2) Approchez vous au plus près de votre "modèle" pour faire de la photographie de "portrait" (qu'il s'agisse de portrait serré, de portrait large -haut du corps- ou de portrait en pied). L'utilisation d'un téléobjectif est de toute façon recommandée, mais un très petit téléobjectif très lumineux sera votre meilleur allié. À mon avis, la perle, ici, serait un 85mm f/1.8 (voire f/1.4 si vous avez les moyens).

3) Choisissez le meilleur environnement le mieux adapté à la personne photographiée. Un portrait d'enfant sur fond trop chaotique peut perdre de sa valeur, un portrait de soldat en uniforme sur un fond chaotique sera parfait.

4) Pour vos clichés "sur le vif", il n'y a qu'une loi : patience et persévérance, cela paraît un exercice simple, mais les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances dès le début !

5) Ne fuyez ni la pluie ni les nuages ils apportent de la matière et du caractère aux photographies.

6) Ansel Adams disait qu'il n’y a aucune règle pour faire de bonnes photographies, il y a seulement de bonnes photographies.

7) Si quelque chose vous gène dans le viseur, corrigez le problème à la prise de vue, ne comptez jamais sur la post-prod !...

8) Suivez votre passion, vous ne réussirez que les images qui ont une relation avec vos goûts.

9) Tirez des leçons de vos échecs, revoyez vos fondamentaux et essayez de refaire l'image loupée.

10) N'arrêtez jamais d'étudier les subtilités de la lumière et de l'éclairage.

11) Essayez de trouver un joli parc ou un joli jardin près de chez vous pour essayer de faire de belles images à différentes heures de la journée (et de la nuit !) et à différentes saisons, c'est un sujet d'étude particulièrement formateur.

12) Apprenez à photographier en contre-jour, cela permet de mieux raconter une atmosphère.

13) Observez attentivement les images des professionnels, sans les imiter, vous finirez par ressentir ce qu'il est bon de faire.

14) Se lever très tôt et se coucher très tard (quitte à faire la sieste de 11h00 à 15h00) est une clé incontournable pour l'excellence du travail sur la lumière.

15) Déplacez-vous beaucoup autour de votre sujet, essayez des angles inhabituels voire audacieux de prise de vue.

16) Efforcez-vous de parler avec beaucoup de monde, tout le temps, vous serez assaillis de sujets photographiques et de "modèles" potentiels.

17) Quand la lumière est parfaite, la photo sera bonne, apprenez à "sentir" la bonne lumière.

18) Apprenez à utiliser les moindres fonctions de votre matériel photographique... Il n'y a rien de plus frustrant que de ne pouvoir réussir la photo d'un événement unique qui se produit devant vous pour une sombre histoire de non étude de son matériel !

19) Organisez-vous, à l'âge du numérique on perd ses images tant qu'elles ne sont pas imprimées. Créez-vous un système de classement et de sauvegarde d'image. La boîte à chaussure était parfaite pour l'argentique, il faut trouver mieux pour les images numériques...

20) Ne shootez pas comme des malades en pensant qu'il sera toujours possible d'effacer les images ratées ou inutiles... en réfléchissant de la sorte, vous n'évoluerez jamais ! Posez-vous systématiquement la question de savoir si un sujet mérite la photo, si la composition est bonne, si l'éclairage est bon, sinon ce n'est pas de la photographie, c'est de la perte de temps.

21) Ne vous comportez pas comme un photographe professionnel (encore moins comme un paparazzi !).

22) Ne réfléchissez pas comme un photographe professionnel (encore moins comme un paparazzi !).

23) Ne pensez pas que le matériel représente la chose la plus importante, choisissez un appareil qui vous plait et qui vous convient et restez-lui fidèle, l'appareil n'est qu'un outil, la photographie c'est le photographe qui la fait...

24) Expérimentez beaucoup, prenez des risques (pas au sens de mettre votre vie en danger !!! mais en violant les règles établies de la photographie classique !!!). Regardez le travail d'autrui et ne le copiez jamais...

25) Prêtez une attention toute particulière aux courbes et aux lignes, elles guident le regard du lecteur.

26) Engagez-vous avec vos "modèles". Vous devez aimer les gens pour les photographier. Regardez-les vraiment, sans l'objectif entre vous, débutez une relation de confiance, ensuite, seulement, une photographie sera envisageable. Un misanthrope ou un timide devrait ne pas s'essayer à la photographie de personnes (avant de se soigner !).

27) Pendant vos loisirs, emportez toujours un appareil photo, on ne sait jamais quand LE sujet se présentera.

28) Lors d'une balade photographique, ne craignez pas de revenir sans la moindre photo, il est préférable de ne pas faire de photo que de photographier sans conviction et sans plaisir.

29) Si vous voulez faire de la photographie de personnes "sur le vif", rentrez les coudes contre votre thorax au moment de placer l'appareil à hauteur d'œil, étendre les coudes comme un oiseau qui se prépare à décoller vous fera remarquer et vous louperez votre snapshoot...

30) Soyez patient et optimiste. Laissez aux choses tout le temps nécessaire dans l'espoir que quelque chose finira par se produire juste à côté de vous.

31) N'oubliez jamais de sourire aux gens que vous photographiez, vous paraîtrez moins effrayant qu'en restant caché derrière votre appareil (comme un chasseur caché derrière son fusil).

32) Ne suivez pas les tendances et n'essayez pas de copier le travail d'autrui, il y a suffisamment de sujets personnels et de traitements personnels de sujets classiques pour ne pas s'enfermer dans "à la manière de", même si, exceptionnellement, cela peut être drôle.

33) Attachez-vous à la création de l'image et à l'émotion de cette création plutôt qu'au travail de post production.

34) Henri Cartier-Bresson disait que la photographie peut fixer l’éternité dans un instant.

35) Concentrez vous sur votre propre façon de voir les choses et écoutez ce que vous dictent vos goûts.

36) Photographiez ce que vous aimez, shootez sans arrêt dans ce sens, vous finirez par créer un style.

37) Persévérez, n'hésitez pas à multiplier les expériences, depuis l'avènement de la photo numérique, les professionnels tirent des milliers d'images pour n'en garder que quelques unes, ne craignez donc pas les échecs.

38) Vous devez être mentalement prêt à la photographie, tant d'un point de vue forme physique (il faut être capable de supporter la chaleur comme le froid) que d'un point de vue comportemental (il faut être discret, humble, patient).

39) Photographiez toujours en RAW, convertissez-les en fichiers adaptés -même si lourds- à savoir en TIFF 16 bits et surtout pas en JPEG.

40) Sauvegardez toujours vos RAW originaux et vos TIFF, si possible sur plusieurs supports (disques durs externes et DVD).

41) Si vous souhaitez passer du temps à retravailler vos images, faites-en le moins possible et vérifiez toujours le résultat en le comparant à l'image originale (!!!) la post production peut très bien tuer une bonne image originale...

42) Pensez à vos compositions comme si vous étiez un peintre. Une photo est relativement vite "dans la boite"... retiendriez-vous cette scène, cette composition, cet éclairage s'il fallait les peindre (pendant des semaines) ?

43) Souvenez-vous que la technique fill in flash ou open flash (flash en plein jour) peut créer des lumières très froides, si vous souhaitez utiliser le flash, pensez à réchauffer la lumière avec un filtre par exemple.

44) Pour photographier en faible lumière, préférez un objectif de focale fixe lumineux à un zoom sombre, jouer sur la sensibilité du capteur a ses limites.

45) Gardez toujours présent à l'esprit l'apport de la profondeur de champ : usez et abusez des mécanismes de visualisation de la profondeur de champ, voire du mode live view si votre appareil en est pourvu.

46) Pensez systématiquement à la valeur de votre diaphragme, c'est d'elle que dépendra l'image finale. Si vous voulez absolument utiliser un mode automatique, préférez le mode auto à priorité ouverture, sinon, le mieux est de rester en mode manuel.

47) N'essayez pas de forcer une image, il faut être patient et attentif, observer longuement votre sujet pour le comprendre avant de le mettre en scène.

48) Vous devez apprendre à reconnaître le meilleur moment pour déclencher, chaque scène à un point de plus forte importance, juste avant, la puissance de l'image est insuffisante, juste après elle n'a plus la moindre valeur.

49) Si vous faites de la photo animalière, il faut étudier longuement les espèces que vous souhaitez photographier pour connaître leurs habitudes et leur comportement, ainsi que leur habitat, c'est à cette condition que vous pourrez anticiper et réussir les meilleures images.

50) Nadar disait que la Photographie est une découverte merveilleuse, une science qui occupe les intelligences les plus élevées, un art qui aiguise les esprits les plus sagaces - et dont l’application est à la portée du dernier des imbéciles.

51) Respectez votre "modèle" et soyez attentif à ses souhaits.

52) Tenez vous au courant des lois en matière de photographie, tant pour les lieux de prise de vue (pas tous autorisés) que pour les sujets photographiés (certains bâtiments ne peuvent pas être photographiés en vue de publication).

53) Si une idée de photo ne vous semble pas bonne, dans le doute, essayez toujours.

54) Dorothea Lange disait que l'appareil photo est un instrument qui apprend aux gens à voir sans celui-ci.

55) Apprenez à reconnaître la température de couleur et apprenez les moyens de bien la reproduire, la balance des blancs automatique des appareils photos n'est pas la panacée.

56) Laissez tout le temps nécessaire à votre modèle (humain ou animal) de se relaxer, d'assumer votre rôle et votre présence dans son environnement.

57) La photographie de paysage semble être la plus simple de toutes et pourtant, c'est sans doute elle qui réclame le plus d'attention. Il faut absolument étudier le panorama, choisir la composition, l'angle de prise de vue, la focale à utiliser, la saison la plus propice, l'heure de la journée la plus propice. Le paysage n'est certes pas l'enfant pauvre de la photographie !...

58) En photo de paysage, il est toujours préférable d'introduire un premier plan "intéressant" pour donner de la profondeur à la composition. Mais ne vous focalisez pas sur le premier plan au point d'oublier l'arrière plan qui est, finalement, le sujet principal !

59) Quelle que soit la situation, quel que soit le type de photographie, ne stressez pas, si vous faites face à un humain, gardez le sens de l'humour et montrez à quel point vous êtes heureux de travailler avec lui.

60) Créez-vous un book (une galerie photographique) et ne craignez pas de la montrer, vous récolterez des critiques constructives et même des modèles volontaires.

61) Inscrivez-vous dans un club photo ou créez un groupe de photographes amateurs pour "travailler" ensemble, cela ne pourra être que bénéfique pour l'évolution de chacun. Attention, on ne se rend pas dans un club photo comme dans une boulangerie, je connais de nombreux clubs où il est préférable de ne pas s'inscrire... une personne (ou un groupe) s'étant auto proclamé(s) génies photographes ne feront que vous inhiber. Recherchez le site internet du club que vous envisagez de rejoindre et voyez le pseudonyme des membres... Vous trouverez facilement des Sieff, des Doisneau et j'en passe !... À éviter !!!

62) En photographie de voyage, pensez toujours à emporter un deuxième boîtier (de secours) avec les piles et les cartes mémoires qui vont bien... Mieux vaut un matériel moins performant que pas de matériel du tout !...

63) Quelle que soit la distance que vous souhaitiez inconsciemment laisser entre le sujet et l'objectif, réduisez la de moitié, avancez-vous, n'ayez pas peur, le cadre ne sera jamais trop étroit.

64) Lors de la composition, focalisez-vous sur les bords du viseur à la recherche d'un élément perturbateur ou à une découpe trop importante de votre cadrage. Avec un viseur 100% c'est très facile, avec un viseur plus étroit, c'est moins évident mais très faisable en bougeant un peu sa visée.

65) Évitez autant que faire se peut de centrer votre sujet principal. Il n'y a que pour la recherche des symétries que le centrage apporte un plus.

66) Portez toujours une grande attention aux arrières plans, même dans le flou, un arrière plan non approprié peut démolir une image.

67) Posez-vous toujours la question la plus importante pour un photographe amateur : "pourquoi cette photo est très bonne ?" Si vous n'êtes pas en mesure de répondre c'est qu'elle n'est pas bonne, il faut poursuivre ses recherches.

68) Ne vous contentez pas de poser la réalité sur l'image, une photographie est une interprétation personnelle d'une réalité.

69) Lisez et intéressez-vous à l'histoire de la photographie et des grands photographes, cela vous évitera de devoir réinventer le fil à couper le beurre...

70) Cherchez un sujet qui vous intéresse. Épuisez toutes les possibilités de traitement de ce sujet avant de passer à un autre. Cela vous permettra de comprendre votre style et votre sensibilité.

71) En photographie de personnage, n'oubliez jamais que vous n'êtes que l'invité !

72) Lors de la composition, ne séparez jamais le sujet de son contexte.

73) Pour booster une photo de paysages il suffit d'y inclure un personnage.

74) En photographie de personnes, demandez la permission de vous approcher, ce sera mille fois mieux que d'utilisez un long téléobjectif...

75) Prenez plus de temps pour composer vos images et déclenchez moins.

76) Les erreurs ne sont pas forcément des échecs... elles sont la clé de voûte de l'éducation photographique, ne vous découragez pas même si vous ne sortez rien de bon pendant un certain temps !!!

77) Vérifiez toujours votre équipement avant de débuter un shooting, les dysfonctionnements ne sont pas toujours visibles...

78) En balade photographique, pensez toujours à partir léger et confortable.

79) Si vous souhaitez faire de la post production, pensez à prendre de nombreuses pauses... rester trop longtemps sur une image aboutira au sabotage.

80) Quoi que vous fassiez soyez toujours attentif à cette petite voie intérieure, elle est toujours de bon conseil !

81) En photo numérique, plutôt que de vous jeter sur un logiciel de post traitement, préférez un simple logiciel permettant des recadrages. Recadrez, recadrez jusqu'à obtenir exactement ce que vous souhaitez. Cela finira par aiguiser votre œil et cet apprentissage se retrouvera lors de la visée de vos images à venir. À force de se polariser sur le sujet, on finit par oublier la dynamique de la composition, et l'exercice du recadrage est une excellente rééducation...

82) Pour débuter, commencez par prendre beaucoup de photos, la théorie et l'étude des maîtres viendra plus tard...

83) Devenez l'auteur de votre propre travail, ne devenez pas l'illustrateur des idées d'autrui.

84) Devenez un véritable expert d'un sujet qui vous touche.

85) Exposez-vous systématiquement à la critique, mais pas à la critique de n'importe qui ! Les sites de partage d'image ou les forums risquent de vous donner une fausse bonne image de vous, certains groupes refuseront de vous reconnaître la moindre bonne image. Tournez-vous plutôt vers les professionnels ou les "anciens" (photographes amateurs de longue date !).

86) Apprenez à être humble et patient (je l'ai peut être déjà dit, mais on ne le dit jamais assez !).

87) Ne craignez pas des résultats désastreux, en photo numérique, les dépenses engagées pour le développement sont ridicules.

88) Soyez à l'aise avec votre équipement, ne développez pas de complexe (de supériorité ou d'infériorité) vis à vis de lui, ce n'est pas le matériel qui compte, mais celui qui s'en sert...

89) Soyez heureux, si la photographie devient un acte qui ne vous apporte pas de plaisir, faites un break sinon votre hobby va disparaître dans un cauchemar.

90) Henri Cartier-Bresson disait que photographier, c’est une attitude, une façon d’être, une manière de vivre.

91) Soyez prêt à rechercher en permanence d'autres aspects et d'autres lieux de traitement d'un même sujet.

92) Apprenez à anticiper l'action, entre l'ordre émis par votre cerveau et le déclenchement de votre doigt, il y a déjà une seconde de perdue, en plus, même les appareils reflex les plus rapides ont un temps de latence...

93) Assurez-vous que le sujet occupe toujours suffisamment de place dans le cadre et pensez à ce qui va se produire de façon à ce qu'il ne sorte pas de ce cadre...

94) Attendez-vous à tout, toujours, vous pouvez toujours modifier par inadvertance un paramètre important sur votre boîtier et ainsi louper toute une série de photos...

95) Ne restez pas comme une statue, clouée au sol, grimpez sur une chaise, une échelle, asseyez ou allongez-vous au sol, un changement de point de vue peut modifier un sujet du tout au tout.

96) Il n'y a pas de recette magique permettant la réussite. D'abord, qu'est-ce que la réussite ? La chance doit pouvoir aussi intervenir, même si la patience, le travail et l'humilité sont les trois mots clés.

97) Mieux vous connaîtrez votre sujet et mieux vous saurez le photographier.

98) Foncez ! Essayez ! Le seul moyen de ne jamais avoir de résultat est de rester claquemuré dans votre bureau (ou votre chambre).

99) Une idée simple pour affûter vos réflexes : essayez de photographier des oiseaux en vol proche de vous, les mouettes sur les plages sont un excellent exercice, même avec un reflex possédant un autofocus hyper rapide, vous ne pourrez rien sans acquérir une bonne technique.

100) Shootez en permanence, vérifiez que vous aimez cela et que vous êtes prêt à faire des sacrifices.

101) N'utilisez pas votre appareil comme un bouclier ou un filtre, investissez-vous dans la scène que vous photographiez.

102) Jean-Loup Sieff disait que le "moment" d’un paysage est aussi unique que celui d’un portrait, et souvent le photographe n’y est pour rien, sinon qu’il a été là au moment où il le fallait. Ensuite l’image vivra sa vie, enrichie par l’imaginaire de ceux qui la regarderont et par la nostalgie de celui qui l’a faite.

103) Essayez d'obtenir votre photo dès la prise de vue, ne comptez pas sur le travail informatique. Photoshop c'est sympa pour l'expérimentation (nur für spielen - juste pour s'amuser) il ne récupérera jamais un mauvais éclairage ni un manque de connaissance technique.

104) Photographiez ce que vous voyez, ce que vous ressentez et ce que vous connaissez. Si vous pouvez réunir ces trois points dans la même image, un zeste de technique suffira à garantir la réussite.

105) En photographie il faut être sincère, penser à ce que vous voulez communiquer et comment vous allez faire pour rendre justice à ce message.

106) Retombez en enfance, émerveillez-vous de tout, jouer avec tout et vos erreurs vous feront grandir.

107) Efforcez vous de simplifier la mise en scène, avec un seul éclairage par exemple, si ça donne bien, pourquoi en ajouter d'autres ?

108) Ne craignez pas de vous approcher beaucoup du sujet avec un grand angle, cela peut être intéressant (sauf en portrait bien sûr !)

109) Sur des sujets en mouvement, présélectionnez les paramètres d'exposition manuellement, les automatismes sont systématiquement trompés par un changement d'arrière-plan.

110) Ne négligez pas les petits détails, ce sont souvent eux qui font toute la photo.

111) Ne négligez pas le matériel non photographique, il peut être important dans la scénographie mais aussi pour un type photographique particulier : des jouets pour photographier les enfants, des appeaux pour attirer les oiseaux, etc...

112) Essayez de faire les choses différemment, tous les sujets ont déjà été traités et plusieurs fois, ce n'est pas pour autant que tous les traitements de ces sujets aient été épuisés, bien au contraire !

113) Un trépied c'est encombrant, c'est lourd, mais ça peut aider à la composition.

114) Avant de prendre une photo, essayez d'envisager le sujet sous tous ses angles, d'abord sans même viser dans l'appareil, puis en essayant de composer dans le viseur, sans tenir compte des sources lumineuses qu'il sera possible de travailler ensuite, à la prise de vue.

115) C'est souvent quand vous en avez le plus assez, que vous êtes le plus fatigué, que vous décidez d'arrêter la balade photographique que vous êtes en état de tirer les meilleures images, donc, insistez un peu, quitte à serrer les dents pendant encore une petite heure, ça en vaut la peine.

116) Alfred Stieglitz disait que dans la photographie, il existe une réalité si subtile qu'elle devient plus réelle que la réalité elle-même.

117) Pour faire une photo composite, il faut prévisualiser l'image finale, il ne sert à rien de prendre un millier de photo en espérant que quelque chose fonctionnera.

118) Évitez les contre-jours si votre appareil numérique n'est pas capable d'assumer cet exercice. Généralement seuls les reflex haut de gamme ont cette possibilité.

119) Évitez les éclairages d'intensité inégale si votre appareil numérique n'est pas capable d'assumer cet exercice. Généralement seuls les reflex haut de gamme ont cette compétence.

120) Pour un débutant faisant de la photographie d'extérieur, les meilleures heures sont du lever du jour jusqu'à 10 heures et de 15 heures à la tombée de la nuit. Entre 10 et 15 heures la lumière va créer des ombres trop marquées et des contrastes trop durs. Dans peu de temps, vous pourrez vous affranchir de cette limitation, quand vous aurez appris à gérer la lumière.

121) Anne Guedes disait que le plus difficile dans la photographie est de rester simple.

122) Si vous faites de la photographie de personnes dans leur environnement, ne volez pas les images ! Montrez-leur l'écran LCD, imprimez-leur une épreuve sur place si possible, sinon promettez de leur envoyer une photo de chez vous (et respectez votre promesse !!!). Arrangez-vous toujours pour que ces gens, même s'ils ne parlent pas votre langue, finissent par venir à côté de vous, cela brisera la sensation du face à face toujours ressenti négativement. De la même manière, ne prenez pas une paire d'images et salut... Restez un peu plus longtemps avec vos sujets, au bout de 5 minutes au maximum, ce sont eux qui vous donneront des idées de photo, souvent très intéressantes.

123) Imogen Cunningham disait Quelle est ma photo préférée ? Celle que je prendrai demain.

124) Pas de procrastination ! Si vous sentez qu'il y a quelque chose à faire, faites le tout de suite, en une seconde tout peut changer... un élément peut apparaître ou disparaître, la lumière peut changer, bref, la photographie ne laisse jamais une deuxième chance à qui n'a pas su shooter immédiatement !

125) Ayez confiance en vous, n'attendez pas la permission de qui que ce soit.

126) Italo Calvino disait que la photographie n’a de sens que si elle épuise toutes les images possibles.

127) Ne soyez pas esclave de votre matériel, une bonne photo peut être réussie avec n'importe quoi ou presque.

128) Peter Adams disait que la grande photographie tient plus de la profondeur des sentiments que de la profondeur de champ.

129) Essayez de vous limiter à une seule focale (au moins pour un temps) vous obtiendrez des images bien plus intéressantes.

130) Acheter un boîtier full frame ou APS ? Un boîtier FF possède un capteur de la même taille qu'un film 35mm (24x36), les boîtiers APS-C sont 1,5 à 1,6 fois plus petits. Le choix ne tient pas dans le format mais dans le type d'image que vous souhaitez faire. Sachez que plus le capteur est grand et plus la profondeur de champ sera courte à focale et ouverture identiques. Un FF sera donc préférable pour le portrait, dans tous les autres cas un APS-C sera à recommander. Ceci est encore plus vrai si vous souhaitez utiliser un téléobjectif puisqu'à valeur de focale identique (100mm par exemple) un APS-C Canon vous donnera un équivalent 160mm, un APS-C Pentax, Nikon ou Sony un équivalent 150mm.

131) Quelle différence entre un appareil 4/3 et micro 4/3 ? Comme leurs noms l'indiquent, ces appareils donnent une image au format 4/3. En plus, ils sont équipés de très petits capteurs, globalement crop x2. On parle de micro 4/3 quand le boîtier est beaucoup plus compact (distance capteur/optique plus courte) grâce notamment à l'absence de viseur optique.

132) Quelle est la différence entre les types d'autofocus et le nombre de points AF ? Les reflex d'entrée de gamme ne proposent que 3 points autofocus (ce qui est largement suffisant pour un amateur, la preuve, sinon les fabricants en placeraient plus, même sur le bas de gamme !!!), les appareils haut de gamme peuvent en proposer plus de 50 (!!!) un nombre de 7 à 11 étant une "bonne" moyenne. Plus le nombre de point est important et plus le boîtier sera capable de "suivre" précisément les sujets en mouvement et c'est tout ce que l'on peut en dire... Maintenant, si vous êtes de ceux qui n'aiment pas effectuer la mise au point et modifier le cadrage ensuite, plus le nombre de points sera important et plus il sera aisé d'effectuer le cadrage et de sélectionner le point qui servira à la mise au point. En théorie, un seul point autofocus central suffirait !... Maintenant, il existe des points autofocus dits croisés qui permettent une meilleure précision. Mais tous les reflex, même les plus basiques proposent le point central de type "croisé".

133) J'entends beaucoup parler de grande ou petite ouverture, qu'est-ce que cela veut dire ? Tout simplement on parle dans ce cas de l'ouverture du diaphragme, une grande ouverture correspond à une valeur de diaphragme petite (eh oui, c'est comme ça !). Plus le chiffre est petit et plus l'ouverture est grande, plus le chiffre est élevé et plus l'ouverture est petite. L'échelle "classique" est 1-1.4-2-2.8-4-5.6-8-11-16-22-32. [c'est en fait la racine carrée de 2 puissance n*]. L'importance de l'ouverture joue sur la quantité de lumière que le diaphragme laisse pénétrer (permettant de gagner ou de perdre en vitesse) mais également sur la profondeur de champ, plus l'ouverture sera grande et plus la profondeur de champs sera petite. *{j'ai reçu un mail de Jean Luc me disant qu'il n'avait pas compris ma formule √2ⁿ. Il n'y a effectivement aucune explication ici puisqu'elle se trouve !...}

134) Comment savoir si j'ai de la poussière sur mon capteur ? Il y a 3 moyens. 1- utiliser un microscope et regarder le capteur, cela n'est possible que si le boîtier est à objectifs interchangeables. 2-utiliser la fonction intégrée à l'appareil (c'est de plus en plus fréquent) qui non seulement détecte les poussières mais les localisent sur une pseudo-photo. 3-pour ceux qui n'ont aucune des deux possibilités citées précédemment, il suffit de régler son diaphragme à une valeur la plus petite possible (f/22 par exemple) en réglant l'appareil en mode priorité ouverture et de faire une mise au point à l'infini sur un sujet très clair (le ciel par exemple), en regardant votre photo à 100% vous repérerez immédiatement la présence (ou non) de poussières. N.B. les appareils à objectifs fixes (bridges et compacts) sont beaucoup moins sujets à ce genre de problème puisque le boîtier est fermé par l'objectif fixe !...

135) En prenant des images en atmosphère sombre vous remarquez des petits points rouges partout sur toutes vos images ? Faire un nettoyage de capteur. Puis, retirez l'objectif, fermez le boîtier avec son capuchon d'origine. Refaite un nettoyage du capteur via le menu du boîtier. Ceci va lever le miroir et le laisser en position haute. Ne retirez pas le capuchon du boîtier. Laissez tout en l'état pendant 1 à 2 minutes puis éteignez le boîtier. Cela permet de faire chauffer le capteur. En laissant le capuchon sur le boîtier (donc toujours sans objectif), faites une "photo" en exposition longue (30 secondes minimum) et ce à plusieurs valeurs ISO et regardez les résultats à 100%. Si les points rouges sont présents partout, il n'y a que le SAV qui pourra vous aider. Si le problème est partiellement résolu, refaites la même procédure jusqu'à correction du problème...

136) Quel que soit le sujet, si les conditions de lumière sortent de "l'ordinaire", utilisez toujours le mode manuel et faites plusieurs images avec des couples vitesse/diaphragme différents, les posemètres sont inefficaces la plupart du temps dans les situations extrêmes.

137) Si vous utilisez un téléobjectif et encore plus si ce dernier est monté sur un boîtier APS, gardez présent à l'esprit cette règle d'or très simple : il faut utiliser une vitesse inverse à la focale utilisée sinon le risque de flou de bougé est important. Pour une focale de 500mm en full frame il faut une vitesse de 1/500è, pour un APS il faut une vitesse de 1/550è à 1/600è c'est à dire qu'il sera préférable de choisir 1/1000è (puisqu'on n'a pas toujours accès aux valeurs intermédiaires !).

138) En macrophotographie, pensez à toujours utiliser un pied (le moindre souffle rendra l'image floue) et réglez systématiquement le diaphragme à de grandes valeurs (petite ouverture) type f/11 ou f/22 pour gagner un peu de profondeur de champ... c'est ce qui manque le plus cruellement dans cette discipline photographique...

139) Pour faire du noir et blanc avec un appareil numérique, ne faites aucune confiance à votre boîtier, aussi professionnel soit-il ! Faites votre photo en couleurs, comme d'ab' et convertissez en post traitement. Il existe de nombreuses techniques pour cela, il y en a même quelques unes dans mon site... cherchez bien.

140) Comment utiliser le flash pour faire des photos du nouveau né ? Ne pas l'utiliser ! Tout simplement ! Les yeux du bébé ne sont pas matures pour supporter cet éclair trop puissant et trop "blanc" et en plus, les images seraient nulles... Augmentez plutôt la sensibilité du capteur (juste avant l'apparition du bruit ISO), réglez convenablement les blancs et profitez de la lumière ambiante.

141) Quelles compromissions avec les objectifs ? On a déjà dit que plus l'ouverture est grande et plus la profondeur de champs est petite -et inversement-, mais la valeur de diaphragme influence également la qualité de l'image finale... Tous les objectifs donnent le meilleur d'eux-mêmes aux alentours de f/5.6~f/8. Plus vous vous éloignez de ces valeurs et moins l'image sera piquée. Pire encore, plus l'ouverture est petite et plus l'image sera "douce" à cause des phénomènes de diffractions qui débutent dès f/11.

142) S'il est généralement toujours possible d'adapter (et d'utiliser) des objectifs destinés aux capteurs full frame sur un appareil APS-C, le contraire n'est pas vrai ! Vérifiez bien les compatibilités avant achat. Il existe (comme toujours) des exceptions, chez Canon en particuliers où certains appareils APS-C n'acceptent pas physiquement certains objectifs FF, lisez bien la notice du boîtier pour éviter des problèmes graves.

143) Plus la formule optique d'un objectif est complexe (plus il y a de lentilles) et plus on rencontrera des problèmes sur l'image finale. Le meilleur moyen de limiter, voire d'empêcher ces problèmes est l'utilisation systématique des pare-soleils. C'est une excellente habitude de les laisser en permanence sur ses objectifs, même si, souvent, cela complique la pose/dépose du capuchon d'objectif.

144) Les poussières sur le capteur sont inévitables si vous changez d'objectifs, et plus vous en changez et plus le risque augmente, mais il ne faut pas finir paranoïaque ! Retirez le bouchon arrière de l'objectif qui doit être monté avant de retirer l'objectif présent sur le boîtier. Arrangez-vous pour que la monture du boîtier regarde toujours vers le bas lors du changement d'objectif. Assurez-vous que l'appareil est éteint avant de changer d'objectif (moins d'électricité statique sur le capteur). Placez-vous dans un endroit pas trop poussiéreux et pas trop venteux pour effectuer le changement d'objectif. Habituez-vous à régler le nettoyage (vibration ou ultrasonique) du boîtier au démarrage et, généralement, vous n'aurez pas à déplorer trop de problème.

145) N'allez pas penser qu'un flash est la panacée, quelle que soit sa puissance, il ne sera efficace que sur une distance plus ou moins limitée. Et encore, je parle ici des flashs externes, ceux intégrés dans les boîtiers sont franchement insuffisants (pourquoi les boîtiers professionnels contiennent-ils de moins en moins souvent de flash d'après vous ?).

146) Pour ne pas "brûler" la couleur de la peau d'un portrait au flash, il faut absolument augmenter la surface de la source lumineuse. Il existe des tas d'accessoires à fixer devant le flash pour augmenter la surface éclairante et cela donne de bien meilleurs résultats.

147) Dans de nombreuses pages de mon site je parle de mélange des genres type ancien matériel sur appareils numériques. Attention, si cela est tout à fait possible avec les optiques, cela est excessivement dangereux (pour le boîtier) de mélanger flashs d'ancienne génération et boîtiers numériques ! Certains flashs de l'époque argentique laissaient courir des courants de plusieurs centaines de volts vers le boîtier alors que les appareils numériques ne supportent pas plus que quelques volts (5V à 12V généralement !). N'utilisez donc vos anciens flashs que si vous êtes certain du voltage de ces derniers !...

148) Faut-il utiliser des filtres pour protéger les objectifs ? La réponse divise le monde des photographes amateurs (les pros s'en moquent, quand un objectif est mort, ils en changent !). Certains affirment que oui puisqu'il vaut mieux casser un filtre qu'une lentille frontale (ce qui semble logique !), d'autres disent que si vous cassez le filtre "protecteur", vous casserez également la lentille frontale, ou, au mieux, vous allez la rayer avec les débris du filtre cassé (ce qui n'est pas faux non plus !). Sachant cela et sachant également qu'un filtre, quel que soit son prix, diminuera les qualités du résultat final, je pencherai plutôt pour l'abstention de filtre de "protection". Économie, gain de qualité, "protection" discutable...

149) Est-il possible d'utiliser ses anciens filtres du temps de l'argentique sur les appareils numériques ? Bien sûr, mais attention, pas tous ! Les filtres à effets type dégradés, étoiles etc. sont tout à fait utilisables. Les autres, ceux qui corrigent la température de couleur n'ont plus aucun intérêt, une bonne balance des blancs est un bien meilleur système. Quant aux filtres qui modifiaient les contrastes en noir et blanc, ils n'ont plus d'intérêt non plus, puisqu'il sera toujours préférable de photographier en RAW et de créer les mêmes effets, bien plus proprement, en post-traitement !...

150) Pour bien choisir son trépied, il faut considérer son poids et sa stabilité, tout le monde sait cela, mais il faut également penser au nombre de section par pied. Chaque "rotule" étant un point faible potentiel, il est préférable de choisir un trépied avec le moins de sections possibles, même si cela nous fait perdre en possibilités (élévation plus haute, et élévation minimale moins importante).

151) Un sac photo devient rapidement un accessoire indispensable mais son choix n'est pas très simple, voici quelques points à prendre en considération : 1- un sac doit bien protéger, donc même vide il est lourd et plus il sera grand et plus il sera lourd. 2- ce n'est pas parce que vous possédez plusieurs boîtiers et plusieurs objectifs qu'ils doivent tous tenir dans le même sac. 3- un sac photo qui ressemble à un sac photo est un appel au vol. Ce dernier point est le plus important et, malheureusement, le plus méconnu.

152) Un des points essentiels en photographie, que vous devez absolument connaître sur le bout des doigts, et qu'il faut expérimenter dès l'acquisition de votre appareil photo est la compensation d'exposition. Dans la mesure où aucun posemètre ne saura mesurer réellement l'exposition, il faut que vous soyez en mesure de corriger les paramètres grâce à ce simple bouton « +/- ». Vous trouverez dans mon site de nombreuses explications sur cette technique.

153) Puisque nous parlons de l'exposition, il est également capital que vous soyez en mesure de choisir à bon escient le mode de mesure de l'exposition le mieux adapté à la scène à photographier. Tous les reflex proposent 1- mesure multizone (qui porte des noms différents selon les marques mais c'est toujours la même chose) qui mesure la meilleure exposition possible sur plusieurs zones de l'image. 2- mesure centrale pondérée qui mesure toute la surface de l'image mais affecte un coefficient de 75% au centre de l'image. 3- la mesure spot qui ne mesure la meilleure exposition possible que sur une zone de très petite surface au centre de l'image ou autour de la zone de mise au point (selon les modèles d'appareils !). Chacun de ces modes a sa raison d'être et ne saurait remplacer les deux autres. La plus grosse erreur des débutants est de se fixer sur un mode de mesure et de s'y tenir en toute circonstance.

154) Tous les reflex proposent une mise au point automatique dite "unique" et une autre dite "continue" (il existe également des dénominations différentes selon les marques). Sachez que la mise au point "unique" est la plus fiable mais, bien sûr, ne permettra pas de correction sur des sujets en mouvement. Pensez donc bien à adapter le mode de mise au point à la scène que vous prévoyez de photographier.

155) La mise au point manuelle est devenue difficile depuis la disparition des stigmomètres à champ coupé et des couronnes de microprismes, c'est effectivement regrettable, pour effectuer une mise au point manuelle ultra précise, dans des conditions difficiles, préférez toujours le mode live view avec un zoom x5 ou x10 si votre reflex le permet. La réactivité du Live View est très en retrait par rapport à la visualisation dans le viseur optique mais elle est beaucoup plus précise. Certes, certains boîtiers proposent une fonction de sur-brillance sur l'écran LCD (ou dans le viseur électronique) sur les zones de fort contraste, mais en conditions de mise au point difficile, cela est totalement inefficace d'où mon regret des anciens systèmes (microprismes et stigmomètre).

156) Les reflex d'entrée de gamme proposent des "modes" prédéterminés que les reflex haut de gamme ne proposent pas. Ces modes (portrait/paysage/sport/etc.) sont bien pratiques pour le débutant mais il est préférable de ne pas se contenter de ces modes et de rapidement passer aux modes "classiques". En effet, seuls les modes "classiques" permettent de gérer précisément et en profondeur les paramètres de l'image, chose que les modes "prédéterminés" n'autorisent généralement pas. Les modes "prédéterminés" permettent aux débutants de ne pas désespérer de leur matériel mais, en même temps, les empêchent d'évoluer !...

157) Dans la mesure où vous souhaiterez, un jour ou l'autre, imprimer vos photos, ou même si vous souhaitez les retravailler en profondeur, il est, et de loin, préférable de régler votre appareil sur l'espace couleur Adobe RVB plutôt que sur sRVB. En effet, l'espace sRVB est très restreint et vous perdrez énormément d'information de couleur dans ce mode. Cela dit, si vous ne faites des photos que pour une visualisation à l'écran ou une publication sur un site web, le mode sRVB est préférable puisque internet ne gère pas plus large que l'espace sRVB et donc toutes les informations couleur supplémentaires (qui occupent de la place !) seront tout simplement ignorées.

158) Vous n'arrivez pas à utiliser le test de profondeur de champ parce que le viseur devient trop sombre ? C'est tout ce dont on disposait au temps de l'argentique ! Aujourd'hui, vous pouvez court-circuiter ce bouton de visualisation de la profondeur de champ soit en utilisant le Live View, soit en utilisant une fonction bien utile : la visualisation numérique de la profondeur de champ qui consiste à prendre une photo et à l'afficher à l'écran mais sans l'enregistrer sur la carte mémoire ! Si le résultat vous convient vous pourrez toujours l'enregistrer à postériori (ou la refaire !).

159) On se demande toujours quoi choisir au moment de régler le pas de réglage vitesse/ouverture/ISO. Les reflex proposent 1 ou 1/2 ou 1/3. Bien sûr, plus le pas est petit plus votre précision de réglage sera grande mais plus vous perdrez du temps à obtenir ce que vous voulez. Au temps de l'argentique, point de choix, c'était "1" ou "1". A vous de voir, mais, franchement, un pas de "1" suffit largement, n'allez pas vous tuer avec des 1/2 voire des 1/3 de diaph... ça ne rime pas à grand chose !

160) Évitez d'abuser des algorithmes intégrés aux boîtiers, par exemple, toutes ces fonction de diminution du bruit. Elles sont très efficaces mais, d'une part elles ralentissent drastiquement votre boîtier et d'autre part, elles lissent complètement vos images (selon la puissance que vous affectez à ces fonctions). Ne vaut-il pas mieux obtenir une image lisible quitte à être un peu bruitée qu'une image sans bruit qui n'est rien d'autre qu'un nuage coloré ?

161) La photographie en très faible lumière (de nuit par exemple) n'est pas à recommander au grand débutant, en effet, aucun appareil aussi perfectionné soit-il n'est en mesure d'effectuer les mesures d'exposition adéquates ! Il est indispensable de travailler en mode 100% manuel, choisir une petite ouverture (f/16 par exemple), oui, je sais, c'est paradoxal (!!!), utilisez le posemètre intégré au boîtier pour déterminer la vitesse et corrigez l'exposition mesurée en diminuant le temps de pose de 1 ou 2 valeurs de vitesse (oui, je dis bien en augmentant la vitesse !) de façon à obtenir une sous exposition par rapport à ce que le posemètre a évalué. Les temps de pose étant généralement de l'ordre de 1 à 30 secondes, l'utilisation d'un trépied est indispensable !...

162) Un arc en ciel est un sujet photographique qui attire tout le monde mais qui désole l'immense majorité de ceux qui s'y essayent... Un arc en ciel n'est pas aussi lumineux qu'il n'y paraît ! Pour réussi une photo d'arc en ciel, pensez à sous-exposer votre photographie de 2 diaphragmes... vous aurez déjà fait un grand pas en avant dans la réussite de votre image.

163) Si vous devez vider votre carte mémoire (après transfert vers l'ordinateur), préférez toujours le formatage à l'effacement des fichiers restants ! Cela réduit considérablement le risque de corruption des nouveaux fichiers.

164) Même si les nouvelles possibilités offertes par les nouveaux micro-logiciels (firmwares) de votre boîtier ne vous intéressent pas, mettez à jour tout de même ! En effet, en plus des nouvelles possibilités, même si cela n'est pas précisé (c'est de la mauvaise publicité !) il y a chaque fois un tas de petites corrections dans les fonctions de base de votre micrologiciel...

165) Si vous ne photographiez pas (vous ne faites pas cela en permanence, si ?), pensez à utiliser votre matériel afin de faire des tests, ça fait passer le temps mais surtout ça vous permet de mieux connaître votre matériel ! Êtes-vous certain de connaître toutes les petites nuances de chaque fonction de votre boîtier ? Tant pour ce qui est de la mesure de l'exposition, que la correction des mesures automatiques ou de la balance des blancs, de prédire l'influence d'un réglage quelconque sur le résultat final, etc. Êtes-vous certain de connaître tous les points forts et tous les points faibles de votre parc d'objectifs ? Tous les amateurs surfent sur le web les 3/4 de leur vie à la recherche du meilleur boîtier et des meilleurs objectifs... erreur ! Le meilleur boîtier et le meilleur objectif sont ceux que l'on connaît par cœur ! Pourquoi vouloir acheter un boîtier à 10.000€ qu'on ne maîtrisera jamais, alors qu'on pourra tirer de bien meilleurs résultats avec un boîtier d'entrée de gamme que l'on connaît parfaitement !...

166) Je dis partout dans ce site qu'il est stupide de dépenser plus pour obtenir la même chose (ou presque !), cette règle que je m'évertue à respecter ne tiens pas lors du choix d'un trépied !... Il n'y a aucune concession possible avec cet accessoire, s'il n'est pas cher c'est qu'il ne vaut rien et à en changer en permanence vous reviendra plus cher que d'acheter un bon trépied tout de suite. Attention, il n'est pas ici question de marque !... Seulement de poids, de stabilité et de possibilités de réglages.

167) Le trépied n'est en aucun cas indispensable en toute circonstance... regardez autour de vous, un poteau, une barrière, un mur, une borne kilométrique (pourquoi pas) pourront le remplacer avantageusement dans certains cas.

168) Mise au point automatique ou manuelle ? Voilà un débat long et animé qui va commencer... Personnellement, comme toujours, je ne suis pas trop pour la pollution de l'automatique à outrance ! L'autofocus, comme l'exposition automatique peuvent nous aider mais il ne faut surtout pas finir dépendant d'eux ! Il faut apprendre à effectuer une mise au point manuelle avant même qu'un sujet en déplacement soit à portée de vue, surtout si vous souhaitez obtenir des instantanés ou des images de sujets en mouvement rapide.

169) Un autre sujet à controverse : quel point autofocus choisir dans son viseur ? Certains diront qu'il faut choisir celui qui couvre exactement la zone qui devra être au point (logique !) mais vous remarquerez vite qu'une fois la composition effectuée, aucun point autofocus ne se trouve là où il faudrait et ce quel que soit le nombre de sites sélectionnables ! Ils ajoutent (théoriquement) à raison qu'on ne peut pas effectuer une mise au point et recadrer ensuite sous peine de perte de netteté... Dans la vraie vie de tous les jours il en va tout autrement, 1 seul point autofocus est suffisant : le point central ! Mettez au point et effectuez votre composition ensuite, la recomposition n'entraînera aucune perte de netteté ! D'ailleurs, comment faisait-on à l'époque de l'argentique ? Il n'y avait qu'un seul stigmomètre central non ? En plus, ma "méthode" permet d'être beaucoup plus rapide... le temps que vous sélectionniez votre point de mesure, j'aurais réussi à tirer une bonne dizaine de clichés...

170) Je dis partout que le photographe, au moment de l'achat, doit plus se concentrer sur les objectifs que sur le boîtier. C'est vrai MAIS, si vous trouvez un mauvais objectif pour une somme dérisoire, ne le laissez pas passer... il vous donnera des résultats intéressants qu'un objectif haut de gamme à 2000€ sera bien incapable de vous donner...

171) Lors de la composition de l'image, concentrez-vous surtout sur les bords. Même si, de plus en plus souvent, les boîtiers offrent une visée à 100%, ils ne sont pas encore majoritaires et il est plus facile et plus rapide de vérifier l'absence d'élément perturbateur juste en dehors du champ de visée dès le déclenchement que de se battre avec un logiciel en post traitement pour corriger cette inattention...

172) Réglez votre boîtier de façon à ce qu'il affiche automatiquement l'histogramme sur l'écran LCD une fois la photo prise... c'est le seul moyen vraiment fiable de vérifier l'exposition de votre photo.

173) Dans la mesure où, en post-traitement, il est beaucoup plus facile de récupérer des détails dans les ombres que dans les hautes lumières, pensez toujours à exposer de manière à ne pas brûler les zones claires et donc effectuez la mesure de l'exposition vers la droite (de l'histogramme = les hautes lumières).

174) Si vous photographiez en RAW, cela n'a aucune importance MAIS, si vous photographiez en JPEG, choisissez les réglages de balance des blancs prédéfinis dans l'appareil (lumière du jour, tungstène, ombre etc...) en effet, ces réglages sont beaucoup plus fiables et précis que la balance des blancs automatique !

175) Je ne saurai jamais insister suffisamment sur l'intérêt de vous inscrire dans un club photographique soigneusement choisi, dans lequel vous vous sentirez bien et qui sera en mesure de vous apporter l'environnement idéal pour progresser.

176) Ne photographiez jamais dans l'espoir de devenir un personnage reconnu. Cela peut se produire mais vous ne pourrez jamais forcer le destin.

177) Préparez toujours très attentivement votre matériel avant de débuter un shooting... arrivé face au sujet de votre vie pour constater que la batterie est à plat ou que la carte mémoire est absente serait sujet à suicide !...

178) Soyez conscient que tout le monde tend à se surestimer... battez-vous contre vos pulsions et cultivez la modestie...

179) L'étude de la perspective est ce qui fait toute la différence entre une photo et une grande photo.

180) Écoutez toujours votre moi intérieur (pensées, émotions) lorsque vous photographiez, il est très souvent de bon conseil.

181) Arrivez sur les lieux de prise de vue au moins 1/2 heure avant le levé ou le couché du soleil pour vos images naturelles car le pire ennemi du photographe est la composition dans l'urgence.

182) L'exposition juste n'est bonne que pour un posemètre, ni pour un photographe ni pour une photo... surexposez ou sous-exposez et vos photos auront plus de caractère.

183) Henri Cartier-Bresson disait que s’il n’y a pas d’émotion, s’il n’y a pas un choc, si on ne réagit pas à la sensibilité, on ne doit pas prendre de photo. C’est la photo qui nous prend.

184) Maintenez le capteur de votre appareil propre (et sans poussière), ce nettoyage vous demandera beaucoup moins de travail que le nettoyage de vos images en post production.

185) Pour donner plus de punch à un paysage, placez-y une personne (si petite soit-elle sur l'image, elle attirera toujours le regard du spectateur).

186) Il n'est pas interdit de trouver son inspiration dans le travail d'autrui à condition de ne pas faire de la copie !...

187) Observez votre sujet avec votre sensibilité, avec votre cœur, avant de le viser avec votre appareil photo.

188) Restez humble, ne vous fixez pas des but inaccessibles à votre niveau de compétence photographique actuel.

189) Ne craignez pas de briser les règles établies en photographie.

190) Ne négligez pas le mot magique (merci) si vous incluez une personne sur une de vos images.

191) Prenez bien en compte les lignes et les courbes dans vos compositions.

192) Si, mais seulement si, vous connaissez parfaitement les règles de la photographie, contournez-les !

193) Traduisez vos photos, je veux dire par là que votre composition doit mettre en lumière sur l'image le point qui a accroché votre œil et vous a poussé à créer la photo.

194) Henri Cartier-Bresson disait que la photographie n’a pas changé depuis ses origines, excepté dans ses aspects techniques qui pour moi ne sont pas importants.

195) Connaissez votre appareil photo par cœur, ce n'est pas quand vous êtes devant votre sujet qu'il faut fouiller dans les menus ou les différents boutons, c'est trop tard...

196) Tout le monde doit bien commencer petitement, ne faites pas de complexe, mais faites au mieux de vos capacités actuelles.

197) Ce sont les nuages dans le ciel qui donnent tout le caractère aux paysages, n'attendez pas le plein été pour photographier.

198) Partagez toujours vos expériences et vos échecs avec un (des) autre(s) photographe(s), vous avancerez beaucoup plus rapidement.

199) Participez à des concours photo, même si vous avez 95% de chance de ne jamais rien gagner, c'est une expérience intéressante et formatrice.

200) Martine Franck disait qu'une photographie, c’est un fragment de temps qui ne reviendra pas.

201) Devenir un "bon" photographe demande beaucoup de temps, peut-être plus qu'un "bon" professionnel (quelle que soit sa spécialité).

202) Créez des relations avec des tas de gens, ils seront peut-être un jour de bons modèles ou de bons conseils.

203) Exposez votre travail, mais surtout pas sur ces sites de partage d'images où des gens qui n'y connaissent rien vous gratifient systématiquement de critiques élogieuses...

204) Henri Cartier-Bresson disait que photographier, c’est une attitude, une façon d’être, une manière de vivre.

205) Aimez toujours ce que vous photographiez, ou l'idée véhiculée par votre photo.

206) Composez plus et déclenchez moins ! La photo numérique est la photo de grande production avec la possibilité de jeter tout ce qui est mauvais, ce n'est pas la meilleure façon de progresser... Composez des images dans le viseur, même si vous ne déclenchez pas, voilà le chemin de l'apprentissage.

207) Susan Sontag disait que les photographies, qui ne peuvent rien expliquer par elles-mêmes, sont d’inépuisables incitations à déduire, à spéculer, à fantasmer.

208) Essayez d'utiliser toutes les techniques classiques pour la création de vos images, le post traitement et le HDR laissent toujours un goût d'insatisfaction et de frustration chez le spectateur.

209) Vous pouvez vous inspirer du travail d'autres photographes mais n'essayez jamais de copier leur style...

210) Faites des choses différentes pour raviver votre créativité.

211) Faites attention à la manière dont tombe la lumière sur les différentes parties de vos images.

212) Roland Topor disait qu'on reconnaît facilement le photographe professionnel au milieu d'un troupeau de touristes : c'est celui qui cache son appareil.

213) Lorsque vous regardez vos images, "Belle photo" voilà exactement le genre de commentaire qui n'apporte rien, "super" n'est pas plus productif, il vaut mieux essayer de décrire ce qui vous plait ou ne vous plait pas dans vos images.

214) Souvenez-vous que le meilleur équipement est celui que vous avez avec vous ! Rien ne sert de posséder un Hasselblad que vous ne sortirez jamais de peur de le casser... mieux vaut un petit reflex d'entrée de gamme -même d'occasion- qui vous accompagnera partout...

215) Répétez-vous souvent cette phrase de Henri Cartier-Bresson : « vos premières 10.000 photo seront vos plus mauvaises... »

216) Ne vous faites jamais de reproche, apprenez de vos erreurs et allez de l'avant...

217) Un meilleur appareil photographique ne vous fera pas faire de meilleures photos !... Je me souviens d'un professionnel qui avait lancé un concours sur internet à tout possesseur de Holga -oui, vous savez, cet appareil russe en plastique-. Le signataire de la photo gagnante pouvant rencontrer ce pro et échanger, le temps d'une journée, leur matériel. Les résultats étaient publiés à la fin de l'expérience... l'amateur, avec un Hasselblad professionnel -hors de prix-, n'a pas réussi à faire une seule photo qui arrivait à la cheville de ce que le professionnel avait fait avec le Holga !...

218) Si vous êtes adepte du post traitement numérique, gardez toujours en tête l'exposition du résultat... qu'il reste à l'écran ou qu'il soit imprimé !

219) Confucius disait qu'une image vaut mieux que mille mots. C'est bien ce qu'il faut garder en tête pour raconter une histoire dans chacune de ses photos...

220) En balade photo, emportez toujours un pull de plus que ce dont vous avez besoin...

221) Maintenez votre matériel propre en toute circonstance.

222) Critiquez-vous honnêtement mais ne vous dévalorisez pas !

223) Souvenez-vous que vous ne pouvez pas faire une photo de tout (même si vous pouvez faire une photo de n'importe quoi !).

224) Pour réussir ses photos, il faut rester calme en toute circonstance.

225) Combattez la fainéantise, la créativité vient avec la discipline.

226) Le but ultime est de trouver son propre style photographique.

227) Ne partez jamais en balade photographique sans un trépied, ou au moins un monopode (ou un monopode bricolé, voir ma rubrique bricolage).

228) Quand vous pensez avoir fait le tour de votre sujet, forcez vous à faire quelques photos de plus, très souvent, ce sont les surnuméraires qui apportent le plus !

229) Ne jamais craindre d'être audacieux en photographie.

230) Ne négligez pas les critiques de votre entourage proche.

231) Ne diluez pas le sujet photographié ! Limitez votre photographie à la substance du sujet traité en faisant disparaître tous les éléments parasites.

232) L'autoportrait, s'il n'est pas utilisé pour les expositions (risque de "culte de la personnalité") est un excellent sujet d'étude.

233) Lisez beaucoup de livres et de sites sérieux sur la photographie, cela stimule la recherche et la créativité.

234) Henri Cartier-Bresson disait que tes 10000 premières photos seront tes pires photos.

235) Souvenez-vous que l'œil du spectateur se déplace inconsciemment sur le point de plus grand contraste.

236) Photographier ne représente jamais une perte de temps.

237) Faites ce qui vous plait, il y aura toujours quelqu'un pour ne pas aimer vos images.

238) Steve McCurry disait que si tu sais attendre les gens oublieront ton appareil et leur âme apparaitrq en pleine lumière.

239) Vérifiez régulièrement le réglage de la sensibilité ISO, c'est l'horreur de découvrir une fois sur l'ordinateur (car on ne voit rien sur le LCD) que le réglage ne correspond pas à ce que vous souhaitiez !

240) Imprimez vos plus belles images en grandes dimensions (A4, ou mieux A3 si vous en avez les moyens), c'est superbe et super stimulant pour la suite de vos travaux.

241) Recherchez un mentor, pas forcément professionnel.

242) Utilisez le bracketage d'exposition au moindre doute de votre part.

243) Pensez toujours que votre œil n'est pas un appareil photo, il permet des choses qu'aucune caméra ne saura jamais faire !...

244) Calibrez votre moniteur. S'il paraîtra moins flatteur, il sera plus fiable. En plus, c'est le seul moyen de pouvoir compter sur une impression de qualité...

245) Procurez-vous des cartes mémoires de façon à ne jamais tomber en panne d'espace disque. Ne cherchez pas forcément le top des cartes, des cartes de capacité moyenne sont peu chères aujourd'hui.

246) Ne tenez aucun compte de ce que les autres disent de vos images, si vous les aimez, publiez-les !...

247) N'ayez pas peur de vous salir, choisissez des vêtements qui vous permettent des acrobaties à la recherche d'un angle de prise de vue le mieux adapté.

248) Tirez toujours en RAW, ça demande un peu plus de travail mais ça apporte beaucoup plus que le JPEG.

249) Autorisez-vous des erreurs, plus vous en ferez et plus vous évoluerez (à condition de reconnaître les erreurs comme étant des erreurs et ne pas essayer de les masquer au prétexte de créativité !)

250) Tentez l'originalité, recherchez ce que vous pourriez essayer de photographier en vous disant "et pourquoi pas ?" quitte à tout jeter si ça ne "fonctionne" pas...

251) Essayez de découvrir et de montrer en quoi les choses peuvent être belles, même si elles ne le sont pas de prime abord...

252) Soyez attentif à la structure des éléments du ciel quitte à attendre que son aspect s'accorde au reste de votre paysage dans l'harmonie de la disposition des masses...

253) Prévoyez toujours une part d'improvisation, chaque situation de prise de vue est différente de ce que vous prévoyez...

254) Pratiquez la photographie aussi souvent que possible sous peine de stagner dans votre évolution.

255) Si un endroit vous plait, visitez-le très régulièrement, deux lumières différentes montrent deux aspects différents d'un même lieu.

256) Soyez intraitable sur la qualité finale de vos images. Il faut que les images considérées comme "terminées" correspondent exactement à ce que vous souhaitiez. Si elles sont "à peu près" comme vous le souhaitiez, jetez-les...

257) Pierre Movila disait que photographier c'est tendre un piège. Soit on met en place la trappe et on attend que la victime tombe dedans, et on appelle cela du reportage ; soit on déplace la trappe pour qu'elle tombe dedans à coup sur, et on parle d'art.

258) Arrivé sur le lieu de votre shooting, ne restez pas figé, envisagez tous les points de vue, très souvent, la meilleure place se trouve juste derrière vous !...

259) Apprenez à comprendre et à utiliser les histogrammes dès la prise de vue (vous trouverez tout ce qu'il faut dans mon site), cet outil vous apporte des informations capitales sur vos images...

260) N'accordez aucune confiance à votre écran LCD, il pourra être aussi précis qu'il le voudra, il ne vous montrera jamais votre image telle qu'elle est réellement !... L'idéal serait d'utiliser un écran d'ordinateur déporté mais c'est difficilement utilisable sur le terrain pour le commun des photographes amateur...

261) Souvenez vous que chacune de vos photographies est à l'image de votre psychisme.

262) Ne pas s'attendre à des miracles instantanés, apprendre la photographie prend du temps, développer un style personnel peut prendre des années (voir une vie entière). Faites juste ce que vous savez faire, apprenez, développez votre technique et vous verrez les améliorations au fil des mois, puis des années.

263) N'arrêtez pas d'apprendre, la pire chose qu’un photographe puisse faire, c’est d’arrêter d’apprendre. Et il y a tant et tant de choses à apprendre en photographie !...

264) Ne pas convoiter du nouveau matériel. Cet exercice est bon pour les collectionneurs, et pour eux uniquement... Cela ne doit pas être une fin en soi ! Ne jamais confondre la volonté de s'équiper et la nécessité de s'équiper... Ce n'est pas le meilleur matériel qui fera les meilleures photos, j'ai développé ce sujet dans plusieurs de mes articles...

265) Ne négligez pas votre matériel, il est très fragile (même s'il pèse très lourd !), une simple chute, même de pas très haut peut tout démolir et, plus incroyable encore, il faut éviter autant que faire se peut de trop secouer le matériel, de le laisser prendre la poussière, le sable, l'humidité etc. Mais j'ai également écrit un article traitant du sujet.

266) Ne pas ignorer les règles ! La règle des tiers, le cadrage, la perspective, la profondeur de champ, la symétrie, les lignes de forces, je parle de tout cela dans mes pages... Mais si je dis également qu'il faut savoir "ne pas obéir aux règles" c'est qu'il y a une énorme différence entre ignorer les règles par accident, et les ignorer volontairement. Apprenez les règles et appliquez-les assidûment avant de vouloir les ignorer.

267) Ne jamais craindre l'échec !... Les échecs mènent au succès, ou au pire à l’amélioration et de toute façon à l’apprentissage. Se souvenir de ses erreurs est la voie royale pour ne pas les reproduire et gagner du temps et de la confiance.

268) Recherchez les critiques et acceptez-les, vous avancerez plus vite.

269) Ne vous compliquez pas la vie ! En lisant tout ce que l'on peut écrire sur la photographie, on se fait tout un monde... Pourtant, faire de la photo est relativement simple. Au fur et à mesures de votre évolution, vous appréhenderez la technique sans peine. Par contre, vous "focaliser" sur la technique va vous freiner...

270) Inspirez-vous du travail des pros mais ne volez pas leurs idées... Quand on commence à copier, on perd toute initiative et l'évolution s'arrête...

271) N'attrapez pas la grosse tête ! Vous réussirez très souvent des bons clichés mais demandez-vous toujours si ce n'est pas un coup de chance ! Vous placer sur un piédestal vous fera tomber de très haut !!!

272) La chose la plus importante à apprendre en photo, c'est de ne pas déclencher avant d'être sûr du résultat...

273) Lors de l'analyse de sa composition, il faut toujours avoir présent à l'esprit la phrase de Saint Exupéry qui disait (à propos de tout autre chose bien sûr !) : « La perfection est atteinte, non quand il n'y a plus rien à ajouter mais quand il n'y a plus rien à retrancher »

274) S'il est impossible d'être remarquable dans sa production photographique, autant essayer d'être mémorable.

275) Patrick Demarchelier disait que La photographie c'est un moment, un instant. Vous avez une demi seconde pour créer la photo aussi il est bon de déclencher juste quand les gens sont eux-mêmes.

276) On ne vous définira jamais en fonction de votre matériel photographique ou votre matériel informatique mais uniquement en fonction des images que vous aurez créées.

277) Robert Doisneau disait que quand on est prisonnier de l'image, cela vous donne toutes les audaces.

278) Soyez metteur en scène du monde, votre boîtier vous en donne l'autorité mais également la responsabilité...

279) La photographie peut être aussi adictive qu'une drogue, mais bien plus amusante.

280) Faites de la photo même si vous n'avez pas votre appareil avec vous...

281) Ansel Adams disait qu'il ne s’agit pas de transmettre une vision mais de toucher les gens à travers une image.

282) Lamartine disait que la photographie c'est un art; c'est mieux qu'un art, c'est le phénomène solaire où l'artiste collabore avec le soleil.

283) C'est à la naissance du jour que naissent les couleurs.

284) Acceptez le fait que votre matériel peut capturer des choses que vous ne voyez pas !

285) William Klein disait que prendre une photo, c'est une excuse pour être badaud. Je me donne l'impression de faire quelque chose donc j'ai moins mauvaise conscience.

286) Si vous voulez beaucoup plus de votre sujet que ce qu'il vous offre déjà, méfiez-vous, vous faites fausse route !

287) C'est chaque fois qu'un sujet paraît simple qu'il faut prendre le maximum de précautions.

288) Apprendre à créer une image qui ressemble à votre monde intérieur n'est qu'une étape, pas une fin en soi.

289) Il est parfois plus important de faire croire que vous savez ce que vous faites que de vraiment savoir ce que vous faites.

290) À la prise de vue, l'analyse paralyse la créativité mais la recherche est indispensable.

291) Henri Cartier-Bresson disait que photographier, c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur.

292) Paraître vulnérable est une preuve de force, humilité n'est pas faiblesse.

293) Choisissez judicieusement les gens avec qui vous partagez votre évolution photographique.

294) Henri Cartier-Bresson disait que le temps court et s'écoule et notre mort seule arrive à le rattraper. La photographie est un couperet qui dans l'éternité saisit l'instant qui l'a éblouie.

295) La plus grande mission d'un photographe est de créer des souvenirs.

296) La photographie est une exploration visuelle, ne craignez pas de vous y lancer, il y a moins de risque que de chercher les Indes en naviguant vers l'ouest.

297) Georges Méliès disait Ce n’est pas un hasard si image est l’anagramme de magie.

298) N'hésitez jamais à partager vos expériences.

299) Il faut parfois savoir faire de la photographie aussi intensément que les sportifs pratiquent leur art.

300) Il en est des photographes comme des chiens, il y en a de race pure et il y en a de races mélangées... les premiers ne sont que rarement meilleurs que les deuxièmes.

301) LE moment décisif vous attend encore... et il vous attendra toujours.

302) Ce n'est pas parce qu'un senseur (un critique) est reconnu qu'il a raison !

303) Raymond Depardon disait qu'il faut aimer la solitude pour être photographe.

304) Acceptez que d'autres avancent dans leur parcours grâce à votre propre travail.

305) Il est préférable d'investir dans sa formation que dans son matériel.

306) Ansel Adams disait que tu ne prends pas une photographie, tu la crées.

307) Vos photos, ne serait-ce que par le choix de vos sujets, en disent plus sur vous que sur votre sujet... c'est inévitable.

308) La précision est mesurée par l'expérience, pas par l'espace colorimétrique.

309) Qu'importe si vous ne savez pas tout, vous ne saurez jamais tout... mais évitez que votre savoir vous empêche d'aller de l'avant.

310) Apprenez à considérer le viseur comme une option sur un boîtier.

311) Ignorer les manuels n'est pas faire preuve de puissance.

312) Considérez le stress comme le contraire de l'apathie.

313) Quel que soit le résultat, toutes vos photographies ont de la valeur, ne serait-ce que pour apprendre, ne les jetez pas.

314) Robert Doisneau disait que si je savais prendre une bonne photographie, je le ferais à chaque fois.

315) Ne vous formalisez pas de ne pas trouver votre style personnel... c'est lui qui vous trouvera... à la longue.

316) Sincérité, humilité et douce persévérance vous ouvriront toutes les portes.

317) Vos photographies ont trop de valeur pour les garder en mémoire. Oubliez-les !

318) Ne négligez rien, même le cinéma peut vous apprendre les éclairages.

319) Une bonne photo touchera les gens bien plus profondément qu'ils ne l'auraient même imaginé.

320) Lors du processus de création, débuter est la partie la plus compliquée mais savoir quand arrêter est encore bien pire !...

321) Peter Adams disait qu'un appareil photo n’a jamais fait une grande image, pas plus qu’une machine à écrire n’a jamais fait un grand roman.

322) L'humour vient à bout de tous les freins, de toutes les gênes, de toutes les crispations.

323) Il y a énormément de points communs entre un appareil photo et un gros dictionnaire.

324) Si vous ne faites pas plein de photos que vous n'avez pas prévu c'est soit parce que vous ne travaillez pas assez soit que vous avez déjà trop travaillé... c'est rarement la deuxième solution.

325) Bill Brandt disait que cela fait partie du travail du photographe de voir plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui quelque chose de la réceptivité de l'enfant qui regarde le monde pour la première fois ou du voyageur qui pénètre dans un pays étrange.

326) Attention, la télévision et son obligation de remplir un cadre horizontal va finir par polluer notre capacité de cadrage créatif.

327) Il faut se concentrer sur les bords de l'image pour pouvoir trouver ce qui se trouve au milieu.

328) Consultez de temps à autres vos archives, vous pourriez y retrouver des perles ou des horreurs à retraiter.

329) Ansel Adams disait qu'il y a deux personnes dans une image: le photographe et le spectateur.

330) En photographie aussi le mieux est l'ennemi du bien.

331) Soyez attentif aux réponses aux questions que vous ne vous êtes pas posées.

332) Quand on n'a rien à perdre, il ne faut pas avoir peur de perdre quelque chose.

333) Faites des tonnes d'erreurs, des tonnes d'horreurs et trompez-vous régulièrement.

334) Quand un avion décolle il n'arrive pas directement au zénith, il en va de même de la créativité.

335) La créativité n'est pas une simple distraction, elle doit être programmée et réfléchie.

336) L'ignorance est toute relative, l'expérience permet aussi l'évolution.

337) Le film est mort, vive le film !

338) Il faut toujours rester calme et prendre son temps. La précipitation en photographie fait trop de place au facteur chance.

339) Si vous suivez trop longtemps les traces des autres vous risquez de ne plus retrouver le point où vous avez laissé la vôtre.

340) Merci est le mot le plus puissant du monde...

341) La chose la plus compliquée dans la création c'est quand vous devez le faire !... Donc profitez de cette non obligation de l'amateur pour prendre plaisir à créer.

342) De même qu'il existe plusieurs moyens de traverser un gouffre, il en existe plusieurs d'évoluer en photographie.

343) Il faut toujours apprécier ce que vous observez en profitant de l’instant, même sans votre appareil photo vissé à l'œil.

344) Les nouveaux sentiers ne demandent qu'à être battus.

345) Yann Arthus Bertrand disait qu'en photographie, ce n'est pas le photographe qui est important.

346) Il ne faut pas négliger la lecture de sites web ou de revues, mais fuyez les forums photographiques.

347) Après avoir lu un ouvrage ou un site photographique, oubliez temporairement vos lectures et photographiez, photographiez et photographiez encore, sans pour autant chercher à imiter ce que vous avez vu...

348) John Stuart Mill disait que la photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard.

349) Les échecs sont fréquents, apprenez à ne pas vous y arrêter.

350) Fixez-vous des objectifs que vous êtes capables d’atteindre : ne vous surestimez pas. Mais ne vous sous-estimez pas non plus...

351) Ruth Bernhard disait que si tu te contentes de voir ce qui est évident, tu ne verras rien !

352) Gardez à l’esprit que les yeux du lecteur se dirigent toujours vers les zones présentant du détail ou de la lumière.

353) Parfois, le meilleur moyen de voir quelque chose consiste à ne pas le regarder directement.

354) Si votre matériel était un crayon, il serait facile à utiliser.

355) Vous ne pourrez jamais rembourser ceux qui vous auront aidé à évoluer... mais ils ne vous le demandent pas !

356) Tournez toujours autour de votre sujet, souvent le meilleur angle est derrière vous.

357) Richard Avedon disait qu'un portrait n'est pas une ressemblance. Dès lors qu'une émotion ou qu'un fait est traduit en photo, il cesse d'être un fait pour devenir une opinion. L'inexactitude n'existe pas en photographie. Toutes les photos sont exactes. Aucune d'elles n'est la vérité.

358) Ce n'est pas parce que quelqu'un a déjà fait une photo qu'il ne faut pas faire la même, votre sensibilité étant différente, le résultat sera totalement différent.

359) Une lumière fantastique existe... parfois !

360) Emportez le plus souvent possible votre trépied. Vous regretterez plus souvent de ne pas l’avoir pris que son poids.

361) Martine Franck disait qu'une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas.

362) Il n'y a strictement rien à voir dans un monde de lumière, pas plus que dans un monde d'obscurité à moins d'y inclure quelque chose.

363) C'est sur la corde raide que la création est à son summum.

364) Si vous ne croyez pas en vous, laissez votre matériel dans son sac.

365) Alexandre Rodtchenko disait que chaque image photographiée sous un angle nouveau agrandit le champ de nos représentations visuelles.

366) Souvent, la meilleure créativité consiste à ne pas photographier du tout... on ne peut pas forcer la créativité, on ne peut pas s'obliger à photographier.

367) La photographie est la preuve que l'évolution existe.

368) La lumière est comme l'eau, ennuyeuse jusqu'à ce qu'elle vive.

369) Robert Capa disait que si ta photographie n’est pas bonne, c’est que tu n’étais pas assez près.

370) En fin de compte, votre "carrière" de photographe amateur sera définie par les sentiments que vous aurez su faire vibrer dans le cœur des observateurs de vos images.

371) En fait, la photographie n'est qu'un moyen puissant et agréable de laisser une marque sur un bout de papier.

372) Plus vous regardez votre travail et plus vous le trouvez nul ? Cela prouve que vous évoluez !

373) Robert Doisneau disait que suggérer, c'est créer. Décrire, c'est détruire.

374) Tout le monde passe par la phase « débutant ». Les erreurs ne sont pas interdites, elles sont une bénédiction puisqu'elles vous font progresser !

375) Evitez absolument de centrer votre analyse sur votre propre production, analysez les photos des autres d'abord et critiquez les vôtres ensuite.

376) Il y a des moments où il faudra faire une longue pause et d'autres où il faudra mitrailler à tout va.

377) Henri Cartier-Bresson disait que la composition doit être une de nos préoccupations constantes, mais au moment de photographier elle ne peut être qu'intuitive, car nous sommes aux prises avec des instants fugitifs où les rapports sont mouvants.

378) Apprendre la photographie c'est un peu comme apprendre une langue étrangère, une fois en immersion, c'est de plus en plus facile.

379) Devenir un bon photographe même amateur prends beaucoup de temps, beaucoup plus que vous ne le croyez.

380) Vaccinez-vous contre le vertige et votre aversion de la poussière et de la boue et explorez tous les points de vue à votre disposition.

381) Il y a des moments où vous devez accepter toute votre production, sans savoir où vous allez vraiment, et sans savoir si ces images ont un quelconque intérêt.

382) Le mot le plus important en photographie est « non », le matériel le plus important en photographie est la corbeille.

383) Il faut vivre d’abord la scène avec ses yeux et son cœur, puis, seulement la cadrer dans le viseur.

384) Croyez en vos capacités, comment évoluer si vous doutez de vous ?

385) Remémorez-vous toujours ce qui vous a amené à la photographie.

386) Emile Zola (même lui !) disait A mon avis, vous ne pouvez pas dire que vous avez vu quelque chose à fond si vous n’en avez pas pris une photographie.

387) Recherchez les cadrages percutants, mais dans le doute, tenez compte du nombre d'or (1/3).

388) Créez un cahier rempli de conseils photographiques, comme si vous deviez faire un cours. Écrire est également apprendre, même si vous ne partagerez jamais vos écrits.

389) La post production doit permettre d'optimiser votre image mais pas plus... S'il en fallait plus, c'est que votre image n'a aucune chance de vie ailleurs que dans la corbeille à papier...

390) Soyez toujours conscient de vos limites, tant du point de vue du matériel que du point de vue de vos connaissances.

391) Ne photographiez jamais une personne qui ne souhaite pas apparaître sur une image...

392) Demandez-vous toujours, au moment de la composition, ce que vous voulez faire dire exactement à votre image.

393) Robert Frank disait que l’important c’est de voir ce qui est invisible pour les autres.

394) C'est la qualité du cadrage qui donnera toute la signification à l'image.

395) La photo n'est pas une fin en soi, ce n'est qu'un moyen d'interpeller celui qui la regarde.

396) Si quelqu'un se moque de vous à cause de la simplicité de vos images, relevez la tête, soyez fier de vous, votre travail vous place au dessus du critique... le plus difficile en photographie est de rester simple.

397) Apprenez à connaître et à comprendre votre sujet.

398) Pensez à créer des images fantastiques (dans le sens "inhabituelles") directement à la prise de vue, sans vouloir les créer à postériori avec Photoshop.

399) Henri Cartier-Bresson disait pensez à la photo avant et après, jamais pendant.

400) Soyez simple, n'allez pas gâcher un schooting en voulant trop en faire.

401) Recherchez et apprenez à accepter la critique de vos images.

402) Ne jamais perturber votre sujet dans son environnement, une seconde de déséquilibre peut fausser toute l'image.

403) Faites ressentir à votre "modèle" que c'est leur photo et non la vôtre qui est en cours de création.

404) N'hésitez pas à rester longtemps au même endroit, même si c'est ennuyeux, même si cela semble stérile, quand vous serez bien intégré à l'environnement, les images potentielles finiront par vous sauter aux yeux.

405) Si vous pensez tenir un sujet et qu'immédiatement vous vous dites « non ça ne va pas le faire » alors, faites-le quand même. D'un point de vue artistique, la deuxième idée (qui est du ressort de l'esprit d'analyse) n'est pas la meilleure conseillère.

406) Regardez souvent tout votre travail photographique. Parmi vos archives, il y a certainement des trésors oubliés.

407) C'est le cœur qui doit créer une image, faire une photo c'est comme composer de la musique ou peindre.

408) Cioran disait qu'il n’est pas d’art vrai sans une forte dose de banalité. Celui qui use de l’insolite d’une manière constante lasse vite, rien n’étant plus insupportable que l’uniformité de l’exceptionnel.

409) Ecoutez toujours attentivement votre petite voix intérieure.

410) En photographie, les choses ne se passent jamais comme vous l'aviez prévu, adaptez-vous.

411) Préparez-vous à la réalisation de vos buts, au moins de certains d'entre eux.

412) Ceux qui regarderont vos images auront leurs propres problèmes, ils se moqueront éperdument des vôtres... par contre, ils seront sensibles à ceux que vous fixerez sur votre image.

413) Une image exotique est facile à créer, une image d'un environnement habituel est difficile à créer.

414) Faire une photo n'est pas tout. Quand votre image est terminée (voire retouchée), commentez-la, critiquez-la et posez-vous des questions à la recherche de la moindre faille qui, si elle n'est pas visible à chaud, deviendra prépondérante dans quelques jours.

415) Soyez bien conscient que vous ne pouvez pas faire une photo à partir de tous les sujets.

416) La créativité apparaît comme une brise légère et se transforme rapidement en vent fort.

417) La créativité se mélange aussi facilement avec la sécurité que l'huile avec l'eau.

418) Willy Ronis disait que la belle image est une géométrie modulée par le cœur.

419) Ne mélangez pas photographe et designer, les logiciels ne sont rien aux photographes qui devraient pouvoir s'en passer.

420) Demandez-vous toujours quel est le sujet de votre photographie, ce que vous désirez mettre en valeur, tout montrer sur un seul cliché revient à ne rien montrer du tout...

421) Ne vous amusez pas à vous comparer aux autres, dites vous que vous n'êtes ni meilleur ni pire que les autres et poursuivez la recherche de votre propre style en permanence.

422) Utilisez le plus possible, dans la mesure du possible, la lumière naturelle. Aucune lumière artificielle ne vous en donnera autant.

423) Quel que soit le sujet, même si vous êtes certain d'avoir réussi votre image, doublez, voire triplez-la.

424) Dans la nature, utilisez toujours un trépied, au pire un monopode.

425) Porter un appareil photo ne vous excusera pas d'être un imbécile.

426) Rien n'est plus intéressant pour nous que les photographies des autres.

427) Pensez en permanence à la lumière, tout le temps, même si vous n'êtes pas dans l'acte photographique, car la photographie c'est la lumière et l'ombre...

428) Fabriquez une histoire de toute pièce si votre sujet n'en contient pas !

429) Créativité et curiosité sont sœurs jumelles.

430) Un capteur propre, c’est des heures de retouche en moins.

431) Daido Moriyama disait que la photographie n’est pas un art, c’est une simple copie de la réalité et tout le monde sait faire des copies.

432) Ne jamais faire la bêtise d'acheter trop tôt le matériel le plus cher ! Le matériel le plus cher est également le plus compliqué à utiliser, l'achat doit correspondre à votre niveau de compétence... Un photographe très compétant peut se contenter d'un matériel inférieur, un photographe en cours d'acquisition de compétence sera freiné par un appareil supérieur !

433) Ne négligez pas l'achat d'un trépied.

434) Avant tout déclenchement, posez-vous toujours la question de savoir quelle histoire vous voulez raconter !

435) Apprenez à appliquer parfaitement les règles de base avant de vouloir vous en écarter...

436) Créez des images régulièrement... une pause en cours de formation revient à régresser.

437) JeanLoup Sieff disait que tous les appareils sont aussi bons les uns que les autres, ce n'est que question de goût, de poids, de forme et de prix. Le conseil que je vous donnerai sera donc : Choisissez celui qui vous plaît, qui s'harmonise le mieux à votre dernière voiture, à la couleur de votre costume, ou qui est utilisé par votre photographe favori... ... L'appareil photographique n'a donc qu'une importance toute relative car, en fin de compte, ce n'est pas lui qui fait la photo mais vous. La preuve en est qu'un bon photographe fera de bonnes photographies avec n'importe quel appareil, y compris une boîte d'allumettes (modèle ménage) percée d'un trou. Donc soyez fiers et ambitieux, maîtrisez la bête, soyez-en le maître absolu, n'en soyez jamais l'esclave débile.

438) Avant tout déclenchement, posez-vous la question de savoir si ce sujet ne mériterait pas une autre perspective.

439) Prenez toujours un appareil photo avec vous, même un petit compact, c'est toujours quand on s'y attend le moins que d'excellents sujets nous apparaissent.

440) Ne craignez jamais d'expérimenter.

441) Avant tout déclenchement, posez-vous toujours la question de savoir quel est le point fort de ce cliché.

442) Quand vous perdez, vous gagnez une bonne leçon ! L'échec enseigne beaucoup plus que le succès, analysez les causes de l'échec, faites de votre mieux pour corriger ces causes d'échec et préparez vous plus consciencieusement la prochaine fois. Le soleil n'a jamais été aussi beau qu'après une longue période de grisaille et de froid !...

443) Souvenez-vous que ne pas obtenir ce que vous souhaitez est une chance incalculable ! Si vous dépassez la frustration, vous mettez tout en œuvre pour contourner ce manque et cela vous ouvre toujours de nouveaux horizons que vous n'auriez jamais envisagés sans ce manque...

444) Pete Turner disait qu'en fin de compte, dans tout art, le but, c'est la simplicité. Et arriver à cette simplicité est une des choses les plus difficiles à réaliser. Mais c'est certainement une des choses les plus essentielles.

445) Apprenez les règles, appliquez les règles, c'est la seule voie pour savoir comment les contourner.

446) Avant tout déclenchement, posez-vous la question de savoir si le cadrage à 90° ne serait pas préférable.

447) Établissez une liste des images que vous souhaiteriez créer, relisez-la souvent et emportez-la partout.

448) Quand vous réalisez que vous avez commis une erreur, mettez immédiatement en œuvre les moyens de la corriger.

449) Octroyez-vous chaque jour quelques instants de solitude... vos meilleures idées apparaîtront à ce moment, sans que vous n'ayez à les chercher...

450) Avant tout déclenchement, posez-vous la question de savoir si plusieurs points forts n'entrent pas en compétition dans votre cliché.

451) Chaque année, rendez-vous une fois à un endroit où vous n'êtes jamais allé. Pas forcément au bout du pays ou au bout du monde. Voir de nouveaux visages, sentir de nouvelles atmosphères sont capitales pour les photographes puisque c'est le seul moyen de ne plus être englué dans la routine et donc retrouver le regard nécessaire à une nouvelle année de création.

452) Ne jugez vos succès que par le nombre et l'importance des sacrifices que vous lui avez consentis.

453) Pete Turner disait que l'œuvre d'un photographe acquiert sa forme et son style par la vision personnelle de l'auteur. Il ne s'agit pas simplement de technique, mais de la façon dont il regarde la vie et le monde qui l'entoure

454) Ne dédaignez jamais les choses banales, elles peuvent donner des images très fortes.

455) Avant tout déclenchement, posez-vous toujours la question de savoir si on repère du premier coup d'œil ce qu'est l'avant plan et l'arrière plan.

456) Ouvrez-vous aux changements mais n'abandonnez jamais vos propres valeurs pour autant.

457) Soyez vous même et abandonnez les tentatives de devenir quelqu'un d'autre.

458) Reconnaissez qu'à chaque grande réussite des débuts vous devriez avouer que même si ça peut paraître étrange, vous ne comprenez pas du tout ce qui a pu se produire...

459) Ne créez pas une photo pour celui qui la regardera peut-être, créez la pour vous. L'œil dans le viseur dites à haute voie « je ne vous parle pas, je me parle ».

460) Si vous êtes adepte des expositions sur internet, ne vous lamentez pas si vos images ne sont pas populaires ! Image populaire ne veut pas dire bonne image !... Changez peut-être simplement de groupe pour que l'on reconnaisse un peu plus votre style ou, mieux, arrêtez d'exposer n'importe où... créez votre propre site ou bien, encore mieux, exposez dans le monde réel !...

461) Gisèle Freund disait que la culture pour un photographe est bien plus importante que la technique.

462) Appréciez toujours à sa juste valeur le processus d'apprentissage.

463) La photographie, c'est comme la méditation transcendantale... c'est une source d'équilibre ! Dans un monde cartésien commandé par le fric et la performance, la photographie amateur forme l'antithèse.

464) Avant chaque déclenchement, posez-vous toujours la question de savoir si vous êtes assez proche de votre sujet.

465) La photographie nous apprend à voir. À trouver de l'originalité dans le commun, de la beauté dans l'ordinaire, partout où l'on se trouve, on est dépaysé et ébloui.

466) La photographie offre la confiance. Si vous aimez vos résultats c'est largement suffisant, vous avez réussi.

467) Martine Franck disait qu'une photographie c'est un fragment de temps qui ne reviendra plus.

468) Faites feu de tout bois, toutes les sources sont bonnes pour apprendre... même celles qui vous font prendre conscience qu'il ne faut pas s'inspirer de ça !

469) Ne demandez jamais aux autres ce qu'ils pensent de votre travail. S'ils ont quelque chose à vous dire, ils vous le diront et ce qu'ils diront, ils le penseront.

470) Suivez mon conseil : ne suivez pas mes conseils ! Inspirez vous en et délaissez les dès que vous serez à l'aise avec leur contenu.

471) Avant tout déclenchement, posez-vous la question de savoir si votre image est droite (je n'ai pas dit horizontale !... même une diagonale peut être considérée comme droite selon sa composition).

472) La beauté ne se trouve pas dans la vie, elle se trouve dans l'œil de celui qui la regarde.

473) La seule règle à respecter en photographie : rester simple et faire simple.

474) Il est impossible de forcer l'inspiration, il est tout aussi impossible de l'accélérer.

475) Ne comparez pas votre travail à celui des autres, chacun traitera les choses selon sa propre sensibilité et quoi de plus incomparable qu'une sensibilité.

476) Dans l'acte photographique il faut systématiquement distinguer les notions de voir et de regarder.

477) La réussite est une question de définition personnelle.

478) Melanie Joy disait vous éduquer vous même ne signifie pas que vous étiez stupide en premier lieu; celà veut dire que vous êtes suffisamment intelligent pour savoir qu'il vous reste beaucoup de choses à apprendre.

479) Avant tout déclenchement, posez-vous la question de savoir par quel chemin l'œil de votre spectateur balayera votre image.

480) Essayer de plaire aux autres est catastrophique... la seule chose que l'on obtient est de ne plaire à personne, même pas à soi-même.

481) Robert Doisneau disait (en parlant du moment de déclencher) le souvenir de ces moments est ce que je possède de plus précieux. Peut-être à cause de leur rareté. Un centième de seconde par-ci, un centième de seconde par-là, mis bout-à-bout, cela ne fait jamais qu’une, deux, trois secondes chipées à l’éternité.

482) Commencez par pratiquer parfaitement les anciennes techniques photographique, ensuite, seulement, apprenez-en de nouvelles... C'est là l'unique recette menant à la réussite.

483) Ansel Adams disait que vous ne faites pas une photographie uniquement avec un appareil photographique mais également avec toutes les images que vous avez vues, avec toutes les musiques que vous avez entendues, avec tous les livres que vous avez lus, avec tous les gens que vous avez aimés.

484) Georges Eastman disait que c'est la lumière qui fait la photographie, embrasse la lumière, admire-la, aime-la, mais surtout, connais-la et tu connaitra la clé de la photographie.

485) Honoré de Balzac disait qu'oublier est le grand secret des existences fortes et créatrices.

486) Albert Cohen disait que quand les gens posent pour une photographie, ils sourient, ils sont bons, leur âme est endimanchée. C'est agréable de les regarder, on a le meilleur d'eux.

487) Sophie Bassignac disait que ce n'est pas parce qu'on photographie le réel qu'on montre la réalité.

488) Ne craignez pas d'être lent, craignez seulement d'être à l'arrêt. (Proverbe Chinois)

489) Italo Calvino disait que la photographie n'a de sens que si elle épuise toutes les images possibles.

490) Pablo Picasso disait que rien ne peut être fait sans la solitude.

491) Louis-Ferdinand Céline disait qu'après tout, pourquoi n'y aurait-il pas autant d'art possible dans la laideur que dans la beauté ?

492) Jacques Prévert disait que la meilleure façon de ne pas avancer est de suivre une idée fixe.

493) Marcel Proust disait que la photographie acquiert un peu de la dignité qui lui manque, quand elle cesse d'être une reproduction du réel et nous montre des choses qui n'existent plus.

494) Colette disait que tendre vers l'achevé, c'est revenir à son point de départ.

495) Amélie Nothomb disait que le but de la photographie est de révéler l'amour que l'on éprouve en une seule image.

496) Léonard de Vinci disait que les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail.

497) Bertrand Russell disait qu'il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l'imperfection et l'atteindre.

498) Paul Valéry disait qu'un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles.

499) Friedrich Nietzsche disait que créer est la grande délivrance de la souffrance, voilà ce qui rend la vie légère.

500) Paul Valéry disait que celui qui veut faire de grandes choses doit penser profondément au détail.

501) Mark Twain disait que nous ne pouvons pas nous fier à nos yeux si notre imagination n’a pas fait la mise au point.

502) Brett Weston disait que tout ce qui se trouve à plus de 500 mètres n'est tout simplement pas photogénique.

503) Comme je dis toujours, on fait de bien meilleures images avec un appareil qu'on possède qu'avec un appareil qu'on souhaite posséder.

504) Susan Sontag disait que collectionner des photographies c'est collectionner le monde.

505) Man Ray disait je photographie ce que je ne désire pas peindre et je peins ce que je ne peux pas photographier.

506) Comme je dis toujours, il ne faut jamais confondre but et moyen, le but c'est la photographie tout le reste est sans importance.

507) C.J. Chilvers disait « Concentre toi sur la création d'images remarquables plutôt que vendables. »

508) Brett Westonon disait que tout ce qui se trouve à plus de 500 mètres de toi n'est tout simplement pas photogénique.

509) László Moholy-Nagy disait que l'ennemi de la photographie s'appelle «conventions», ces règles fixes qui imposent un «comment faire». Le salut de la photographie vient de l'expérience.

510) John Stuart Mill disait que la photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard.

511) Robert Doisneau disait que quand on est prisonnier de l'image cela donne toutes les audaces.

512) Maureen Gallagher disait qu'une grande photographie demande trois points : une grande vision, une grande technique, le tout alimentée par une grande passion.

513) Robert Capa disait que les photos sont toutes là, il ne te reste plus qu'à les prendre.

514) Jay Maiseldisait que si vous voulez faire des photos plus intéressantes, devenez une personne plus intéressante.

515) Henri Cartier-Bresson disait que les grands maîtres ont échoué plus de fois que les débutants ont essayé.

516) Garry Winogrand disait Je photographie pour savoir à quoi quelque chose ressemblera lorsqu’il est photographié.

517) Ansel Adams disait qu'il n’y a rien de pire qu’une image nette d’un concept flou.

518) Georges Eastman disait que la lumière fait la photographie, embrassez-la, surtout connaissez-la. Vous connaîtrez la clé de la photographie.

519) Henri Cartier-Bresson disait qu'il suffit de vivre et la vie vous donnera des images.

520)


ATTENTION : L'ENSEMBLE DES TEXTES ET DES IMAGES EST PROTÉGÉ PAR UN COPYRIGHT DE THIERRY DELORRAINE POUR LE SITE www.thydelor.eu

Si vous avez apprécié cet article, merci de soutenir mon site en créant un lien vers « www.thydelor.eu » sur votre site, votre blog (ou ceux de vos amis). Voir également ici.

Retour en haut de la page

Flag Counter
En savoir plus